Téléchargement illégal : il est temps de passer à l’offre légale, arrêtons les excuses en carton

Malgré la fermeture The Pirate Bay, Kickass Torrents, Zone Téléchargement, Cpasbien, ou encore T411, le téléchargement et streaming illégal continue de séduire les Français. On observe même une progression de +15% pour le streaming illégal. Pourtant l’offre légale s’est énormément étoffée depuis plusieurs années en même temps que la lutte contre les sites pirate s’est renforcée. Et c’est une excellente chose, parce qu’en 2018 plus rien ne justifie de poursuivre ces pratiques.

t411 vive fin telechargement illegal

Nous sommes en 2018 et le téléchargement illégal fait encore très largement partie des habitudes des utilisateurs. En France, 12 millions d’internautes disent avoir encore recours au téléchargement ou au streaming illégal. Si à une époque les arguments des amateurs du genre pouvaient plus ou moins se comprendre, ce n’est plus vraiment le cas en 2018.

La fermeture de sites comme T411, même si la lutte contre les sites pirate est finalement peu populaire  auprès du grand public est une bonne chose. Pour l’industrie du cinéma d’une part mais aussi par principe. Il ne s’agit bien sûr que d’une opinion parmi tant d’autres. Loin de moi l’idée de faire la morale mais plutôt de donner un point de vue et d’expliquer pourquoi cette folie du téléchargement illégal est selon moi une aberration en 2018.

Loin de moi également l’idée de défendre les grands studios, de prendre parti pour l’un ou l’autre des « camps ». Le but est ici de remettre les choses en perspective selon le point de vue d’un utilisateur parmi des millions. Je le confesse volontiers, j’ai aussi eu cette pratique par le passé, la Hadopi me connaît déjà. Mais le marché a évolué depuis et une certaine prise de conscience me semble nécessaire.

Ce n’est ni l’opinion d’un « repenti », ni un texte moralisateur. Le but est de dire ici pourquoi le téléchargement illégal n’a plus vraiment sa place dans le paysage aujourd’hui. Vous avez le droit de ne pas être d’accord et de l’exprimer. Vous pourrez bien sûr exposer vos arguments dans les commentaires. Et j’échangerai avec plaisir avec vous. Voici donc pourquoi je me réjouis de la fin du téléchargement illégal.

Netflix, OCS, Amazon Prime Video, Canal Play : l’offre est complète

Je n’aborderai pas le fait que les administrateurs de sites de téléchargement ne sont plus des défenseurs de la liberté mais des individus qui ne cherchent qu’à faire fortune. Je n’aborderai pas non plus la question de la qualité des contenus qui y sont partagés ou des éventuels risques pour la sécurité de vos données.

Plutôt que de soulever des arguments largement répétés, je vais plutôt donner un avis d’utilisateur, passionné de cinéma et de séries. J’ai connu le téléchargement illégal à l’époque où l’on gravait encore ses CD, où l’on utilisait des logiciels comme Emule, où le seul moyen de se procurer un contenu vidéo était de payer à l’unité soit au cinéma soit en DVD. La location était aussi un moyen de se faire plaisir mais là encore, c’était bien souvent à l’unité.

J’ai donc vu l’évolution de l’offre légale au fil des années. Si à l’époque il fallait un budget important pour pouvoir accéder aux contenus audiovisuels, ce n’est plus le cas aujourd’hui. Au début du téléchargement illégal, il fallait débourser 10 euros pour une place de cinéma, une vingtaine pour un DVD. La facture gonflait très vite, et la tentation d’accéder à certains contenus gratuitement était très forte.

Mais aujourd’hui, l’offre légale est largement suffisante en termes de contenus mais également beaucoup plus abordable. Entre Netflix, OCS, Amazon Prime Vidéo et Canal Play, il y en a largement pour tous les goûts. La preuve, les séries les plus téléchargées sont disponibles sur ces services de vidéo à la demande.

netflix legal

Game of Thrones est dispo sur OCS 24h après la diffusion aux Etats-Unis. Idem pour The Walking Dead ou encore Westworld. Parmi les créations originales Netflix, nombreuses sont celles qui sont téléchargées illégalement. Or, elles sont bien disponibles légalement puisque produites par Netflix. Amazon Prime Video commence également à proposer des séries originales à succès.

L’argument expliquant que les catalogues des plateformes de SVOD sont faméliques ne tient plus. Car contenus les plus piratés sont les séries à succès comme Game of Thrones disponibles en offre légal. Par ailleurs, il y a aujourd’hui beaucoup de contenus et souvent de grande qualité disponibles légalement.

« Pour les séries ok, mais pour les films pas du tout ». J’entends souvent cet argument. Oui les catalogues de films sont souvent moins fournis que ceux de séries. Mais il y a tout de même de quoi faire. Ce qu’il manque finalement, ce sont les films les plus récents, à cause de cette loi française de chronologie des médias qui ne permet de voir un film arriver sur un service de VOD que 3 ans après leur sortie en salle. Oui ça paraît fou, et oui il faut changer cela. Mais cela ne justifie pas non plus de télécharger illégalement.

D’abord parce que si l’on veut regarder un film récent il suffit d’aller le voir au cinéma. Oui c’est payant, mais un nouveau T-shirt aussi est payant. Si aller au cinéma coûte trop cher, rien n’empêche d’attendre que le film ne sorte sur un autre support plus abordable.

Le problème finalement est l’instantanéité et la gratuité qu’internet a largement répandues. Et que les utilisateurs ont pris comme un acquis. Sur internet tout doit être gratuit et surtout disponible tout de suite. Du coup, l’utilisateur n’attend pas, quitte à se mettre dans l’illégalité.

Or, le grand fan de cinéma et de séries que je suis y trouve largement son compte dans les offres légales actuelles. Tant au niveau des contenus que des prix pratiqués.

L’offre légale est abordable

Car oui, selon moi, l’offre légale est aujourd’hui abordable. Nous avons fait un énorme bon en avant en très peu de temps. Souvenez-vous de l’époque où il fallait débourser 20 euros pour un seul film en DVD. Aujourd’hui pour 20 euros nous avons accès à un catalogue de plusieurs milliers de films et séries en illimité et sur plusieurs supports.

Pour illustrer, je vous donne mon propre exemple. Je suis abonné Netflix à l’offre Premium. Je paie 12 euros par mois pour accéder aux meilleures séries du moment, à un catalogue qui se renouvelle assez rapidement. Je peux même partager mon compte avec plusieurs membres de ma famille. Pour le prix d’une place de cinéma, la moitié d’un DVD.

Et c’est là tout l’attrait de ce genre de service. Aujourd’hui, les plus jeunes, ceux qui n’ont pas de revenu ont bien du mal à se tourner vers les offres légales faute de moyens. Avec 10 euros d’argent de poche de temps en temps, difficile de s’offrir un service comme Netflix et autres.

C’est là que le partage familial est intéressant. Non seulement parce qu’il va permettre de détourner les plus jeunes du téléchargement illégal, mais également de responsabiliser les parents, les familles. Car les parents aussi téléchargent.

Aujourd’hui avec 12 euros par mois, on peut avoir un compte Netflix pour les enfants, les parents, l’oncle, la tante, le cousin, la mamie. On peut avoir jusqu’à 5 comptes différents, ce qui n’est pas négligeable. Et cela permet aux plus jeunes d’accéder à des contenus culturels très tôt et à s’accoutumer à l’idée qu’un bien culturel a un prix.

game of thrones telechargement illegal
Game of Thrones est la série la plus téléchargée illégalement, pourtant elle est disponible sur OCS

En complément, je suis abonné à OCS pour pouvoir notamment suivre Game of Thrones et The Walking Dead. Mais j’ai aussi pu découvrir d’autres séries surprenantes et des films de grande qualité. Je paie pour OCS 12 euros par mois également pour un accès sur plusieurs supports, le mode hors ligne et tous les avantages qui vont avec.

Enfin, comme je commande régulièrement des produits sur Amazon, je paie 49 euros par an pour être membre Premium. Cela me donne le droit d’accéder gratuitement à Amazon Prime Video qui propose également des séries et films de qualité (même si le catalogue est plus mince). Je ne suis pas abonné à Canal Play car je n’y trouve pas mon compte.

Au total, je paie donc 28 euros par mois pour avoir accès à Netflix, OCS et Amazon Prime Video. Je ne regarde pas la TV mais toujours des programmes sur ces plateformes. Pour le prix de deux places de cinéma ou d’un DVD et demi, j’ai donc accès aux meilleurs programmes du moment et à des milliers de contenus.

Lorsqu’un film récent m’intéresse, je vais le voir au cinéma. Lorsqu’un contenu n’est pas disponible sur une plateforme, j’achète ponctuellement un DVD (pour les mangas par exemple). Mais c’est rare. Rien ne justifie finalement que je télécharge illégalement un contenu. Parce que les contenus sont là légalement, et sont abordables. Ils ne sont pas gratuits c’est certain, mais ils sont accessibles sans se ruiner.

Finalement il suffit de se dire que tout n’est pas gratuit sous prétexte qu’il s’agit d’internet. Il ne s’agit pas d’internet, il s’agit de produits culturels, qui ont nécessité du travail.

Tout travail mérite salaire

Il m’est difficile de comprendre pourquoi dès lors qu’il ne s’agit pas de produits matériels, payer devient un problème. Peut-être certains d’entre vous sauront l’expliquer dans les commentaires de cet article. Mais selon moi, un produit culturel, immatériel doit aussi être payé. Il s’agit avant tout d’un produit. Il a donc été pensé, réfléchi, créé. Des personnes ont investi dans le projet, des hommes et des femmes ont consacré du temps et de l’énergie dans la création, alors pourquoi ne devraient-ils pas être récompensés de leur travail.

Pourquoi le principe du « tout travail mérite salaire » a tant de mal à être compris dès qu’il s’agit de contenus audiovisuels. Parce que « les studios s’engraissent sur le dos des consommateurs » ? Oui les sommes engrangées sont mirobolantes mais les sommes investies également. Produire un film coûte une fortune mais crée aussi beaucoup d’emplois et fait tourner l’économie. Les studios font des bénéfices ? Oui et alors ?

Télécharger illégalement va-t-il changer la donne ? La gestion des investissements des studios est un défaut inhérent à ces mêmes studios. Le téléchargement illégal ne va rien changer à tout cela. Les studios ne vont pas moins payer les acteurs et réalisateurs célèbres, moins dégager de bénéfices, ou investir davantage dans d’autres projets parce qu’on télécharge illégalement.

L’argument du téléchargement illégal comme arme « politique » ne tient pas. Au contraire, télécharger ne fait qu’empirer les choses puisque les studios touchent moins de recettes alors qu’ils sont obligés de continuer à investir beaucoup pour séduire les masses. Alors oui, les studios gagnent de l’argent, comme toute entreprise.

tournage cinema
Un film ce n’est pas qu’un acteur payé des millions de dollars. C’est aussi des milliers d’emplois de techniciens.

Quand je vais acheter une paire de baskets je suis tout à fait conscient que des gens vont gagner de l’argent, que des entreprises vont faire des bénéfices. Pourtant, je n’ai aucune tentation d’aller les voler. Soit je les achète parce que j’en ai les moyens, soit je m’en passe temporairement. L’industrie du cinéma est une industrie capitaliste comme une autre. Quand j’achète un smartphone je paie tout en sachant que les marques gagnent de l’argent. Des exemples comme cela il y a en a pour tous les biens que vous achetez finalement. Alors pourquoi ne pas le faire avec les films et séries ?

D’autant que l’argent engrangé permet quand même de créer d’autres contenus, et pas forcément des films à gros budget. Cela permet de donner une chance à des artistes qui ont des propositions plus originales mais pas forcément rentables, mais dont le projet mérite d’exister.

Alors oui, de manière générale les artistes derrière ces oeuvres ne récupèrent qu’une petite part du gâteau ? Mais en téléchargeant illégalement ils ne touchent aucune part. Qu’est ce qui est pire ? Je ne vois vraiment aucune raison aujourd’hui de justifier le téléchargement illégal. Objectivement parlant. Mais ce n’est que mon point de vue.

Vous travailleriez gratuitement vous ?

A certains irréductibles du téléchargement illégal, j’ai pour habitude de faire une comparaison avec leur situation personnelle. Je leur demande s’ils accepteraient de travailler pour rien. Tout simplement.

Qui voudrait aujourd’hui donner de son temps, de son argent, de son énergie pour mener un projet et voir les consommateurs lui voler l’oeuvre de son dur labeur ? Que vous soyez ouvrier, médecin, avocat, chauffeur, informaticien, lorsque vous travaillez vous le faites pour toucher un salaire, le fruit de votre travail.

Imaginez votre patron ou vos clients à la fin du mois vous dire que vous avez travaillé dur mais que vous ne toucherez rien, parce que d’autres proposent la même chose illégalement gratuitement. Trouverez-vous cela normal ? Y verrez-vous une injustice ?

Le téléchargement illégal n’est ni plus ni moins que le vol d’une oeuvre, donc d’un travail. Et le marché des films et séries s’est considérablement transformé pour réduire le coût de la consommation de ces biens culturels. L’offre est complète, les prix abordables, et j’ai bien du mal à voir comment on peut encore justifier le téléchargement illégal.

Mais ce n’est que mon avis, mon point de vue, mon ressenti. Peut-être êtes-vous d’accord, peut-être que non. N’hésitez pas à partager vous aussi votre point de vue, qu’il rejoigne le mien ou qu’il soit totalement opposé. Dans le respect de chacun bien évidemment. À vous la parole !

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !