Windows XP : retour sur l’histoire de l’OS de Microsoft !

Maj. le 23 juillet 2018 à 17 h 10 min

Voilàààààààà c’est fini. Non, on ne va pas s’intéresser à Jean-Louis Aubert (vous nous remercierez plus tard de vous avoir mis l’air dans la tête) mais bel et bien à Windows XP. Cela fait une petite semaine qu’a pris fin le support logiciel du système d’exploitation Windows XP et ce, au grand dam de nombreux utilisateurs pour qui l’OS demeurait extrêmement populaire. L’occasion est donc toute trouvée pour vous proposer un retour sur l’histoire de Windows XP, histoire qui a débuté il y a plus de 12 ans.

windowsxp

L’histoire de Windows XP

Comment expliquer une telle longévité ? D’où vient le fameux fond d’écran à la colline verdoyante ? Quid de l’après Windows XP ? Pourquoi cet OS est-il si populaire ? Autant de questions auxquelles nous allons répondre à travers cet article consacré aux 13 ans de succès de feu Windows XP. Voici notre rétrospective de l’un des systèmes d’exploitation les plus populaires de l’histoire.

Les débuts de Windows XP

Il était une fois …. Plus sérieusement, l’histoire de Windows XP commence en 2001, voire même avant. Durant la décennie qui a vu l’Equipe de France remporter la Coupe du Monde, Microsoft estimait qu’il était préférable de proposer deux systèmes d’exploitation distincts, un pour les professionnels et un pour le grand public, avant de changer d’avis. Windows XP est le digne successeur de Windows 2000, un OS dont la légèreté et la stabilité avaient séduit les observateurs.

Windows 2000.
Windows 2000.

Lancé le 25 octobre 2001, Windows XP et ses performances sont salués par la critique. D’un point de vue esthétique, c’est également une « révolution ». L’interface et le menu Démarrer subissent un sérieux lifting et deviennent plus intuitifs / colorés. Internet Explorer 6 arrive par la même occasion. Autant d’évolutions et de critiques positives qui vont faire de cet OS un succès phénoménal.

Des ventes record

Le succès est immédiat pour Windows XP. Quelques semaines après sa commercialisation, Bill Gates déclare lors du Consumer Electronics Show de 2002 que plus de « 17 millions de personnes profitent déjà des nouvelles expériences, de la stabilité et de la sécurité qu’offre Windows XP », un record pour un Windows. Quelques années plus tard, en janvier 2006, Microsoft annonce même avoir écoulé plus de 400 millions de licences de Windows XP, soit une belle moyenne de 100 millions par an. Sa commercialisation s’est terminée le 30 juin 2008.

L’histoire derrière l’emblématique fond d’écran de Windows XP

Comment ne pas parler de ce mythique fond d’écran, sans doute le cliché le plus marquant de la culture Web. Vous le connaissez, ce fond d’écran « par défaut » avec une jolie colline verdoyante sous un beau ciel bleu parsemé de quelques nuages. Alors que Microsoft vient de mettre fin aux mises à jour de Windows XP, la firme de Redmond en a profité pour dévoiler l’origine de ce fond d’écran à travers une vidéo d’une interview de l’auteur de cette photographie.

windowsxp-fond

Baptisé « Bliss » (« bonheur » en Anglais), ce cliché a été réalisé par le photographe Charles « Chuck » O’Rear. Celui-ci raconte qu’il est tombé sur ce paysage au nord de San Francisco en se rendant chez sa petite amie en 1995. Frappé par le paysage, « L’herbe est parfaite, elle est verte ! Le soleil est de sortie. Il y a quelques nuages », Chuck s’arrête pour réaliser quatre photos. Il assure par ailleurs qu’aucune retouche n’a été apportée au cliché original.

Contacté par Microsoft au début 2000, Chuck leur vend sa photo (le montant n’a malheureusement pas été dévoilé) sans savoir ce que le géant allait en faire. L’aspect apaisant de l’image aurait séduit Microsoft. La firme estime aujourd’hui que ce paysage est le « plus vu au monde ». Chuck quant à lui s’est même étonné de l’avoir aperçu dans la Situation Room de la Maison Blanche et affirme que chaque individu de plus de 15 ans se souviendra toute sa vie de ce fond d’écran. Retrouvez sans plus attendre l’interview en vidéo ci-dessus.

Des problèmes de sécurité

Face à l’extrême popularité de Windows XP, il n’aura pas fallu attendre bien longtemps avant qu’il ne devienne la cible privilégiée des hackers. Afin de répondre aux inquiétudes des utilisateurs, différentes améliorations ont été apportées. Les Services Pack constituaient un ensemble de mises à jour censées améliorer les performances et fixer différents problèmes. L’un de ce Services Pack, le Service Pack 2, a été capital en matière de sécurité, capital car il s’accompagne du fameux centre de sécurité permettant de surveiller les mises à jour et incitait les utilisateurs à installer un antivirus.

Si vous utilisez toujours Windows XP, sachez que vous vous exposez à de sérieux risques. N’étant plus mis à jour, XP deviendra de plus en plus vulnérable au fil des semaines (la fin du support de Windows XP attire les pirates). Microsoft vous met en garde :

Si vous continuez à utiliser Windows XP, votre ordinateur continuera de fonctionner, mais il pourrait devenir plus vulnérable face aux virus. En outre, comme la plupart des fabricants de logiciels continuent à optimiser leur solution pour les versions récentes de Windows, vous pouvez vous attendre à rencontrer un plus grand nombre d’applications et de périphériques qui ne fonctionneront pas sous Windows XP.

Des successeurs qui ont du mal à s’imposer

Il y a moins d’un mois, Windows XP reste le deuxième OS le plus utilisé avec 18,63 % de parts de marché. Si ce chiffre a sans doute baissé depuis, il reste néanmoins représentatif de l’extrême popularité et de la longévité de cet OS vieux de 13 ans, popularité aidée par l’essor des Netbook. Apple et son iPhone débarquent sur le marché en 2007 avec une interface inédite. Microsoft doit se renouveler et nombre d’utilisateurs attendent avec impatience le successeur de Windows XP. Successivement baptisé Longhorn puis Vista, cet OS ne convainc pas et déçoit aussi bien le grand public que les professionnels. Problèmes d’optimisations et de compatibilité sont au programme.

Windows Vista.
Windows Vista.

Deux années plus tard débarque Windows 7, « véritable » successeur de XP, tant attendu par les utilisateurs. Windows 7 marche dans les pas de XP tant et si bien qu’aujourd’hui plus d’un ordinateur sur deux est équipé de Windows 7. 15 mois après sa sortie, 300 millions de licences Windows 7 avaient trouvé preneur grâce à sa rapidité et sa fiabilité. Malheureusement pour Microsoft, la firme n’a pas réussi à reproduire cette réussite avec Windows 8. Malgré des chiffres de ventes intéressants (200 millions de licences vendues en 15 mois), Windows 8 laisse sceptique de nombreux utilisateurs et professionnels qui préfèrent rester sous Windows 7. De là à dire que Microsoft propose un bon OS sur deux, il n’y a qu’un pas que bon nombre d’observateurs ont déjà sauté.

L’après Windows XP

Comme explicité précédemment, il est fortement conseillé de se séparer de Windows XP, principalement pour des raisons de sécurité. Celui-ci sera davantage exposé au vol de données personnelles ou à la propagation de virus. Plusieurs possibilités s’offrent à vous. Les plus téméraires peuvent rester sur Windows XP. Si c’est votre cas, il parait judicieux d’installer un bon antivirus, de privilégier Chrome ou Firefox plutôt qu’Internet Explorer et de se connecter à internet le moins possible.

La deuxième possibilité est de changer de système d’exploitation et de passer à Windows 7 ou Windows 8 (attention à vérifier que l’ordinateur ait la configuration nécessaire). La troisième et dernière possibilité, certainement pas la moins onéreuse, est de changer d’ordinateur. Le cas des entreprises et professionnels est nettement plus compliqué, principalement à cause de la compatibilité des applications, une situation compliquée qui pourrait rapporter gros à Microsoft.

Certaines administrations vont devoir payer Microsoft pour assurer encore quelques temps (peut-être une année) le support de l’OS. Les gouvernements britanniques et néerlandais, les services fiscaux américains ainsi que de nombreuses entreprises françaises, pour ne citer qu’eux, seraient concernés. Microsoft devrait percevoir plusieurs millions de dollars grâce à cela. La fin de Windows XP aura malgré tout été bénéfique pour le marché des PC. En effet, le déclin des ventes mondiales de PC a ralenti au premier trimestre 2014 grâce aux renouvellements d’ordinateurs avant l’obsolescence programmée de Windows XP.

Quoi qu’il en soit, Windows XP aura marqué l’histoire de Microsoft et, a fortiori, celle des systèmes d’exploitation. En bonus, on vous propose une petite vidéo parodique publiée par Windows France baptisée « Caméra à domicile : il refuse de quitter XP ». Nous aimerions avoir votre avis concernant Windows XP. Est-ce le meilleur OS de l’histoire ? Quel OS utilisez-vous actuellement et en êtes-vous satisfait ? On compte sur vous !

Bonus

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Pourquoi Google va ressembler de plus en plus à Apple

Le lancement du Pixel 3 en France et dans davantage de pays à travers le monde est l’aboutissement d’un retour en force de Google dans le hardware. La firme est longtemps restée en retrait sur ce point préférant développer des services et…

Google+, Glass, Ara, Hangouts… 7 échecs cuisants que Google aimerait faire oublier

Google a connu un certain nombre d’échecs durant sa carrière voici une liste des plus gros bides qu’a connu l’entreprise ces dernières années. Cela concerne aussi bien ses produits et ses services liés au web que ses diverses incursions dans le domaine du hardware. La firme a connu un grand nombre de revers c’est le moment de faire un point.

eSIM : qu’est-ce que c’est et à quoi ça sert ?

L’eSIM est programmée pour supplanter les cartes SIM. Mais de quoi s’agit-il véritablement, et pourquoi c’est un enjeu important ? Dans ce dossier, nous vous expliquons précisément ce qu’est l’eSIM et pourquoi constructeurs, opérateurs, et clients ont intérêt à adopter…