Xbox Series S : pourquoi il est difficile de faire tourner des jeux sur la console

 

Le directeur de la communication de Remedy, studio à l’origine de Control, a expliqué dans une interview pourquoi les développeurs rencontrent des problèmes avec la Xbox Series S. Selon lui, il ne suffit pas de baisser la résolution des jeux pour les faire tourner sur la console. Le souci se trouve au niveau des moteurs, tous (ou presque) différents les uns des autres.

Xbox Series S
Crédits : Mika Baumeister/Unsplash

On a appris récemment que Remedy travaille actuellement sur un nouveau jeu destiné aux consoles next gen. Parmi elles se trouvent bien sûr la Xbox Series S, qui fait beaucoup parler d’elle en ce moment dans la communauté des développeurs. En effet, la version moins puissante que sa voisine la Xbox Series X pose quelques soucis de compatibilité aux studios. Là où cette dernière bat des records de performances, la Series S est quelque peu à la traîne et demande une charge de travail supplémentaire pour parvenir à faire tourner les jeux dessus.

4A Games, le studio derrière Metro Exodus, s’est déjà exprimé sur le sujet en expliquant que la console aura bientôt du mal à faire tourner certains titres. C’est désormais au tour des papas de Control d’y aller de leur explication. Thomas Puha, directeur de la communication chez Remedy, a ainsi déclaré dans une interview qu’il ne suffit pas de baisser la résolution pour rendre les jeux compatibles sur la console. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le processus est bien plus complexe que cela.

Pourquoi la Xbox Series S a du mal à faire tourner les jeux ?

« La Xbox Series S n’est pas très différente de la dernière génération [de consoles], les performances moindres dictant les choses que vous devez faire » explique Thomas Puha. « Il est très facile de penser qu’il suffit de baisser la résolution et la qualité des textures, mais c’est loin d’être aussi simple ». Dans ce cas, comment les développeurs doivent-ils s’y prendre pour rendre leurs titres jouables sur la Xbox Series ?

« Ça paraît être une bonne idée, mais tous les moteurs sont construits différemment. […] Le moteur est-il axé sur les performances du GPU ou du CPU ? Sur lequel des deux se repose-t-il le plus ? Avec Control, nous avons utilisé les deux, car nous avions beaucoup de physique, mais aussi beaucoup d’effets de ray tracing. Cela fait une énorme différence, surtout sur Xbox Series S ». La source du problème se trouverait donc au niveau des moteurs de jeu. Tous différents les uns des autres, chacun requiert un travail particulier pour optimiser les titres de la manière la plus efficace qui soit.

Sur le même sujet — Xbox Series S : la console pas assez puissante pour les développeurs ?

Thomas Puha rejoint donc les propos de 4A Games sur le sujet. Les développeurs ne s’attendaient peut-être donc pas à ce que la Xbox Series S présente des caractéristiques relativement similaires aux anciennes consoles et, par conséquent, à la charge de travail qu’elle implique pour optimiser les jeux pour celle-ci. « Nous apprécions qu’il y ait une expérience milieu de gamme comme la Xbox Series S, mais plus il y a de machines différentes, plus il est nécessaire de faire des compromis, surtout pour un petit studio comme nous ».



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !