Maj. le 8 janvier 2019 à 19 h 21 min

Xiaomi, OnePlus, les smartphones chinois haut de gamme à petit prix débarquent en France ! Une arrivée progressive et prudente à l’image de OnePlus ou fracassante à l’image de Xiaomi, qui ne devrait dans tous les cas pas laisser le marché tel qu’il se trouvait. Les deux constructeurs veulent réitérer l’exploit réalisé dans d’autres pays en épousant parfaitement les spécificités du marché hexagonal, et en assurant enfin un support SAV digne de ce nom. Ils semblent en outre parvenus à faire mentir les mauvaises langues qui annonçaient des prix beaucoup plus élevés qu’à l’import. 

xiaomi mi mix 2s

Fin mai 2018, Xiaomi ouvre sa première boutique, le Mi Store, en France, OnePlus lance son OnePlus 6 y compris sur Amazon.fr. Cela paraît complètement anodin, et pourtant c’est une vraie révolution. Les deux marques comptent bien transpercer un marché français du smartphone en stagnation, et ont tous les outils pour y parvenir, en particulier Xiaomi. Pour le consommateur, c’est plus de diversité avec des flagship au prix contenu offrant de vraies fonctionnalités originales par rapport à des marques plus établies comme Apple, Samsung et Huawei. Voici les raisons principales pour lesquelles c’est bien parti pour tout changer.

Xiaomi débarque avec un lineup puissant et des prix bas

Si vous venez souvent nous lire, vous connaissez sans doute déjà un peu les produits Xiaomi. Et en particulier les smartphones, comme le Mi Mix 2S ou le Redmi 5. La grande caractéristique des produits de la marque, c’est qu’ils se distinguent par beaucoup d’innovation sur la concurrence, en particulier sur la gamme Mi Mix, une qualité de fabrication au top, des matériaux très chers chez la concurrence. Les Mi Mix 2S se distinguent entre autre par leur design borderless sur trois côtés et un design original qui leur permet de se passer d’encoche sans rogner sur les fonctionnalités.

La spécialité de OnePlus c’est de réaliser des compromis, les meilleurs possible, pour un prix raisonnable. Une logique reprise dans le OnePlus 6. En reprenant les meilleurs atouts des flagship de grande marque. Mais quand on parle du prix, justement, Xiaomi sait frapper fort. La marque a répété lors de sa conférence de lancement en France que l’entreprise s’imposait de ne pas dépasser les 5% de marge nette. Et d’éventuellement de redistribuer le surplus si il y en avait à ses clients.

Xiaomi explique vendre des smartphones pour pousser ses services dont elle espère faire un moteur de croissance à l’avenir. En outre la marque réalise de lourds investissements pour pousser son expansion internationale. Après la France, le Royaume-Uni et l’Italie devraient avoir droit eux aussi à leur magasin.

Des smartphones adaptés à la France : leurs points faibles disparaissent

Bien sûr ces marques avaient déjà une petite notoriété dans l’hexagone avant même leur lancement. Après tout, il est toujours possible de les importer, même si cela implique des frais de douane, un renoncement au SAV et à la garantie, et le risque que les bandes de fréquence ne soient pas disponibles chez son opérateur.

En outre, importés de Chine, les smartphones en question ont souvent des ROM en chinois – avec souvent à minima la possibilité de passer à l’anglais. La pour le coup, la proposition devient plus attractive, avec des smartphones par défaut compatibles avec toutes les banques de fréquences françaises, une ROM adaptée et compatible, en prime, avec les paramètres de nos opérateurs.

Taxes, frais de douane, marge des distributeurs… il n’est pas facile pour un constructeur étranger de s’implanter dans un autre pays, surtout quand l’un des gros arguments est le prix contenu. Si bien que des analystes prédisaient bien avant l’arrivée de Xiaomi en Europe, que la marque ne parviendrait pas à maintenir des prix aussi attractifs qu’en Chine. C’est raté : les prix restent beaucoup plus bas que la concurrence, désormais à fonctionnalité et service égal.

Xiaomi a réalisé un coup de maître en le rendant disponible partout

Sans doute le plus gros coup de maître est côté Xiaomi. Certes OnePlus a fait des efforts pour s’implanter en amont, proposer la vente directe sur son site avec des délais de livraison assez bons, et un SAV à la hauteur (bien qu’il faille l’envoyer souvent dans un autre pays de l’Union Européenne, les réparations se font dans un délai de 15 jours) et un partenariat avec Amazon.fr. Mais OnePlus n’existe ni dans la grande distribution, ni chez les opérateurs. Xiaomi arrive soudain avec un store physique, mais aussi chez des acteurs majeurs de la grande distribution comme le groupe Darty-Fnac, Boulanger, et Cdiscount.

Comme si cela ne suffisait pas, Xiaomi réussit à placer ses smartphones chez Orange, SFR, Free Mobile, et Bouygues. C’est très important, pour deux raisons. D’abord à cause de la garantie et du SAV. En France, les produits sont garantis deux ans par le constructeur ou le distributeur. En cas de problème, si vous êtes par exemple chez Orange, vous pourrez vous adresser à votre opérateur pour le SAV, avec éventuellement la remise d’un smartphone de prêt pendant la réparation. Ou bien c’est le magasin Boulanger près de chez vous qui se chargera de prendre en charge le SAV.

L’autre raison c’est que de nombreuses personnes ont encore recours aux smartphones subventionnés. Au lieu d’acheter le smartphone nu, on verra sans doute des offres du type Xiaomi Mi Mix 2S à 99 euros + forfait à 40 euros par mois, par exemple. Des offres qui restent importantes pour de nombreux acheteurs même si l’on sait qu’au final ça revient souvent beaucoup plus cher que de l’acheter nu.

Xiaomi, OnePlus : ces deux marques qui vont redynamiser le marché français

Depuis plusieurs années on sent que le marché du smartphone en France arrive à saturation. Une situation poussée par une stratégie des constructeurs de toujours augmenter les prix. Xiaomi comme OnePlus d’ailleurs ont réussi à gommer la plupart des défauts qui pouvaient dissuader de potentiels acheteurs. Xiaomi frappe néanmoins encore plus fort, en s’implantant d’un coup partout, en se rendant très disponible. Avec la perspective d’un SAV connu, de ne pas avoir de mauvaises surprises.

Là, d’un coup, la facture s’allège, et on a accès à des propositions très innovantes qui ne sont pas conçues pour maximiser les marges. Entre deux propositions, l’une de Samsung à pratiquement 1000 euros, et l’autre, très innovante mais près de deux fois moins chère, de Xiaomi, ou de OnePlus le choix sera bien évidemment vite fait pour de nombreux consommateurs.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Xiaomi Mi 9 SE pas cher : où l’acheter au meilleur prix ?

Le Xiaomi Mi 9 SE est disponible en France. Version allégée de l’excellent Xiaomi Mi 9, il propose un rapport qualité-prix tout à fait intéressant, comme souvent avec les smartphones de la marque. Nous vous expliquons où vous pouvez acheter…