Altice-SFR : Patrick Drahi et deux dirigeants ont gagné 89 millions d’euros en 2018

Maj. le 17 mai 2019 à 18 h 21 min

Altice-SFR rémunère très généreusement ses dirigeants. Le groupe médias et télécoms a versé 89 millions d’euros à trois hauts dirigeants en 2018, parmi lesquels figurent Patrick Drahi et Alain Weill. Pourtant, le chiffre d’affaires de la société est en baisse de presque 3% l’année dernière.

patrick drahi

Des « revenus à haut débit » ironise Le Canard Enchaîné pour qualifier les rémunérations de Patrick Drahi, d’Alain Weill et de Dexter Goei. Dans un article repéré par Challenges, l’hebdomadaire charge Altice-SFR et le salaire stupéfiant de ses dirigeants. Les trois hommes se seraient en effet partagé la bagatelle de 89 millions d’euros en 2018, alors que le groupe enregistrait une baisse de son chiffre d’affaires de 2,9%.

Altice-SFR : un salaire de 35 millions d’euros pour Patrick Drahi

Dans le détail, Patrick Drahi, PDG et fondateur d’Altice, aurait perçu un salaire de 35 millions d’euros l’année dernière. Dexter Goei (Directeur Général d’Altice aux États-Unis), qui travaille pour la multinationale depuis 2009, aurait quant à lui touché 31 millions d’euros. Enfin, Alain Weill, Directeur Général d’Altice Europe, n’est pas en reste et a récupéré 23 millions d’euros. Une somme qui a entre autres permis à ce dernier de racheter la majorité du capital du média L’Express, qui appartenait auparavant à… Patrick Drahi.

Lire aussi : Altice-SFR ne parvient pas à racheter Molotov, les négociations au point mort

Alain Weill, qui a vendu son groupe média NextRadio (BFM, RMC, NUméro 23) à Altice en 2016, s’est de plus séparé en avril 2018 de 25% de ses parts restantes, rachetées par la filiale Altice Content. Montant de la transaction : 100 millions d’euros. Et l’avenir s’annonce tout aussi radieux : Alain Weill devrait percevoir d’ici 2021 environ 50 millions d’euros sous forme d’actions. Bref, c’est « Altice au pays des merveilles » conclue Le Canard Enchaîné. Pour rappel, SFR a gagné 205 000 abonnés au cours du premier trimestre 2019 mais grâce à des offres agressives qui lui rapportent peu d’argent. Conséquence, ses revenus sont en baisse sur le fixe comme sur le mobile.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
RED by SFR ne propose plus qu’un seul forfait mobile

RED by SFR ne propose désormais plus qu’un seul forfait mobile. Disponible à partir de 10€ par mois, l’offre est entièrement modulable en fonction de vos besoins et de vos habitudes. Il est ainsi possible d’augmenter le volume de votre…

SFR lance enfin la 4G+ à 1 Gbit/s

SFR annonce le lancement de la 4G+ à 1 Gbit/s, comme l’opérateur l’avait promis. Pour l’heure, ces débits ne sont accessibles qu’à Nantes, mais une dizaine d’agglomérations seront couvertes d’ici la fin de l’année. Cette « 5G avant la 5G » permet…

SFR accuse Free d’avoir retardé le développement des réseaux en France

SFR estime que l’arrivée de Free a retardé le déploiement des infrastructures réseau en France. Avec ses prix cassés, le trublion des télécoms aurait indirectement réduit les capacités d’investissement de tous les opérateurs français, notamment dans le domaine de la fibre optique. Un avis partagé…

SFR a gagné 205 000 abonnés au cours du premier trimestre 2019

SFR a séduit 205 000 nouveaux abonnés au cours du premier trimestre de l’année. L’opérateur au carré rouge doit surtout cette impressionnante croissance de son parc de clients à ses offres à prix cassé. Malgré des recrutements en hausse, SFR annonce…

SFR représente près de 50% des plaintes de clients en 2018

SFR est concerné par 47,6% des plaintes de clients en 2018, révèle le 15ème Observatoire des plaintes et insatisfactions dans le secteur des télécommunications de l’AFUTT. Sans surprise, l’opérateur au carré rouge s’impose une nouvelle fois comme le champion des plaintes…