YouTube part en guerre contre les parodies trash des dessins animés pour enfants

YouTube veut mettre fin aux parodies un peu trop trash de dessins animés pour enfants de la plateforme. De nombreux dessins-animés candides, comme Peppa Pig, sont en effet la cible de détournements aux connotations violentes ou sexuelles, sans que cela soit toujours explicitement indiqué dans le titre de la vidéo. Contenus qui peuvent donc être facilement regardés par des enfants par accident. YouTube promet désormais de mettre en place une modération plus efficace. 

peppa pig trash

Être parent en 2017, c'est risquer la crise cardiaque ! L'accès à internet de plus en plus précoce expose les enfants à des contenus qu'ils ne sont pas toujours censé regarder : violence, sexe… d'autant que les filtres parentaux n'y peuvent hélas pas grand chose. Des contenus malsains pour les enfants peuvent en effet se retrouver au milieu d'autres contenus qui leur semblent destinés. YouTube vient a lancé il y a deux ans une application pour enfants YouTube Kids et cherche désormais à éviter la présence de ce type de contenu, pour que les parents puissent enfin souffler un peu (et surtout faire confiance à sa nouvelle plateforme dédiée).

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !

YouTube veut mettre fin aux parodies trash de dessins-animés pour enfants

Juniper Downs, une responsable de YouTube, explique à nos confrères américains de The Verge : “nous sommes en train d'implémenter une nouvelle politique qui permet de restreindre ces contenus à une catégorie d'âge, lorsque ces contenus sont signalés via l'application YouTube principale […] les contenus ayant une restriction d'âge sont automatiquement interdits de YouTube Kids“. La plateforme explique avoir des milliers de personnes tout au tour du monde qui travaillent 24 heures sur 24 pour modérer les contenus. En cas de problème, la vidéo obtient une limite d'âge, et est donc exclue de l'application enfants.

Youtube explique que les contenus arrivent sur YouTube Kids généralement plusieurs jours après leur publication sur la plateforme normale. Une fenêtre que la plateforme espère suffisante pour signaler les vidéos. La tache est appuyée par une équipe de volontaires. La nouvelle politique devrait être mise en place d'ici quelques semaines – le temps de former les équipes de modération. En outre, il faudra disposer d'un compte YouTube pour pouvoir regarder les contenus concernés par une limite d'âge. Ces vidéos n'ont par ailleurs pas le droit de se monétiser et donc d'afficher de la publicité.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Youtube logo
YouTube permet enfin de régler la qualité des vidéos par défaut

YouTube permet enfin aux internautes de définir la qualité des vidéos par défaut. Promise depuis des mois, une nouvelle option beta laisse les utilisateurs régler la qualité des séquences sur haute, basse ou automatique en accédant directement aux réglages. Lors des…

youtube historique
Comment supprimer l’historique YouTube de votre PC ou smartphone ?

YouTube conserve l’historique des vidéos que vous recherchez ou regardez, à la fois pour vous permettre de les retrouver facilement, et pour vous fournir des recommandations personnalisées. Il est possible de supprimer tout ou partie de cet historique dès que…

dieudonne prive de youtube
Dieudonné : sa chaine Youtube a été supprimée, pourquoi ?

Dieudonné n’est plus sur YouTube depuis le 29 juin 2020. La plate-forme de streaming a en effet supprimé la chaîne officielle de l’humoriste qui comptait plus de 400 000 abonnés. La filiale française de YouTube explique que cette décision fait…

youtube comptes piratés dark web
YouTube : des centaines de comptes piratés sont en vente sur le dark web

YouTube est la nouvelle cible des pirates. D’après une enquête des chercheurs d’IntSights, des milliers de comptes YouTube piratés ont récemment été mis en vente sur des marchés noirs du dark web. Sans surprise, les comptes comptant des milliers d’abonnés…