Amazon : les prix de livraison des livres vont augmenter en France, c’est officiel

 

La quasi-gratuité de la livraison de livres en France, c’est bientôt fini. Le gouvernement français a décidé de soutenir les libraires en imposant de frais de livraison aux géants du e-commerce tels qu’Amazon.

amazon surtaxe vendeurs tiers
Crédits : Unsplash

En octobre dernier, l’Assemblée nationale avait voté en grande majorité l’adoption d’une loi visant à définir un prix plancher pour la livraison de livre. Cette nouvelle proposition visait à soutenir les libraires, qui souffraient d’une concurrence déployable de géants comme Amazon, ce dernier ne demandant la plupart du temps que 0,01€ pour envoyer un livre à son destinataire.

Le Sénat avait ensuite adopté la proposition de loi à la fin du mois de novembre. Après plusieurs mois d’attente, me gouvernement français a annoncé vendredi qu'il approuvait la proposition de l'autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse (ARCEP) d'imposer des frais de livraison de 3 euros pour les livres lorsque la commande est inférieure à 35 euros.

Lire également : Amazon Kindle va enfin supporter les livres électroniques au format ePub

La livraison de livres en France ne sera plus quasi gratuite

Alors qu’Amazon ou la Fnac ne demandaient jusqu’à présent que 1 centime pour la livraison, la plupart des libraires fixaient un tarif d’environ 7 euros pour la même prestation. La concurrence était donc largement déloyale, mais cela va bientôt changer. La France notifiera son projet à la Commission européenne et les frais de livraison minimaux prendront effet six mois après l'approbation de l'UE.

Le ministère de la Culture a déclaré que les trois euros de frais de livraison pour les commandes inférieures à 35 euros, qui comprennent les taxes, ne pouvaient être contournés par des programmes de fidélisation des clients ou par des achats groupés de livres avec d'autres articles. Cependant, pour toutes les commandes supérieures à 35 euros, il sera toujours possible pour les géants du e-commerce de proposer des frais de livraison d’un centime.

De son côté, Amazon n’approuve évidemment pas cette nouvelle loi, qu’il considère comme une punition pour les habitants des zones rurales qui ne peuvent pas se rendre facilement dans une librairie et comptent sur la livraison. L'association qui représente les librairies indépendantes de France, elle, a déclaré que ces mesures n'étaient pas suffisantes et a demandé que les frais postaux soient réduits pour les envois de livres provenant des librairies.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !