Trottinettes électriques : Paris limite le nombre de véhicules dans les rues à 15 000

Paris continue sa croisade contre les trottinettes électriques. La mairie va en effet limiter à 15 000 le nombre de véhicules disponibles dans les rues de la capitale. Un appel d’offres prévu courant octobre 2019 va en effet consolider le secteur autour de trois opérateurs, contre une dizaine actuellement en activité dans la ville. 

trottinettes électriques paris limite 15000

D’après nos confrères du Journal du Net, la Mairie de Paris va lancer un appel d’offres destiné à choisir trois opérateurs de trottinettes électriques en libre service dès le mois d’octobre 2019. Pour le moment, 12 opérateurs proposent aux parisiens de louer leurs engins. Il s’agit de Lime, Bird, Wind, Tier, Circ (ex Flash), Hive, Vol, Dott, Jump, Ufo et B Mobility (ex Bolt).

Quoi qu’il arrive, neufs entreprises devront plier bagage d’ici la fin de cette année. L’appel d’offres ne durera en effet pas plus d’un mois. Toujours d’après le Journal du Net, une dernière entrevue entre les autorités et les représentants des opérateurs a eu lieu ce 26 septembre.

Lire également : Trottinettes électriques – le stationnement sur les trottoirs interdit à Paris, c’est officiel

Trottinettes électriques en libre service : Paris va bannir 9 opérateurs d’ici la fin de l’année

Les trois opérateurs choisis par la mairie obtiendront une licence d’occupation de l’espace public valable pour un période de deux ans. Le trio devra évidemment de plier aux règles de Paris. La mairie autorisera chaque firme à déployer une flotte de 5000 trottinettes électriques dans les rues de la capitale. Au total, le nombre de trottinettes ne dépassera donc pas les 15000.

Au cours des derniers mois, le nombre d’engins en libre service disponibles a beaucoup fluctué. En moyenne, on trouve entre 15 000 et 20 000 trottinettes dans les rues de Paris. Entre le mois d’avril et de mai, on trouvait par contre jusqu’à 40 000 véhicules dans la capitale française.

Pour Anne Hidalgo, maire de Paris, c’était tout simplement l’anarchie. Afin de lutter contre les excès de certains usagers, l’édile a décrété plusieurs amendes et taxes au cours des derniers mois. Que pensez-vous des mesures de la mairie ? Faut-il à tout prix réguler le secteur ? On attend votre avis dans les commentaires.

Source : le Journal du Net



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !