Voiture électrique : le bonus écologique disparaît au Royaume-Uni, bientôt le cas en France ?

 

Alors que le Royaume-Uni souhaite interdire la vente de voitures thermiques dans le pays d'ici 2030, le gouvernement britannique vient de prendre une décision vivement décriée : la suppression du bonus écologique à l'achat d'une voiture électrique. Un non-sens pour les associations de défense des automobilistes.

suppression bonus écologique
Crédits : Unsplash

Comme vous le savez peut-être, le Parlement européenne va interdire la vente de véhicules thermiques neufs dès 2035. La proposition faite par la Commission européenne est désormais actée et gravée dans la roche. Il s'agira d'une étape importante vers l'objectif de la neutralité carbone fixé en 2050.

De son côté, le Royaume-Uni (qui ne fait plus partie de l'UE depuis le Brexit) s'est fixé des ambitions encore plus fortes, avec la fin de la vente des voitures thermiques prévue dès 2030. Pour l'aider à atteindre cet objectif, le gouvernement britannique a instauré plusieurs mesures pour inciter la population à passer à l'électrique. Comme en France, les ménages anglais peuvent profiter d'un bonus écologique à l'achat depuis 2011.

Initialement fixé à 5000 livres, le montant de cette aide a été réduit au fil des années pour atteindre aujourd'hui les 1500 livres, soit 1700 € après conversion. En temps et pour tout, ce coup de pouce sur la facture a permis de vendre près de 500 000 voitures électriques depuis son entrée en vigueur. Seulement et au grand dam des Britanniques, cette subvention a été mise au placard.

Le Royaume-Uni supprime le bonus écologique

En effet, le gouvernement britannique a annoncé ce mardi la suppression du bonus écologique. L'enveloppe de 300 millions de livres prévue à cette effet sera désormais redistribuer à d'autres types de véhicules électriques comme les taxis, les motos, les camionnettes/camions et les véhicules homologués pour le transport de PMR (personnes à mobilité réduite).

Les autorités se justifient en rappelant que cette aide à l'achat était “temporaire“. Par ailleurs, elles estiment que les conducteurs qui décident de passer à l'électrique bénéficient déjà des économies réalisées sur le carburant, sans oublier une taxe routière nulle et des taux d'impositions favorables pour les professionnels (sur les voitures de société).

A lire également : L’UE veut une borne de recharge tous les 60 km d’ici 2025, la France a encore du travail

Une mesure incompréhensible pour les automobilistes

Sans surprise, la pilule passe même après des ménages et des associations de défense des automobilistes. “Pour rendre l'électrique accessible à tous, nous avons besoin que les prix baissent”, assure l'association RAC. Même les constructeurs automobiles dénoncent cette mesure. Mike Hawkes, directeur général de la SMTT (association des constructeurs automobile britanniques), déclare que “la décision de supprimer les subventions pour les voitures électriques et hybrides envoie le mauvais message” et survient “au pire moment” pour une industrie encore dévastée par la pandémie et dont le fonctionnement est perturbée par la pénurie de puces électroniques.

Pour rappel, la valeur du bonus écologique va baisser en France dès ce 1er juillet 2022. Auparavant fixé à un maximum de 6000 €, il passera à cette date à 5000 €. Pour l'instant, il n'est pas question de supprimer cette aide à l'achat dans l'Hexagone.

Source : La Tribune



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !