5G dans les voitures autonomes : l’UE donne son feu vert et rejette le WiFi

La 5G sera au cœur des voitures autonomes et connectées en Europe. La norme WiFi qui avait été préférée par le parlement européen a finalement été rejetée par les États. Le WiFi vient ainsi de perdre la guerre des normes au profit de la 5G dont le choix parait plus pertinent.

La 5G sera au cœur des voitures connectées en Europe

Les communications sans fil au niveau des voitures autonomes font partie des nombreuses promesses de la 5G. Pourtant, le parlement européen avait largement voté en faveur du WiFi en tant que standard de communication sans fil pour les voitures connectées. Réunis le jeudi 4 juillet à Bruxelles, les représentants des États ont finalement rejeté cette proposition.

Voiture autonome : la 5G plutôt que le WiFi comme standard de communication dans fil

Les fameuses voitures 100% autonomes dont on entend parler depuis plusieurs années s’annoncent comme les moyens de transport de demain. Sans chauffeur, elles se chargeront de nous déplacer toutes seules d’un point A à un point B. Pour cela, elles doivent non seulement pouvoir communiquer entre elles, mais aussi avec leur environnement et les infrastructures comme les feux de signalisation.

Il fallait faire le choix d’un standard européen pour la communication sans fil dans les voitures autonomes. Le parlement européen, soutenu par plusieurs constructeurs automobiles comme Volkswagen, Volvo, Renault ou encore Toyota avait préféré le WiFi à la 5G, un choix surprenant à bien des égards d’autant que la 5G en tant que base technologie présente de nombreux avantages : une faible latence promettant une rapidité de réponse sans pareil, le traitement simultané d’une plus grande quantité de données, ou encore ses promesses en matière de débit.

Lire aussi : Huawei lance les premiers équipements 5G au monde pour les voitures connectées

L’argument phare du parlement européen en faveur du WiFi est que cette technologie a déjà fait ses preuves, et surtout qu’elle est moins chère à mettre en œuvre que la 5G. Lors d’une réunion entre les représentants des États de l’UE le 4 juillet, ces derniers ont finalement rejeté le projet WiFi. D’après Les Échos, ce rejet sera confirmé par les ministres qui doivent se réunir lundi 8 juillet pour officialiser l’annonce.

Source : Les Échos

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Model 3 : Tesla dévoile son crash test officiel en vidéo

Tesla vient de mettre en ligne une vidéo présentant les crash tests de la Model 3 réalisés dans son laboratoire dédié en Californie. Afin de s’assurer de la sécurité de ses voitures électriques, le constructeur automobile réalise en effet de nombreuses simulations en interne avant…

Audi arrête de rêver et suspend son projet de voiture volante

À l’occasion du salon international de l’automobile de Genève de 2018, Audi avait présenté un étonnant concept à mi-chemin entre une voiture électrique autonome et un drone, en association avec Italdesign et Airbus. Le constructeur automobile annonce maintenant se retirer du…

Tesla : le prix de l’Autopilot augmentera le 1er novembre

Tesla augmente (encore) le prix de l’Autopilot. Le tarif de l’option conduite entièrement autonome va en effet augmenter de 1000 $ à partir du 1er novembre 2019. Cette nouvelle augmentation est due à la mise à jour V10 du logiciel…

Tesla chute en bourse malgré des livraisons record

Tesla a annoncé avoir livré 97 000 voitures électriques au troisième trimestre de 2019, soit 2000 unités de plus qu’au trimestre précédent. L’entreprise réalise son meilleur score en termes de livraisons mais cela n’a pas empêché son action de dégringoler…