5G : Orange refuse de partager son réseau avec Free Mobile

 

Il n’y aura pas de réseau 5G mutualisé entre Orange et Free Mobile. L’opérateur historique a claqué la porte des négociations, expliquant que son concurrent n’a pas la même vision stratégique. Cette décision fait suite à de multiples attaques d’Orange à l’encontre de Free ces derniers jours sur les réseaux sociaux et dans les médias, affirmant que Xavier Niel commercialise une « fausse 5G ».

orange huawei 5g
Crédits : Pixabay

Depuis plusieurs jours, le torchon brule entre Orange et Free Mobile. Le premier accuse le second de commercialiser une « fausse 5G », contrebalançant ainsi le fait que Free dispose de beaucoup plus d’antennes 5G actives que tous les autres opérateurs réunis. Ce n’est pas nous qui l’affirmons, mais l’ARCEP, dans un rapport datant de la fin de l’année 2020. Ce document expliquait que Free compte 5500 antennes 5G actives, quand Bouygues Telecom n’en a que 1400, Orange 651 et SFR 278.

Lire aussi – 5G : Free Mobile bat un nouveau record de débit avec 723 mb/s en téléchargement

Devant un tel constat, Orange attaque frontalement. Dans les médias et sur les réseaux sociaux, Stéphane Richard, PDG d’Orange, affirme depuis quelques jours à qui veut l’entendre que Xavier Niel ment aux consommateurs et commercialise une « fausse 5 ». Le patron de l’opérateur historique est connu pour ses prises de parole musclée vis-à-vis de la concurrence. Mais certains d’entre nous ont trouvé ce positionnement étrange. En effet, Free Mobile et Orange ont entamé, depuis le mois d’octobre, des négociations pour réunir leur réseau 5G.

Orange claque la porte des négociations avec Free Mobile

Quel avenir ces déclarations donnent-elles à un éventuel partenariat que nous imaginons bien très fort ? Aucun justement. En effet, Orange annonce par voie de communiqué de presse que les négociations avec Free sont abandonnées. L’opérateur explique que les divergences stratégiques sont trop fortes entre les deux sociétés, Orange ayant fait « de la qualité de ses réseaux une priorité ». Petit taquet prononcé une fois encore sur la nature du réseau de Free. Et la société de « rappeler » que son réseau est classé meilleur réseau mobile de France par l’ARCEP pour la 10e année consécutive.

Pour rappel, Free dispose aujourd’hui d’un réseau 5G très large parce que l’ARCEP a autorisé l’opérateur de Xavier Niel a convertir ses antennes 4G en antennes 5G. Elles fonctionnent toutes sur la bande de fréquence 700 MHz ou 800 MHz. Et elles étaient 5300 en service fin 2020. Ce sont des fréquences qui offrent une bonne pénétration dans les immeubles, mais dont les débits sont moindres que des antennes en 1800/2100 MHz, voire des antennes en 3500 MHz, purement 5G.

À l’inverse, Orange compte trois fois plus d’antennes en 3500 MHz qu’en 1800/2100 MHz. Et aucune antenne 800 MHz du réseau Orange ne sert pour la 5G. Voilà pourquoi Stéphane Richard argumente que le réseau de Free n’est pas qualitatif. Pourtant, ce n’est pas entièrement juste. Il est vrai que Free ne compte que 200 antennes en 3500 MHz. Mais avec seulement 200 antennes purement 5G, Free dispose du deuxième réseau 5G très haut de débit de France, derrière Orange qui en compte pratiquement 500. Free est donc loin devant Bouygues et SFR. Pourtant, Orange ne les cible pas.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !