5G : l’exclusion de Huawei pourrait coûter 55 milliards d’euros aux opérateurs européens

La mise au ban de Huawei sur le marché de la 5G en France pourrait coûter 55 milliards d’euros aux opérateurs et causer 18 mois de retard pour le déploiement des infrastructures, prévient la GSM Association. 

huawei 5g

Si Huawei venait à être exclu du marché européen de la 5G, les répercussions pourraient être très graves pour les opérateurs. D’après une étude de la GSM Association (GSMA) consultée par Reuters, qui protège les intérêts de 800 opérateurs et constructeurs de téléphonie mobile dans le monde, le surcoût engendré par l’absence du groupe chinois dans la mise en place des infrastructures 5G est évalué à 55 milliards d’euros.

La 5G sans Huawei, c’est 55 milliards d’euros de surcoût et 18 mois de retard

Conséquence de cette hausse des investissements nécessaire en cas de mise au ban de Huawei, l’Europe prendrait alors 18 mois de retard par rapport au calendrier prévu, alors qu’elle court déjà derrière les États-Unis, la Corée du Sud ou la Chine. L’Italie vient de devenir le troisième pays dans lequel la 5G est officiellement disponible après la Suisse et le Royaume-Uni. Ce délai de 18 mois serait également causé par l’incapacité des autres équipementiers à prendre en charge l’intégralité de la demande. Et ce retard en lui-même aurait ensuite des conséquences sur l’économie tout entière estimé à 45 milliards d’euros.

Lire aussi : 5G : Nokia remplit son carnet de commandes à tour de bras grâce à l’affaire Huawei

Résumons-donc : pour la GSMA, l’exclusion de Huawei va coûter 55 millions d’euros directement aux opérateurs et 45 milliards d’euros sur le long-terme à l’économie européenne. On comprend pourquoi en France les opérateurs s’opposent à la proposition de loi anti-Huawei sur la 5G. Pour rappel, ils accusent le gouvernement français de vouloir rejeter la responsabilité de la mise à l’écart de Huawei sur eux afin de garder de bonnes relations avec la Chine. Alors que publiquement, Emmanuel Macron assure ne pas vouloir interdire Huawei en France.

Source : Le Figaro

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Google Play Store : plus de 2000 applications Android cachent un malware

Le Google Play Store est envahi d’applications Android infestées de malwares, révèle une nouvelle étude. D’après les chercheurs, plus de 2000 applications factices disponibles sur la boutique cachent en effet un dangereux logiciel malveillant.  Pendant deux ans, les chercheurs de…

Android 10 Q : la liste des smartphones compatibles

Android 10 Q sortira dans le courant de l’été 2019. De nombreux smartphones pourront installer la dixième version de l’OS mobile de Google. On fait le point sur les appareils confirmés par les constructeurs.  A ce stade, Android 10 Q pas encore de…

BeiTaAd : un malware Android se cache dans 238 applications du Play Store

Le malware Android BeiTaAd a été repéré dans 238 applications disponibles sur le Google Play Store. Une fois installé sur votre smartphone, le maliciel va vous bombarder de publicités. D’après certains témoignages, le mobile infecté devient rapidement inutilisable.  Lookout, une…

Aptoide accuse Google de saboter les concurrents du Play Store

Aptoide part en guerre contre Google et l’accuse de saboter les concurrents du Play Store afin d’empêcher l’émergence de toute alternative. Les développeurs de l’application invitent la firme à plus de fair-play en laissant les utilisateurs jouir de leur liberté…

Android Q : première démonstration du mode PC en vidéo

Android Q a un mode PC intégré qui permet d’utiliser les smartphones comme unité centrale d’un ordinateur. Google était resté muet sur cette fonctionnalité avant de l’évoquer au cours de sa conférence i/o qui se déroulait au début du mois…

/e/ : voici les premiers smartphones Android sans Google

/e/, l’OS Android sans la moindre trace de Google, sera bientôt proposé à la vente sur une poignée de smartphones, dont les Galaxy S9 de Samsung. Sans surprise, le projet s’adresse surtout aux utilisateurs soucieux de protéger leur vie privée….