Dieudonné : sa chaine Youtube a été supprimée, pourquoi ?

Dieudonné n’est plus sur YouTube depuis le 29 juin 2020. La plate-forme de streaming a en effet supprimé la chaîne officielle de l’humoriste qui comptait plus de 400 000 abonnés. La filiale française de YouTube explique que cette décision fait suite à des enfreintes répétées du règlement de la plate-forme.

Chaine Dieudonné sur Youtube fermée

Alors que le projet de loi contre contenus haineux sur Internet, dites « loi Avia » fait débat au sein des institutions françaises, il est aujourd’hui très difficile de lutter efficacement contre la prolifération des contenus racistes, antisémites ou discriminants sur les réseaux sociaux ou les plates-formes de streaming où les contenus sont réalisés par les utilisateurs. En attendant un cadre législatif français et européen, plusieurs initiatives ont été prises par les propriétaires de ses services.

Nouvel exemple de ces décisions : la suppression de la chaîne YouTube de Dieudonné dans le cadre d’une vaste campagne internationale de lutte contre les messages haineux. La filiale de Google a procédé au blocage de la chaîne de l’humoriste le lundi 29 juin 2020, information rapportée par la chaîne BFMTV et relayée par plusieurs associations dont le Licra et l’UEJF. Une fermeture qui a évidemment été commentée par l’intéressé, que ce soit sur Facebook ou sur Twitter, mais également par plusieurs associations qui œuvraient pour arriver à cette décision.

Enfreintes répétées du règlement de YouTube

Interrogé par nos confrères de BFMTV, la filiale française de YouTube explique que cette décision fait suite à des enfreintes répétées du règlement de la communauté de la plate-forme. Rappelons que Dieudonné a été condamné à plusieurs reprises pour antisémitisme. L’humoriste utilisait sa chaîne pour véhiculer des propos diffamatoires et menaçants. Ce seraient des dizaines de vidéos qui auraient été signalées ces derniers mois par une association. Notez que la chaîne YouTube de Dieudonné compte 400 000 abonnés. L’humoriste est également suivi par 150 000 abonnés sur Twitter et 1,2 million de personnes sur Facebook.

Quant à la loi contre les contenus haineux sur Internet, elle patine. Il y a quelques jours, nous rapportions dans nos colonnes qu’elle avait été retoquée par le Conseil constitutionnel. Les Sages lui reprochent d’imposer aux diffuseurs de contenus, que ce soit les réseaux sociaux ou le streaming, la suppression de contenus terroristes ou pédopornographiques en 24 heures sous peine d’une sanction pénale. Suite à cette décision, le projet de loi devra être réécrit avant d’être soumis à nouveau au Conseil d’État, au Conseil constitutionnel et aux parlementaires.

Source : BFMTV

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !