5G : le réseau du futur serait dangereux pour la santé

La 5G pourrait comporter des risques pour notre santé. De nombreux experts pointent du doigt les ondes électromagnétiques accrues générées par le réseau du futur. Entre les scientifiques et les organismes publics, le sujet de la 5G sème la discorde. On fait le point. 

5G

La 5G “suscite de la méfiance, notamment à cause des ondes électromagnétiques”, rapportent nos confrères de Capital. Alors que la plupart des opérateurs testent déjà la 5G sur le territoire français, de nombreuses voix s'élèvent contre le “ultra haut débit”.

5G : le réseau du futur serait dangereux pour notre santé, affirment des scientifiques

“La 5G augmentera l’exposition aux champs électromagnétiques de radiofréquence” prévenaient déjà en 2017 plus de 170 scientifiques. Pour fonctionner, le réseau du futur nécessite en effet des fréquences plus élevées et davantage d'antennes relais, pointent du doigt les experts dans un moratoire. “De nouvelles recherches ont confirmé de manière convaincante les graves risques sanitaires liés aux champs électromagnétiques de radiofréquences” mettent en garde les chercheurs.

En 2011, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de l'OMS avait d'ailleurs classé les radiofréquences comme “cancérogènes possibles pour l'Homme”. Parmi les autres risques suscités par les ondes, le moratoire cite “le stress cellulaire, des dégâts génétiques au système reproducteur, de déficits d'apprentissage et de mémoire et de troubles neurologiques”. Ce constat est partagé par une étude suisse, qui assure que « l’exposition du cerveau aux ondes sur une durée de plus d’un an pourrait avoir un effet négatif sur le développement des performances de la mémoire chez les adolescents ». 

Par mesure de précaution, Bruxelles a d'ailleurs envisagé un temps d'en retarder le déploiement. La capitale de la Belgique obéit en fait à des normes d'émission d'ondes bien plus strictes que dans le reste de l'Europe. Par le passé, les normes belges ont déjà retardé l'arrivée de la 3G et de la 4G dans le pays.

Malgré les inquiétudes des scientifiques, les smartphones “compatibles avec la 5G n’émettront pas davantage d’ondes”, assure l'ANFR. De son côté, Guilhem Astre, le PDG d’Exem, “laboratoire accrédité dans la mesure des champs électromagnétiques” assure que les ondes émises par des antennes relais ne dépasseront pas non plus le seuil toléré. Pour en savoir plus sur le réseau du futur, découvrez notre dossier consacré à la 5G.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
5g enchères france bouygues
Enchères 5G jour 2 : Orange est toujours le plus gourmand et les prix décollent

Les enchères 5G se poursuivent ! Lors de cette deuxième journée, Orange, SFR, Free Mobile et Bouygues Télécom se sont disputés les 11 blocs disponibles. L’opérateur historique campe sur ses positions et réclame toujours 5 blocs. Le prix unitaire de chaque bloc s’est rapidement envolé jusqu’à 111…

free
Free Mobile promet les premiers forfaits 5G à la fin de l’année

Free Mobile promet de lancer les premiers forfaits 5G à la fin de cette année. L’opérateur de Xavier Niel assure que les abonnés verront une différence avec les performances de la 4G. Dans la foulée, le télécom rappelle que la 5G va limiter l’impact…

5g
5G : Rennes interdit provisoirement le déploiement du réseau

Rennes interdit provisoirement le déploiement de la 5G sur son territoire. Avant que des antennes 5G ne soit activées dans l’agglomération, la capitale bretonne va imposer 6 mois d’étude d’impact et de débats citoyens. Un rapport final concernant les effets…

5g orange antenne huawei
5G : Orange et Huawei en France, c’est terminé !

Orange et Huawei ne vont plus collaborer en France. Les autorités françaises viennent de rejeter la demande de l’opérateur de s’appuyer sur les équipements Huawei pour développer son réseau 5G. Tout comme Free, Orange va se tourner vers les installations…