Très Haut Débit : l’Etat rappelle les opérateurs à l’ordre et fait le point sur son calendrier

 

Quel avenir pour le Plan Très Haut Débit de France ? Alors que le plan est snobé par SFR et que le PDG d’Orange plaide pour son maintien coûte que coûte, plusieurs voix s’élèvent du côté du gouvernement français pour réaffirmer sa nécessité. Cette fois c’est Mounir Majhoubi, secrétaire d’Etat chargé du numérique, qui a décidé de monter au créneau pour défendre le Plan Très Haut Débit de France.

 Mounir Majhoubi

Depuis l’annonce de SFR de vouloir fibrer seul l’entièreté du territoire français d’ici à 2025, de nombreuses voix se sont levées, soit en faveur soit en défaveur du Plan Très Haut Débit de France. Le PDG d’Orange s’est rapidement prononcé pour un maintien du plan et pour une meilleure collaboration entre les opérateurs et l’Etat. Cette déclaration devrait plaire au secrétaire d’Etat Mounir Majhoubi. Lors d’une séance publique au Sénat, l’homme en a en effet profité pour fustiger à demi-mot certains opérateurs et pour clarifier la position du gouvernement vis à vis des derniers événements.

Très Haut Débit : l’Etat est bien décidé à investir

Le secrétaire d’Etat chargé du numérique a affirmé que le gouvernement ne remet pas en cause les engagements du passé mais a simplement décidé d’accélérer les choses. L’objectif c’est en effet qu’en 2020, chaque français bénéficie d’un bon débit. Pour y parvenir, Mounir Mahjoubi souhaite que l’Etat et les opérateurs s’engagent sur deux fronts : l’accélération du réseau fixe et sur l’accélération du réseau mobile. Ses déclarations rejoignent celles d’Antoine Darodes, le chef de l’Agence du Numérique en charge de la mission Très Haut Débit.

Le fonctionnaire est aussi apparu particulièrement remonté sur le sujet de la fracture numérique en France :

Les français sont dans l’exaspération numérique, ne pas avoir le numérique aujourd’hui au quotidien c’est être exclu !

Mounir Mahjoubi en a profité pour s’en prendre sans le nommer  à SFR. Il en effet regretté que certains acteurs du Plan Très Haut Débit n’aient pas tenu leurs engagements. L’allusion à peine voilée à la décision de SFR ne devrait pas passer inaperçue. Le secrétaire d’Etat  a aussi répété l’engagement de l’Etat d’investir dans les innovations et dans le mix technologique comme l’avait fait avant lui Julien de Normandie, secrétaire d’Etat à la Cohésion des territoires.

Il a aussi annoncé qu’une feuille de route précise sera dévoilée publiquement en septembre.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
5g
La 5G consomme moins d’électricité que la 4G affirme Nokia

La 5G n’est pas une catastrophe écologique, affirme Nokia. D’après une étude réalisée par l’équipementier en Espagne, le réseau mobile du futur consomme d’ailleurs moins d’électricité que la 4G. In fine, l’arrivée de la 5G va donc permettre d’économiser de…

orange 5g
Orange lancera la 5G dans 15 villes françaises ce 3 décembre 2020

Orange activera finalement son réseau 5G ce 3 décembre 2020. Dans un premier temps, le réseau mobile sera limité à 15 villes françaises, soit seulement 10% de la population. Après le « lancement » raté du 18 novembre, l’opérateur historique s’est engagé…

carte esim image une
eSIM : qu’est-ce que c’est et à quoi ça sert ?

L’eSIM est programmée pour supplanter les cartes SIM. Mais de quoi s’agit-il véritablement, et pourquoi c’est un enjeu important ? Dans ce dossier, nous vous expliquons précisément ce qu’est l’eSIM et pourquoi constructeurs, opérateurs, et clients ont intérêt à adopter…

sfr arcep baisse prix fibre
SFR : l’Arcep exige que l’opérateur baisse les prix de la fibre

SFR va devoir baisser les tarifs d’accès des réseaux fibre mutualisés, et notamment ceux proposés à Bouygues Telecom. L’opérateur avait justement contesté les prix instaurés par SFR auprès de l’Arcep en début d’année 2020. L’Arcep a tranché. SFR va revoir…