Amazon : un tweet de Donald Trump fait perdre 6 milliards de dollars à l’entreprise

Maj. le 10 novembre 2018 à 19 h 05 min

Donald Trump a posté un message sur Twitter critiquant vivement Amazon dans la nuit du 16 août 2017. Suite à ce bref pamphlet de 140 caractères, la firme de Jeff Bezos a perdu 6 milliards de dollars de valeur en bourse.  

trump amazon twitter

Si Barack Obama détient le record du tweet le plus liké, Donald Trump quant à lui incarne l’extrême inverse. L’actuel Président des Etats-Unis est sans nul doute le compte Twitter le plus haï, ou tout du moins le plus redouté de tout le réseau social.

Les tweets acerbes de Trump provoquent souvent de vives émotions chez les utilisateurs. On ne compte plus les scandales, les indignations ou la goguenardise suscités par les messages de @realDonaldTrump. Jusqu’à présent, seul notre Président Emmanuel Macron est parvenu à lu clouer le bec. Au-delà de simples sentiments, les tweets du président peuvent également avoir des conséquences bien plus concrètes.

Ainsi, hier soir, le dirigeant de la première puissance mondiale est parvenu à faire perdre 6 milliards de dollars à Amazon en un seul tweet, que l’on peut traduire ainsi : « Amazon inflige de graves dommages aux commerçants qui payent leurs taxes. Les communes, les villes, les pays des Etats-Unis sont blessés – de nombreux emplois sont perdus !  ».

Donald Trump vs Amazon : une guerre qui fait rage sur Twitter depuis 2015

Ce qui serait sans doute passé inaperçu, comme un simple « coup de gueule » contre Amazon venant de la part d’un autre utilisateur, a eu des conséquences d’une tout autre ampleur pour la firme de Seattle. Quelques heures après la publication du tweet, Amazon a directement perdu 6 milliards de dollars de valeur en bourse.

Si cette somme a de quoi donner le vertige, il n’y a pas de quoi faire perdre le sommeil à Jeff Bezos, qui est récemment devenu l’homme le plus riche du monde devant Bill Gates pendant quelques heures. Rappelons en effet que la valeur d’Amazon est estimée à 460 milliards de dollars. Ces 6 milliards ne sont donc qu’une goutte d’eau dans l’océan pour cette entreprise colossale.

La guerre qui oppose Donald Trump à Jeff Bezos remonte en réalité à 2015. Pour cause, le CEO d’Amazon est aussi le propriétaire du Washington Post, un journal américain qui fait campagne contre Trump depuis l’annonce de sa candidature à la présidence. Depuis lors, le chef d’Etat n’a de cesse d’attaquer le WP, l’accusant notamment de diffuser de fausses informations.

Quoiqu’il en soit, et même si les conséquences n’affectent pas directement la pérennité d’Amazon, cette anecdote prouve qu’il vaut mieux éviter de se retrouver dans le viseur de Donald Trump. Amis Twittos, vous voici prévenus.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !