Piratage Yahoo : 3 milliards de comptes ont été récupérés par les hackers

Maj. le 4 octobre 2017 à 14 h 54 min

Tout le monde se souvient du grand piratage de Yahoo survenu en 2013. Mais cette affaire est loin d’être morte, puisque le développeur a revu ses chiffres à la hausse : ce sont finalement 3 milliards de comptes, et non 1 milliard comme dit précédemment, qui ont été touchés à l’époque et dont les données se baladent toujours sur le net.

L’avènement d’internet nous aura poussé la main lorsqu’il s’agit d’offrir nos données aux divers sites les réclamant, puisque nous étions loin à ses débuts de réfléchir encore à la problématique du piratage et de l’analyse des big data. Désormais, le grand public en a autant conscience que les personnes les plus alertes, faute de nombreux scandales.

Et l’un de ceux ayant fait le plus grand bruit n’était autre que le piratage de Yahoo en 2013, dont le secret entourant son ampleur fait que l’on découvre toujours en 2017 le pot aux roses. L’enquête avance toujours, et les utilisateurs ayant créé un compte sur le site en 2013 ou auparavant ne sont toujours pas à l’abri de mauvaises surprises.

3 milliards de comptes Yahoo piratés en 2013

En effet, un nouveau bilan a été dressé sur l’affaire. Publié par Oath suite à une nouvelle enquête effectuée par Verizon, nouvelle maison-mère du site, celui-ci déclare maintenant que l’intégralité des comptes Yahoo a été touchée par ce piratage à l’époque, portant le bilan à 3 milliards de comptes. Comptes dont les données sont dans la nature depuis lors, à la portée des pirates.

Sachant que le précédent bilan portait plutôt le nombre de victimes à un milliard de comptes, ce qui était déjà massif en soi, on sent que cette affaire n’a pas fini de nous offrir des rebondissements. Yahoo certifie désormais que son site est sûr et qu’il a retenu la leçon, les nouveaux comptes étant désormais protégés. Mais il serait naturel d’avoir une certaine méfiance désormais : mieux vaudra verrouiller son compte à double tour, par le biais de la vérification en deux étapes par exemple, pour utiliser la plateforme à l’avenir.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Téléchargez GHIDRA et prenez vous pour un espion de la NSA

Le logiciel GHIDRA utilisé par la NSA pour repérer et contrer des programmes malveillants est désormais disponible gratuitement pour tous. Open-source, il peut même être amélioré par la communauté.  Comme promis, la National Security Agency (NSA) des États-Unis a rendu…

CMS : 90% des sites web piratés utilisent WordPress

90% des sites web piratés utilisant un CMS tournent sous WordPress d’après Sucuri, une entreprise spécialisée en sécurité web. Les sites e-commerce sont particulièrement prisés des hackers pour la simple raison qu’ils permettent d’accéder aux données bancaires des utilisateurs. Ce…

Windows : le nombre d’attaques phishing a explosé en 2018

Microsoft révèle dans son rapport Security Intelligence Report 2018 quelle cybermenaces ont visé l’écosystème Windows au cours de l’année passée. Le nombre d’attaques phishing a explosé de 150% tandis que le nombre de ransomware est en déclin. Globalement, le rapport relève…

Chrome : 85% des extensions se moquent de votre vie privée

Une étude Duo Labs autour des extensions Chrome révèle que 85% d’entre elles n’ont aucune politique en matière de vie privée – un document qui explique clairement comment vos données seront utilisées en cas de collecte. Pour en arriver à…

Attention, ce câble USB peut pirater n’importe quel ordinateur

Ce câble USB modifié permet à un attaquant de pirater n’importe quel ordinateur. Conçu par un chercheur en cybersécurité, cet accessoire peut réagir à des commandes à distance transmises par un pirate. Bientôt produit en masse, il est destiné à mettre en garde le grand public…