Amazon : la France veut augmenter le prix de livraison des livres pour soutenir les libraires

 

Hier soir, l’Assemblée nationale a voté en grande majorité l’adoption de la loi visant à définir un prix plancher pour la livraison de livre. Cette proposition vise en premier lieu Amazon, qui ne demande que 0,01 € pour envoyer le livre à son destinataire. L’opposition estime que cette mesure va affecter négativement les habitants de zones rurales.

livre
Crédits : Unsplash

La France à la rescousse des librairies. Depuis l’arrivée d’Amazon sur le marché, ces dernières présentent de grandes difficultés à se montrer concurrentielles face à une offre qui a tout pour plaire aux consommateurs. Cela passe avant tout par la livraison qui, en plus d’offrir l’avantage de ne pas avoir à sortir de chez soi pour en plus le recevoir souvent au plus tard le lendemain, ne coûte qu’un prix ridicule : 0,01 €.

Hier soir, l’Assemblée nationale a fait un premier pas pour remédier à ce problème. Les députés ont voté en grande majorité en faveur de la proposition de loi visant à « améliorer l’économie du livre et à renforcer l’équité entre ses acteurs », présentée par la sénatrice républicaine Laure Darcos. Un article vise en particulier Amazon, en exigeant la mise en place d’un tarif plancher pour la livraison de livres achetés en ligne.

Sur le même sujet : Amazon est accusé de faire la pub de livres anti-vaccins

Acheter des livres sur Amazon pourrait bientôt coûter plus cher

Bien sûr, il faut encore que le Sénat étudie le texte de loi avant de se prononcer définitivement. Mais sa première lecture favorable en juin couplée à l’enthousiasme visible de l’Assemblée nationale semblent déjà indiquer que la mesure sera validée. Une fois chose faite, il faudra alors se mettre d’accord sur le fameux prix plancher. En France, la FNAC et autres grandes enseignes optent pour un tarif entre 2 et 3 euros. Le Syndicat de la librairie française (SLF) préfère de son côté une fourchette entre 3 et 5 euros.

« Cela va permettre un rééquilibrage des forces par rapport à Amazon », estime Jean-Luc Treutenaere, président du Syndicat des distributeurs de loisirs culturels. « Cette loi ne touche pas au prix unique du livre, elle met un prix sur le service de livraison ». La maire de Paris et future candidate à la présidentielle Anne Hidalgo a déjà fait part de son soutien aux libraires en appelant les Français à ne plus acheter sur Amazon. Les opposants à la loi avancent quant à eux que cette dernière va desservir les habitants de zone rurale, recourant plus souvent à la livraison faute d’option près de chez eux.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !