Amazon : des employés dénoncent des conditions de travail infernales

Amazon est une nouvelle fois pointé du doigt pour les conditions de travail pénibles de ses entrepôts. Une nouvelle enquête compile les témoignages d’une trentaine d'employés proches de la crise de nerfs. Ils dénoncent les semaines de 60 heures et les exigence du géant de la vente en ligne.  

amazon conditions travail infernales

Nos confrères de Business Insider ont interrogé 30 employés occupant des postes différents chez Amazon, que ce soit aux Etats-Unis, au Royaume ou dans d’autres pays d’Europe. L’enquête s’intéresse surtout aux conditions de travail lors de la période qui va du Black Friday aux fêtes de fin d’année. C’est le moment de l’année où la firme de Jeff Bezos enregistre le plus de commandes. Lors du Black Friday et du Cyber Monday 2108, Amazon a enregistré 180 millions de commandes, un record.

30 employés Amazon dénoncent des conditions travail pénibles et brutales

« C’est brutal » rapporte un ouvrier. Il dénonce « de longues heures exténuantes », une pression constante, et la crainte de prendre des congés. « C’est comme faire 11 heures et demie de cardio cinq jours par semaine … Vous montez et descendez les escaliers, vous vous accroupissez, vous vous mettez à genoux, vous vous redressez » témoigne une ancienne employée.

Lire aussi : 24 employés Amazon à l’hôpital à cause d’un robot et d’un spray anti-ours

Dans ces conditions, les accidents ne sont pas rares. Lors des périodes les plus chargées, les interventions d’ambulanciers se multiplient sur les sites d’Amazon. D’après un syndicat new-yorkais, les conditions de travail brutales d’Amazon ont provoqué le décès de 9 employés depuis 2013. L’un d’entre eux aurait même fait une crise cardiaque après des dizaines d’heures de travail. « Il y a des règles de santé et de sécurité, mais quand vous êtes épuisé et que vous êtes debout et accroupi toute la journée, ça devient dur » dénonce un ouvrier.

Amazon offre des billets à l’effigie de Jeff Bezos aux meilleurs employés

Pendant cette période, les employés travaillent 10 heures par jour, 6 jours par semaine. Certains montent même à 12 heures par jour. Ces heures supplémentaires sont rémunérées 50% de plus que d’habitude, comme le veut le code du travail américain. Pour motiver les troupes, l’entreprise récompense les employés les plus performants avec des « swag buck », une monnaie à dépenser sur Amazon. En fonction des entrepôts, la monnaie peut se présenter comme des billets à l’effigie de Jeff Bezos, le PDG d’Amazon, ou sous forme de simples jetons.

Lire aussi : Amazon a breveté une cage pour salariés

De son côté, Amazon assure que les employés ne sont pas obligés de se soumettre aux heures supplémentaires. Ils peuvent en effet demander une dérogation en cas de problèmes de santé, de soucis personnels ou d’impératifs privés. L’entreprise reconnait par contre que les jours de congé sont limités pendant les fêtes de fin d’année mais « des exceptions existent ». 

« Nous sommes fiers des excellentes conditions de travail, des salaires et des avantages sociaux ainsi que des perspectives de carrière que nous offrons à nos collaborateurs tout au long de l’année. Chacun est encouragé à venir constater par lui-même ce qu’est le travail dans un centre de distribution Amazon » explique un porte parole d’Amazon dans un communiqué. Que pensez-vous de cette nouvelle enquête ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !