Test du Oppo Reno4 Pro 5G : comme une étrange impression de déjà-vu

 
oppo reno 4 pro 5g test

Le Reno4 Pro 5G est un nouveau smartphone dans le catalogue d’Oppo, mais il ne semble pas étranger à ceux qui connaissent bien le catalogue de la marque chinoise. Il reprend de nombreux éléments du Find X2 Neo, smartphone premium sorti à la fin du premier semestre 2020. Une proximité autant technologique que tarifaire qui peut parfois laisser perplexe. D’autant que le Reno4 Pro est plus cher de 100 euros. Cela se justifie-t-il ? Réponse dans ce test.

oppo reno 4 pro 5g test

Cela fait maintenant plusieurs années qu’Oppo propose ses smartphones sur le marché français. La marque ne jouit pas encore d’une belle notoriété auprès du grand public (qui fait souvent l’amalgame entre téléphone chinois et Huawei), mais s’appuie sur une bonne réputation auprès d’un public technophile averti. Celle-ci commence à bien connaître le catalogue de la marque : série Find sur les segments premium, notamment haut de gamme, série Reno sur les segments milieu de gamme et premium, avec une forte tendance « jeune branché », série F sur le milieu de gamme et série A sur l’entrée de gamme.

Les limites entre deux gammes ne sont pas toujours très claires. Et ça l’est encore moins quand chaque pays doit adapter son offre en s’appuyant sur le catalogue de la maison mère. Nous l’avons vu avec Honor, Huawei ou Xiaomi : les téléphones changent de nom à chaque passage d’une frontière. Le Reno3 Pro 5G, par exemple, est appelé en Europe (et donc en France) le Find X2 Neo, un smartphone que nous avons testé il y a quelques mois. Aujourd’hui, trois nouveaux smartphones ont été annoncés par Oppo France : le Reno4, le Reno4 Z et le Reno4 Pro 5G (que nous appellerons aussi Reno4 Pro dans ce test pour plus de simplicité). Et c’est sous cette dénomination qu’ils seront vendus dans l’Hexagone.

Notre test vidéo

Prix et disponibilité

oppo reno 4 pro 5g test

Le Reno4 Pro 5G sera disponible en France le 22 octobre, le même jour que la Oppo Watch 44 mm eSim. Une période de précommande démarrera dans quelques jours. Le smartphone est commercialisé au prix de 799 euros. Une seule version disponible en France. Elle est pourvue de 12 Go de RAM et 256 Go de stockage. Le Reno4 Pro 5G est vendu plus cher que certains concurrents directs, comme le Nokia 8.3 (599 euros), le Motorola Edge (599 euros), le OnePlus Nord (499 euros en version 12+256 Go) et… le Find X2 Neo.

En effet, la version européenne du Reno3 Pro 5G, toujours commercialisé par Oppo, a été lancé au prix de 699 euros avec cette même configuration. Soit 100 euros de moins. L’une des questions à laquelle nous répondrons dans ce test concerne les différences entre le Reno3 Pro et le Reno4 Pro : justifient-elles une telle différence de prix ?

Fiche technique

 Oppo Reno4 Pro
Dimensions159,6 x 72,5 x 7,6 mm
Poids175 grammes
EcranAMOLED 6,5" Full HD+ (402 ppp)
HDR10+ et DCI-P3
90 Hz
ChipsetSnapdragon 765G (7 nm)
OSAndroid 10 + ColorOS 7.2
RAM12 Go
Stockage256 Go
microSDnon
Capteurs photo arrière48MP + 12MP + 13MP
Zoom optique 2x (hybride 5x)
Autofocus laser
Stabilisateur optique
Capteurs photo avant32MP
Batterie4000 mAh
Charge rapide SuperVOOC 2.0 (65 watts)
5GOui
AudioDouble haut-parleur
Pas de port jack 3,5 mm
Biométriecapteur d'empreinte digitale sous l'écran

Design et prise en main

Le design du Reno4 Pro est très proche de celui du Find X2 Neo. Tout d’abord, côté matériaux : le smartphone est habillé de verre minéral (Gorilla 5 à l’avant et à l’arrière) sur les faces et d’aluminium sur les tranches avec les séparations pour les antennes bien visibles. Ensuite sur l’emplacement des éléments techniques : mise en marche à droite, contrôle du volume à gauche, tiroir de la SIM, port USB, micro principal et haut-parleur sur la tranche inférieure, micro secondaire sur la tranche supérieure. Pas de port jack 3,5 mm ici, comme le X2 Neo et le X2 Pro.

oppo reno 4 pro 5g test

C’est à l’arrière que le Reno4 Pro se différencie de la série Find X2. Deux détails à observer : le motif de la coque et le bloc photo principal. Commençons avec la coque : celle de notre exemplaire de test est grise, mais il y a des reflets irisés (qui ne se voient pas sur les photos qui accompagnent ce test). En outre, il y a un marquage avec un logo (qui reprend le O et le P d’Oppo) qui s’estompe progressivement. C’est assez joli.

oppo reno 4 pro 5g test

Passons au bloc photo : il est composé de cinq éléments : trois capteurs photo, un autofocus laser et un flash LED. Nous verrons dans partie photo les caractéristiques de ces éléments. Contrairement au bloc des membres de la famille Find X2 Pro, celui du Reno4 Pro est rectangulaire, s’inspirant (fortement) de la concurrence (Huawei, Samsung notamment). Le bloc est donc moins long, mais plus large. Ce bloc est doublement proéminent : il est non seulement épais à la base du rectangle, mais chaque objectif est également plus élevé que cette base.

oppo reno 4 pro 5g test

À l’avant, vous retrouvez une grande dalle tactile avec un poinçon dans le coin supérieur gauche. Il héberge le capteur selfie. Nous reviendrons sur cet élément dans la partie photo. Fini donc les exubérances du Reno et du Reno, où le capteur selfie était placé dans le fameux aileron de requin caché dans la tranche supérieure. Depuis les Reno 3 (connus en France sous le nom de Find X2 Lite et Find X2 Neo), Oppo est revenu à un design plus sobre dont hérite ce Reno4 Pro.

oppo reno 4 pro 5g test

Sous l’écran se cache le lecteur d’empreinte digitale. Un capteur optique et non ultrasonique, mais qui fonctionne très bien malgré tout. Dans l’épaisseur entre la bordure de l’écran et le châssis en aluminium, vous retrouvez l’écouteur téléphonique. Nous verrons dans la partie audio les qualités (et les défauts de cette configuration stéréo).

oppo reno 4 pro 5g test

Comme le Find X2 Neo, la coque du Reno4 Pro est incurvée sur les côtés, que ce soit à l’avant ou à l’arrière, donnant une impression de finesse. Cela ne gêne pas la prise en main. La rondeur de la coque rend la préhension plus naturelle. En revanche, le verre minéral a tendance à glisser. Surtout si vous avez les mains mouillées. Mais cela n’est pas exclusif au Reno4 Pro : tous les smartphones avec un revêtement en verre sont plutôt fuyants.

Qualité de l’écran

Observons maintenant l’écran de plus près. Le Reno4 Pro profite d’une dalle très proche de celle du Find X2 Neo, mais pas exactement la même. La taille est toujours de 6,5 pouces. La définition est Full HD+ pour une résolution de 402 pixels par pouce, sans changement. Le rétroéclairage est AMOLED. La luminosité maximale annoncée est de 1000 nits. Et le taux de rafraichissement est toujours de 90 Hz (avec possibilité de descendre manuellement à 60 Hz).

oppo reno 4 pro 5g test

Il y a une seule nouveauté pour cet écran : la compatibilité HDR10+. Cela permet d’afficher des couleurs plus lumineuses. Mais cela ne révolutionne pas vraiment l’expérience visuelle du Reno4 Pro. Elle était déjà très bonne avec le Find X2 Pro : bonne visibilité en pleine lumière, des angles de vision bien larges et des couleurs bien respectées, avec toujours, cette petite tendance à accentuer le bleu (impression qui peut être corrigée dans les réglages du smartphone).

oppo reno 4 pro 5g test

Notez que le taux de rafraichissement de la couche tactile est de 180 Hz. Cela veut dire que la dalle vérifie 180 fois chaque seconde si vous la sollicitez. Cela participe évidemment à la fluidité du système d’exploitation : non seulement le smartphone affiche plus vite les informations demandées, mais il réagit plus quand vous lui demandez. Cela ne sera cependant pas perceptible tout le temps.

Interface utilisateur

Le Reno4 Pro 5G est livré avec ColorOS 11. Au moins une mise à jour est proposée au premier lancement du téléphone (nous en avons installé une lors de ce test). Elle permet de passer à ColorOS 11.2. Cette version n’est pas basée sur Android 11, mais sur Android 10. Nous avons relayé dans nos colonnes le calendrier prévisionnel du déploiement de ColorOS 11 sous Android 11. Et le Reno4 Pro 5G migrera vers cette version dans le courant du mois d’octobre.

oppo reno 4 pro 5g test

L’interface du Reno 4 Pro est très similaire à celle que vous retrouvez dans les autres smartphones d’Oppo, notamment les Find testés dans nos colonnes. Deux écrans principaux avec les applications préinstallées. Le troisième écran pour le résumé de la journée et le fil d’actualité. La zone de notification avec le paramétrage rapide. Le tiroir d’applications par défaut avec moteur de recherche intégré. Vous retrouvez également les applications Google, les logiciels Oppo et les quelques partenaires commerciaux (dont WPS Office). Tout cela a été vu à plusieurs reprises. Nous ne reviendrons pas dessus.

oppo reno 4 pro 5g test

Deux nouveautés présentées par Oppo concernant l’interface sont à noter. D’abord, l’arrivée d’un mode super économie d’énergie. Il permet de conserver 5 applications actives, pas plus. Les autres sont fermées. Cela peut être utile pour ceux qui ont un besoin spécifique (garder WhatsApp ouvert, mais pas Twitter, par exemple), mais qui n'ont plus assez d’énergie pour un mode éco standard. La seconde nouveauté est un raccourci pratique pour accéder à une main aux icônes située en haut de l'écran (voir capture à gauche ci-dessus). Un simple glissement de bas en haut sur la bordure de l'écran et les icônes placées en haut sont soudain à porter de pouce. Le raccourci demande un peu de pratique avant de le maîtriser (et il faut l'activer dans le menu de paramétrage).

Cette version de ColorOS est aussi fluide que la précédente. Elle est aussi tout aussi complète, notamment en terme de personnalisation (batterie, affichage, protection des données, esthétique, comportement des notifications, etc.). ColorOS est devenue une bonne interface, à égale de MIUI ou EMUI, par exemple.

Performances

Puisque nous évoquons la fluidité de l’interface, parlons maintenant des performances de la plate-forme. Nous avons vu précédemment que le Reno4 Pro 5G reprend la configuration du Find X2 Neo : Snapdragon 765G (octo-core de Qualcomm compatible 5G), 12 Go de RAM et 256 Go de stockage. Cette plate-forme offre des performances intéressantes, offrant un bon équilibre entre puissance et consommation d’énergie : ni trop ni trop peu dans les deux disciplines.

oppo reno 4 pro 5g test

Retrouvez ci-dessous les résultats obtenus avec les benchmarks usuels : AnTuTu, GFXBench, Geekbench, PCMark et 3DMark. Vous noterez, en faisant la comparaison entre les résultats obtenus par le Reno4 Pro et ceux du Find X2 Pro que les chiffres sont voisins. Ils sont même toujours un peu en dessous. Il est même légèrement en dessous du Find X2 Lite, par exemple, alors que ce dernier est moins bien loti (4 Go de RAM en moins).

oppo reno 4 pro 5g test

L’une des explications possibles (et celle que nous privilégions) de cette légère contre-performance est une optimisation logicielle moins bonne avec ColorOS 7.2 qu’avec ColorOS 7.0. Il est donc possible qu’un passage à Android 11 ramène le Reno4 Pro à hauteur du Find X2 Neo. Une autre est la qualité des composants, mais nous n’y croyons guère.

oppo reno 4 pro 5g test

Ce manque d’optimisation, nous l’avons ressenti avec Dead Trigger 2, notre jeu étalon. Avec ce dernier, nous avons parfois expérimenté une baisse de framerate sensible et un grésillement des haut-parleurs, ce qui n’avait été le cas ni avec le Find X2 Lite ni avec le Find X2 Neo.

oppo reno 4 pro 5g test

C’est d’autant plus étonnant que le Snapdragon 765G est largement capable de supporter Dead Trigger 2 (surtout avec 12 Go de RAM). En outre, le mode « performance » ne règle que partiellement le problème. Quand cela arrive, nous avons redémarré le téléphone afin de libérer la RAM. Et cela a été mieux. Nous avons également lancé un émulateur. Et pas n’importe lequel : Dolphin (qui émule la Gamecube et la Wii). Et, contrairement à Dead Trigger 2, il tourne plutôt bien. Cela confirme donc notre hypothèse.

Autonomie et recharge

Le Snapdragon 765G est une plate-forme offrant donc des performances très correctes (avec quelques petits ratés, certes). Et quand on parle performances, on parle aussi très souvent d’autonomie. Le Reno4 Pro n’est pas très gourmand en énergie. Dans un usage classique (un peu de vidéo, un peu de streaming musical, du web, des réseaux sociaux et de la messagerie), le Reno4 Pro vous offre une autonomie comprise entre un jour et demi et deux jours. Bien sûr, les joueurs n’auront pas cette chance.

oppo reno 4 pro 5g test

Comme avec le Find X2 Pro, le Reno4 Pro est compatible SuperVOOC 2.0, c’est-à-dire la recharge rapide à 65 watts. C’est l’une des grandes différences que le Reno4 Pro entretient avec le Find X2 Neo qui est limité à la charge rapide 30 watts. Cette technologie permet de recharger 60 % des 4000 mAh qu’il contient en un quart d’heure. Et le téléphone est totalement rechargé en moins de 40 minutes (nous avons fait le test, c’est surprenant).

oppo reno 4 pro 5g test

Nous avons eu l’occasion d’échanger avec Oppo France pour savoir comment ils arrivent à de tels résultats. Le Reno4 Pro n’est pas équipé d’une batterie de 4000 mAh, mais de deux de 2000 mAh. Elles se rechargent en même temps et elles se partagent la puissance envoyée par le chargeur. Voilà comment Oppo parvient à un tel résultat sans risquer d'endommager le composant. C’est très malin.

Qualité audio

Le Reno4 Pro offre une expérience audio identique au Find X2 Neo. Sans être époustouflante, elle reste qualitative, que ce soit pendant les appels audio ou le visionnage de vidéo. Comme son prédécesseur, le Reno4 Pro est dépourvu de port jack 3,5 mm pour brancher un casque. Et malheureusement, il n’y a pas d’adaptateur jack vers USB type-C.

oppo reno 4 pro 5g test

Le smartphone est livré avec un kit mains libres, assez classique lui aussi. Il offre une expérience correcte, avec des basses bien présentes et des aigües qui pourraient être un peu plus prononcées. L’ergonomie des écouteurs est standard : une coque en plastique qui se place à l’entrée de l’oreille, pas de mousse ou de gomme, et une télécommande avec micro qui déporte le contrôle du son.

Nous retrouvons le double haut-parleur : le haut-parleur principal est situé sur la tranche inférieure du téléphone, tandis que la sortie secondaire est cachée dans l’écouteur téléphonique. Comme avec le Find X2 Neo, deux points sont importants à souligner ici : le haut-parleur principal est régulièrement obstrué par un doigt quand le Reno4 Pro est tenu horizontalement (pour un jeu ou un film) et le haut-parleur secondaire est le moins puissant des deux. Ce qui provoque parfois un petit déséquilibre de la stéréo. Ce n’est cependant pas très perceptible.

Photographie

Côté photo, nous retrouvons une configuration très inspirée par le Find X2 Neo. Il y a bien sûr des différences. Mais elles ne sont pas si grandes que cela. Faisons d'abord le tour du propriétaire. Tout d’abord, deux capteurs du Find X2 Neo sont repris. Le capteur principal 48 mégapixels avec stabilisateur optique et le capteur 13 mégapixels avec téléobjectif (zoom optique 2x, zoom hybride 5x, zoom numérique jusqu’à 20x).

oppo reno 4 pro 5g test
Capteur principal. Mode automatique

oppo reno 4 pro 5g test
Capteur 48 mégapixels. Mode couleurs éclatantes désactivé (à gauche) et activé (à droite) 

Le troisième capteur pour les panoramas du Find X2 Neo (un modèle 8 mégapixels) est remplacé par un capteur 12 mégapixels. L’angle de vision de son objectif grand-angle est de 120° (contre 115°). Enfin, le quatrième capteur du Find X2 Neo (un filtre monochrome 2 mégapixels) est supprimé. Il est remplacé par un autofocus laser. À l’avant, le capteur selfie 32 mégapixels est de retour.

oppo reno 4 pro 5g test
Mode portrait

oppo reno 4 pro 5g test
Capteur 12 mégapixels objectif panoramique. Mode automatique

oppo reno 4 pro 5g test
Haut en bas, gauche à droite : zoom optique 2x, zoom hybride 5x, zoom numérique 10x et zoom numérique 20x

Les résultats des photos sont relativement proches de ceux du Find X2 Neo. Les photos sont équilibrées et détaillées de jour comme de nuit (avec toujours le mode nuit d’Oppo très efficace), notamment avec le capteur 48 mégapixels (qui capture des photos en 12 mégapixels par défaut, mais le mode 48 mégapixels est disponible dans les options). Le stabilisateur optique est très utile quand la lumière vient à manquer, car le mode nuit demande à conserver la pause très longtemps (entre 3 et 5 secondes). L’autofocus laser offre un net gain de rapidité sur la mise au point.

oppo reno 4 pro 5g test
Mode nuit. Capteur 48 mégapixels

oppo reno 4 pro 5g test
Mode nuit. Zoom optique 2x (gauche) et panorama (droite)

oppo reno 4 pro 5g test
Capteur 48 mégapixels. Mode automatique (gauche) et mode nuit (droite)

Vous retrouvez dans ce Reno4 Pro tous les atouts et les quelques défauts des smartphones Oppo : des couleurs vibrantes (presque trop quand le mode Couleurs éclatantes est activé), le redressement des déformations de l’optique grand-angle généralement bien réussi, un zoom x20 inutilisable (sauf pour faire de l’art abstrait), une légère faiblesse de luminosité dans le capteur 13 mégapixels et de jolis autoportraits avec le capteur selfie (avec bokeh réglable).

Le mode portrait semble avoir été amélioré : le bugdroid que nous utilisons pour réaliser nos clichés nous parait davantage mis en exergue qu’avec le Find X2 Neo. Notez également l’arrivée du mode nuit en vidéo : voilà un ajout qui mérite d’être signalé.

Accessoires dans la boîte

oppo reno 4 pro 5g test

Le smartphone est livré avec une coque transparente en plastique (pas très distinguée, mais elle fait le job), un chargeur secteur SuperVOOC 65 watts (contrairement à Samsung, Oppo livre avec un chargeur optimisé avec ses smartphones), un câble USB type-A vers type-C, pour la recharge et la connexion à un PC, et un kit mains libres compatible port USB-type-C (vu précédemment dans la partie audio). Notez qu’une protection d’écran est préinstallée sur le smartphone.

Conclusion

Le Reno4 Pro 5G est un produit qui, pris seul, est très sympa. Bonne autonomie. Bonnes performances. Bonne prestation. Sans évoquer la concurrence, nous le trouvons un peu cher, car il n’apporte rien de vraiment nouveau. Le Reno 10x Zoom était plus cher que le Reno originel, mais son zoom optique 10x et sa plate-forme plus puissante étaient deux arguments incontestables pour justifier l’écart de prix.

oppo reno 4 pro 5g test

Mais voilà, c’est en regardant la concurrence que nous trouvons le Reno4 Pro très cher. Nous prendrons trois exemples pour justifier notre avis. Le premier est le Find X2 Neo, qu’Oppo va continuer de vendre. Pour une expérience similaire, il coûte 100 euros de moins. Vous avez vu les différences tout au long de ce test : pour nous, elles ne justifient pas cet écart. D’autant que la marque va « animer » le Find X2 Neo en cette fin d’année. Il sera donc encore moins cher. Et il sera plus attractif encore.

Deuxième exemple, le OnePlus Nord. Vendu avec la même configuration (SD765G, 12 Go de RAM, 256 Go de stockage) à 499 euros, il est beaucoup moins cher que le Reno4 Pro. Certes, la charge rapide et le zoom optique sont absents. Mais le reste est bien présent. Pour 300 euros de moins.

Troisième exemple, le OnePlus 8. Avec son Snapdragon 855, sa batterie de 4300 mAh, 12 Go de RAM et 256 Go de stockage, il était proposé à 799 euros, soit le même prix que le Reno4 Pro. Et à l’approche du lancement du OnePlus 8T, son prix a très récemment drastiquement baissé pour atteindre les 699 euros. Certes, il n’a pas de zoom optique ni de charge rapide, mais tout le reste est bien présent. Compte tenu de cette concurrence, il parait évident que, même si le Reno4 Pro est un bon smartphone, il n’est pas vendu au bon prix.



test du Oppo Reno4 Pro

Le Reno4 Pro est un smartphone à qui nous n'avons rien à reprocher outre quelques imperfections. Son seul vrai défaut est de ne pas se démarquer suffisamment de son prédécesseur. Vendu bien plus cher que ce dernier, il est aussi chahuté par une concurrence plus acérée.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers tests !
Google Pixel 5
Test Pixel 5 : l’autonomie en plus, la puissance en moins

Nous avons testé le Pixel 5, le nouveau fer-de-lance de Google qu’il convient désormais de placer dans la catégorie des appareils de milieu de gamme, aussi étrange que cela puisse paraître. Que vaut cette nouvelle version face au Pixel 4…

test vivo x51 cover 3
Test Vivo X51 : le gimbal ne remporte pas entièrement la timbale

Premier porte-étendard de la marque Vivo pour le marché français, le X51 est un smartphone avec une fiche technique équilibrée et quelques atours supplémentaires qui lui permettent de se démarquer d’une concurrence assez proche. Notamment le gimbal. une nouvelle génération…

20201009_141831
Test OnePlus 8T : si proche de la perfection

OnePlus revient avec un nouveau terminal haut de gamme : le OnePlus 8T. Pensé comme le produit ultime de la gamme 8, il cherche à combiner toute l’expertise de la marque dans un seul téléphone. Il s’agit là du meilleur…

Test Xiaomi Mi 10T Pro
Test Mi 10T Pro 5G : ni bon ni mauvais, bien au contraire

Le Xiaomi Mi 10T Pro est sans conteste l’un des smartphones que nous attendions le plus à la rédaction. Peu de temps après l’avoir découvert lors d’un prébrief organisé par la marque, nous avons pu le tester sous toutes les…

20200901_152428
Test du Galaxy Note 20 : pour l’innovation, il faudra repasser

Le Galaxy Note 20 reprend la formule établie par Samsung depuis maintenant presque dix ans. Le smartphone, qui est accompagné d’un modèle Ultra plus grand, cherche à offrir une alternative au Galaxy S20 sur le segment du haut de gamme….

Galaxy Note 20 Ultra 5G
Test du Samsung Galaxy Note 20 Ultra 5G : la qualité au prix fort

Le Galaxy Note 20 Ultra 5G est-il un smartphone ou une tablette ? C’est la question que l’on peut légitiment se poser en voyant ce smartphone aux dimensions si conséquentes. Et pourtant, étonnamment, l’appareil est très agréable à utiliser au…

Le Galaxy Z Fold 2
Test du Galaxy Z Fold 2 : cette fois, c’est la bonne !

Le Galaxy Z Fold 2 est la deuxième itération du smartphone à écran pliable de Samsung. La firme coréenne mise sur le marché de l’ultra haut de gamme avec un produit vendu 2020 euros en France. Pour ce tarif, ce…