Voitures autonomes : 1 français sur 2 a peur d’avoir un accident

Maj. le 26 novembre 2017 à 14 h 25 min

Les citoyens français ne font pas confiance aux voitures autonomes, la plupart d’entre eux n’étant pas prêts à les utiliser par crainte d’avoir un accident. C’est ce qui est ressorti d’une récent sondage mené par OpinionWay pour VMware, révélant que près d’un français sur deux a peur de conduire ces véhicules intelligents.

Les voitures autonomes feront dès demain, partie intégrante de notre quotidien. Ces bolides, contrôlés par le biais de l’intelligence artificielle, sont voués à occuper plus de place que les véhicules traditionnels sur les routes d’ici 10 ans. Ils représentent pour ainsi dire le futur du monde de l’automobile.

Le fait d’être au volant d’un système entièrement contrôlé par la technologie sonne ainsi comme une vraie révolution mais qui semble toutefois trouver ses limites chez un grand nombre de citoyens français. La plupart déclarent ne pas être prêts à les utiliser et encore moins avoir confiance en ces voitures autonomes selon un récent sondage mené par Opinion Way pour VMware.

Voitures autonomes : plus d’un français sur deux a peur de conduire ces véhicules

Jugées pourtant très utiles quant au fait de pouvoir fluidifier le trafic routier, les voitures autonomes peinent à rassurer les automobilistes français, ces derniers n’étant visiblement pas rassurés quant au fait de monter à bord de ces joujoux autoguidés. L’étude en question, menée sur un échantillon de 1005 personnes âgées de 18 à 65 ans, révèle que près de 56% des usagers ne se sentent pas prêts à utiliser ces véhicules.

Parmi les principaux freins viennent le fait que ces véhicules autonomes ne puissent pas prendre la bonne décision (59%), que l’usager aura beaucoup moins le contrôle sur son bolide (46%) et aussi par rapport à la crainte d’avoir un accident. Ils sont justement près de 45% (sur 557 interrogés par rapport aux freins liés à ce type de dispositif) à avoir peur de ce type de scénario et qui s’explique tout bêtement par le fait ne pas être 100% maître de son véhicule. 62% (sur 285 personnes intérrogées) déclarent en parallèle ne pas vouloir récupérer leurs enfants à l’école aux commandes de ce type d’engin.

Fort heureusement, ces données peu rassurantes sont vite compensées par quelques touches positives. Les voitures du futur sont d’un réel intérêt pour les français sur le plan de l’entretien, 74% d’entre eux aimeraient en effet qu’ils puissent s’assurer et s’entretenir seuls. Ne plus avoir à l’emmener au garage ou chez le mécanicien est l’un des réels gros avantages de la voiture autonome.

Sans oublier tous les petits à côtés comme le fait de réduire la fatigue en cas d’embouteillages ou de longs trajets, la sécurité globale du système ou même le côté économique, autant d’éléments qui renforcent un peu la crédibilité de ces voitures sans conducteur. Ce sondage, qui prend soin de donner une multitude d’autres données, révèle en réalité que les voitures autonomes ont tendance à diviser et qu’il faudra encore du temps avant qu’elles ne soient pleinement acceptées par les automobilistes.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Tesla lance une Model 3 moins chère à 45 000 dollars

Tesla annonce la sortie d’une Model 3 moyen de gamme moins chère au prix de départ de 45 000 dollars sans option. Un peu moins bien équipée que l’originale, elle offre une autonomie de 420 kilomètres. Il y a encore…