Windows 10 sur ARM débarque enfin sur les Mac M1

 

Windows 10 sur ARM devient compatible avec les derniers Mac M1 (ARM). L'éditeur de la suite de virtualisation Parallels Desktop annonce la prise en charge totale du système d'exploitation. Pour l'heure, la déclinaison ARM de Windows 10 n'est disponible que dans le cadre du programme Insiders. L'installation native de Windows 10 ARM sur une deuxième partition comme il était possible de le faire avec Bootcamp reste impossible pour l'instant. 

Mac M1 Windows 10

Les Macs Intel ont un avantage majeur sur les PC : ils peuvent lancer aussi bien macOS que Windows 10 sur une deuxième partition. Apple a intégré un outil officiel à macOS pour simplifier la procédure. L'assistant Bootcamp permet ainsi en quelques étapes de redimensionner votre partition principale et d'installer tout le nécessaire pour permettre aux Mac Intel de gérer le multi-démarrage de macOS, Windows et Linux, ainsi que tous les drivers du Mac réécrits pour Windows 10. Or. pour l'instant. les Mac M1 n'ont plus droit à cet assistant bien pratique et aux drivers clés-en-main pour Windows 10. Il faut dire qu'on est sur une architecture totalement différente et qu'il faudra sans doute encore du temps pour que cette prise en charge soit enfin délivrée.

Ce qui ne veut pas dire qu'il n'est pas déjà possible de lancer Windows 10 sur ARM dans macOS sur les Macs M1. Si depuis la sortie des Mac M1 les premiers utilisateurs ont pour une écrasante majorité d'entre-eux dû faire une croix sur Windows 10, on a déjà vu des bidouilleurs montrer que c'était possible et que les performances étaient bien au rendez-vous. Heureusement cela change à partir d'aujourd'hui. La suite Parallels Desktop de Corel vient à peine de passer à la version 16.5 avec, au rang des nouveautés majeures, la prise en charge de Windows 10 sur ARM sur les Mac M1.

Parallels Desktop 16.5 prend désormais nativement en charge les Mac M1 et Windows 10 sur ARM

Contrairement à des alternatives comme VirtualBox, Parallels Desktop 16.5 est payant. Le programme est proposé 49,99 € si vous disposez d'une licence pour une version antérieure, et 79,99 € pour toute nouvelle licence. La version 16.5 est néanmoins le seul programme de ce type à être totalement optimisé pour la nouvelle architecture. Parallels Desktop propose par ailleurs des plus par rapport à ses concurrents, notamment plusieurs modes permettant d'intégrer les applications de Windows 10 à macOS. Corel explique que faire tourner Parallels Desktop 16.5 sur un Mac M1 a même des avantages par rapport aux versions Intel.

Le programme consomme 250 % d'énergie en moins. Corel affirme que les performances de Windows 10 sont 30% meilleures sur Paralells Desktop 16.5 M1 – avec notamment des performances de DirectX 11 60% meilleures en comparaison d'un Mac Intel associé à un GPU Radeon Pro 555x. Il faut néanmoins relever que pour l'instant Microsoft ne commercialise pas Windows 10 sur ARM auprès des particuliers. La seule manière d'obtenir une version ARM de Windows 10 est à l'heure actuelle de rejoindre le programme Insiders.

Il faut relever au passage que Microsoft n'est pas encore tout à fait arrivé au bout du chemin sur ARM et qu'il y a donc des limitations : il est notoirement impossible de lancer les applications x64 sans passer par de l'émulation, ce qui impacte les performances dans les applications les plus exigeantes et les jeux. Corel précise également que vous ne pourrez pas importer vos machines virtuelles déjà existantes dans Parallels Desktop 16.5 pour les Mac M1. Le programme de virtualisation n'accepte en effet que des variantes ARM des systèmes d'exploitation sur cette architecture.

Le système de fichiers pour les volumes virtuels de stockage change également ce qui rend toute conversion impossible. Du fait de l'absence de prise en charge native de Windows 10 via Bootcamp, il n'est également plus possible d'importer des machines virtuelles à partir d'une partition. Outre Windows 10, Parallels Desktop 16.5 ajoute la prise en charge de nombreuses distributions de Linux, notamment Ubuntu 20.04, Kali Linux 2021.1, Debian 10.7 et Fedora Workstation 33-1.2. Corel précise qu'il sera également possible de créer des machines virtuelles macOS Big Sur dans les prochains mois.

Lire également : Windows 10X tourne comme une horloge sur les Macs M1 et les vieux Nokia

Si vous avez un Mac M1 et que pourvoir installer Windows 10 dessus vous intéresse, nous vous recommandons de vous rendre sur le site Parallels.com pour voir quelle version du programme vous correspond le mieux. Vous pouvez également consulter un aperçu de la procédure d'installation de Windows 10 ARM dans Parallels Desktop 16.5 dans la vidéo ci-dessous (à partir de 1:26, les sous-titres en Français sont disponibles) :



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !