YouTube, Netflix… : la nouvelle taxe vidéo rapportera 7 millions d’euros au cinéma français cette année

YouTube, Netflix, Amazon Prime Video, ou encore Apple (via iTunes)… toutes les entreprises étrangères doivent déesormais verser une « taxe vidéo » équivalent à 2% de leur chiffre d’affaires depuis le 1er janvier 2018. Ce nouveau prélèvement permet de dégager 7 millions d’euros pour le CNC – un chiffre de 250% supérieur au montant initialement estimé de 2 millions d’euros et qui compense la baisse de rendement de la taxe sur les support physiques.  

youtube netflix amazon prime video

Depuis le début de l’année, YouTube, Netflix, et plus largement tous les acteurs du streaming vidéo en ligne doivent s’acquitter de 2% de leur chiffre d’affaires. Cette nouvelle taxe s’applique depuis le 1er janvier 2018 suite à une réforme de la Taxe sur les Services Vidéo (TSV). La somme est ensuite reversée au Centre National de la Cinématographie et de l’image animée. Sont concernés par le prélèvement les ventes en ligne de films, séries, les abonnements vidéo et les revenus publicitaires.

Taxe sur les vidéos YouTube et Netflix : le cinéma français va récupérer 7 millions d’euros

La TSV, créée en 1993, visait initialement les formats physiques (VHS puis DVD). Or le déclin des ventes a provoqué une érosion des recettes au fil des ans. Si bien qu’en 2017, celles-ci étaient passées sous le seul des 20 millions d’euros. Or le nouveau prélèvement inverse radicalement la tendance. Et c’est plutôt une (bonne) surprise : les prévisions tablaient sur 2 millions d’euros de recettes pour le CNC – le centre récupèrera au final une somme 250% supérieure, de 7 millions d’euros, faisant repasser le total des recettes fiscales au-dessus de 20 millions d’euros.

Le chiffre est semble-t-il en grande partie le résultat de la popularité grandissante de Netflix qui compte désormais 3,5 millions d’abonnés en France. Mais aussi, sans doute, de recettes issues d’Amazon Prime qui comporte aussi un service de vidéos. Face au succès de ce prélèvement des élus réfléchissent à augmenter le taux au-delà de 2%, mais aussi à appliquer cette taxe aux vidéos de Facebook et Twitter qui en sont pour l’heure exclus.

Lire aussi : Bruno Le Maire propose de taxer les GAFAM à 3% en Europe

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Débits Netflix : Free devance SFR en novembre 2018

Netflix vient de publier son nouveau classement des débits du mois de novembre 2018. Contrairement à ses habitudes, Free ne finit pas en dernière place. Ce mois-ci, l’opérateur de Xavier Niel est parvenu à voler la 4ème place de la liste à SFR….