YggTorrent : l’annuaire BitTorrent s’est fait confisquer son nom de domaine principal

Maj. le 5 février 2020 à 16 h 48 min

YggTorrent annonce sur Twitter avoir perdu le contrôle de son nom de domaine principal YggTorrent.ws. Le registrer Tucows se serait contenté d’indiquer dans son interface d’administration que le domaine est « suspendu » en raison d’un « serveur interdit » – une procédure rarissime au niveau du registrar. Le site reste pour l’instant accessible via un autre nom de domaine basé en Suède.

YGG

Le site YggTorrent n’est plus accessible à l’adresse yggtorrent.ws depuis cette nuit. Le site explique sur Twitter avoir dû basculer sur un nom de domaine basé en Suède. Dans une capture d’écran de l’interface d’adminiostration du domaine YggTorrent.ws chez le Registrar Tucows, partagée par le compte Twitter officiel du site, on lit à la ligne « Status » l’inscription « serverHold » qui suggère que le nom de domaine a été suspendu par le registrar en raison des contenus hébergés par le site. Ce qui est plutôt rare sans décision de justice.

Le registrar explique sur une page de son site qu’il est possible de mener des actions contre certains de ses noms de domaine : « Tucows jouera son rôle pour adresser toute violation de copyright ou lois autour des marques déposées conduite sur un domaine Tucows. Les violations incluent les infractions autour de propriété intellectuelle, ou droits légaux des ayant-droits, comme le droit exclusif de reproduire, distribuer, afficher ou jouer l’oeuvre protégée, ou de créer des travaux dérivés ».

Néanmoins, Tucows encourage d’abord à rediriger ce genre de réclamations auprès de l’hébergeur – et reste plutôt vague quant aux sanctions qui peuvent être appliquées. A aucun moment les pages d’aide du site ne parlent de suspension pour ce genre de cas. Les responsables de YggTorrent invitent les internautes à se rendre sur leur nom de domaine suédois (.se) faute d’avoir le moindre contrôle sur leur domaine .ws. Nous le soulignons, ce site comprend un grand nombre d’oeuvres protégées mises illégalement à la disposition du public, et il est donc illégal de télécharger des contenus depuis YggTorrent.

Lire également : YggTorrent  – le site pirate change d’adresse et devient YggTorrent.se

Au passage, la capture des instigateurs de YggTorrent est plutôt bavard puisqu’elle nous apprend que le site est en réalité basé à Charlestown, une ville de l’île de Niévès, dans le minuscule Etat caribéen de Saint-Christophe-et-Niévès. En avril 2009, les membres du G20 avaient placé Saint-Christophe-et-Niévès sur la liste grise des paradis fiscaux et pavillons de complaisance.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Amazon lance Honeycode : créez des applications web et mobiles sans coder

Amazon lance Honeycode, une plateforme qui permet de développer des applications web et mobiles sans compétences en programmation. En se basant sur des templates prédéfinis, les utilisateurs ont la possibilité de créer rapidement des applications sans écrire une seule ligne…