Test de la Huawei Watch GT : quand l’endurance rencontre l’élégance

test huawei watch gt white

Maj. le 2 mai 2019 à 18 h 35 min

Huawei poursuit ses ambitions sur le marché des objets connectés. Avec la nouvelle Watch GT, le constructeur souhaite séduire les amateurs de montres. Élégante, elle embarque un logiciel maison en lieu et place du Wear OS de Google. Pari réussi pour Huawei ? Réponse dans notre test complet.

test huawei watch gt white

Le marché des montres connectées, largement dominé par l’Apple Watch, a bien du mal à trouver son public. Cela n’empêche pas certains géants de la Tech à poursuivre leur marche en avant. Huawei fait partie de ces irréductibles et commercialise depuis fin 2018 la Watch GT. La nouvelle montre de la marque se veut élégante et endurante. Pour la première fois, Huawei se déleste de Wear OS, le logiciel dédié aux objets connectés de Google, et mise sur Lite OS, son interface maison. Proposée à partir de 200 euros, la Watch GT semble prometteuse. Cela se vérifie-t-il à l’usage ? Nous l’avons portée pendant plusieurs jours. Voici notre test complet !

Prix et date de sortie

La Watch GT est disponible à partir de 199 euros pour la version composée d’un boitier noir et d’un bracelet en silicone. Le modèle avec boitier argent et bracelet en cuir coûte 229 euros.

Fiche technique

 Fiche technique de la Huawei Watch GT
Dimensions46.5 mm x 46.5 mm x 10.6 mm
Poids46 g
Ecran1.39" OLED
Définition454 x 454 pixels
OSliteOS
MicroSDnon
ConnectivitéBluetooth 4.1
FonctionsGPS (Galiléo, Glonass), accéléromètre, gyroscope, magnétomètre et lecteur optique de rythme cardiaque
SoCCortex-M4
Mémoire128 Mo
RAM0.016 Go
Capteur d'empreintesnon
Résistance à l'eauétanche 5 ATM
Batterie420 mAh
Port de chargePropriétaire
Recharge rapideNon
Recharge Qi sans filNon
ColorisNoir, marron

Design : l’élégance en toute circonstance

Avec la Watch GT, Huawei table sur la sobriété et l’élégance. La marque propose sa montre connectée en deux versions : bracelet en cuir et boîtier argenté, bracelet en silicone et boîtier noir. Nous avons utilisé ce dernier modèle pendant quelques jours. À première vue plus sportswear, cette version n’en demeure pas moins séduisante. Le boîtier noir constitué d’acier inoxydable, de plastique au dos et d’un revêtement DLC (diamond-like carbon) protège l’écran. Cela lui permet de résister aux contraintes de la vie quotidienne (intempéries, chocs, chutes, etc.).

test huawei watch gt design

Légère (46g sans bracelet), la Watch GT se révèle confortable. Sa finesse (10,6 mm) ainsi que le diamètre du boîtier (4,65 cm) en font une montre relativement compacte. Elle conviendra donc à tout type de morphologie, y compris les utilisateurs avec de petits poignets.

Le bracelet en silicone fourni ( 22mm de largeur) peut être remplacé à la volée, comme n’importe quelle montre classique. Huawei pousse la comparaison avec un bijou d’horlogerie en intégrant deux boutons-couronnes sur le côté droit du boîtier. En plus de faire parfaire l’illusion, ils permettent de naviguer dans l’interface.

test huawei watch gt bracelet

Notons enfin que la Watch GT est certifiée étanche 5 ATM. Cela ne signifie pas que l’on peut nager jusqu’à cinq mètres de profondeur, mais que la montre résiste à une pression de 5 bars. Nous ne conseillons pas cependant de plonger avec la Watch GT. En revanche, elle peut vous accompagner lors de vos séances de natation ou éventuellement de snorkelling (à condition de ne pas visiter les profondeurs).

Grâce à des finitions exemplaires, Huawei combine  la richesse d’une montre sportive avec l’élégance d’un bijou d’horlogerie.

Écran AMOLED au top !

L’écran de la Watch GT participe à la réussite de son design. Huawei opte pour une dalle AMOLED de 1,39 pouce avec une définition de 454 x 454 pixels soit 326 pixels par pouce. Le choix de cette technologie d’écran présente plusieurs avantages : les noirs profonds et les contrastes infinis réduisent la consommation d’énergie (nous y reviendrons).

Malheureusement, Huawei n’exploite pas complètement le potentiel de son écran en ne proposant pas de mode Always On. Lorsque l’on ne regarde pas la montre, l’écran reste tout noir. Impossible d’afficher une horloge minimaliste en nuances de gris par exemple. Le constructeur se contente d’autoriser un affichage continu du cadran, mais durant cinq minutes seulement.test huawei watch gt veille

La Watch GT brille sur d’autres points et notamment l’excellente luminosité de son écran. Le cadran se révèle lisible dans n’importe quelle condition. Le capteur de luminosité intégré permet à la montre de gérer automatiquement la puissance de la lumière émise. Néanmoins, dans des conditions extrêmes (dans le noir, en plein soleil), on peut régler la luminosité sur cinq niveaux.

Logiciel et fonctionnalités : Huawei abandonne Google

Huawei abandonne Wear OS, l’interface de Google, pour intégrer Lite OS, son logiciel maison. Il est compatible avec tous les iPhone avec au moins iOS 9 et tous les smartphones Android à partir de la version 4.4. Le constructeur chinois joue la carte de la simplicité. La navigation s’opère par gestes directement sur le cadran et par le biais des boutons-couronnes de la manière suivante :

  • balayage de gauche à droite (et inversement) : accès aux différentes données (activité, rythme cardiaque, météo)
  • balayage de haut en bas : accès aux paramètres rapides (« ne pas déranger », configuration, « montrer l’heure », « trouver mon téléphone », verrouiller)
  • balayage de bas en haut : accès aux notifications classées par application
  • bouton du haut : retour à l’accueil
  • bouton du bas : accès aux exercices de sport

Ces manipulations nécessitent une phase d’apprentissage plus ou moins longue. Une demi-journée nous a suffi pour tout assimiler et naviguer dans l’interface sans réfléchir.

test huawei watch gt menu rapide

Equipée de Bluetooth 4.1 (on aurait aimé du 5.0), la Watch GT se connecte donc à n’importe quel smartphone compatible grâce à une application-compagnon baptisée Huawei Health. Elle sert de portail pour paramétrer la montre puis obtenir des données précises sur notre activité.

Très bien conçue, Huawei Health peut être rattachée à « Santé » sur iPhone. L’application d’Apple récupère automatiquement les données. Sur Android, la synchronisation fonctionne avec Google Fit, MyFitnessPal et UP de Jawbone. On regrette l’absence de Strava, très utilisée par les sportifs réguliers.

test huawei watch gt white activite

Cette frustration, nous la ressentons également dans d’autres usages. Par exemple, la Watch GT intègre onze cadrans différents (un appui long sur l’accueil permet de les faire défiler), mais Huawei ne donne pas la possibilité d’en télécharger d’autres. Si ceux pré-installés se révèlent variés et plutôt réussis, nous aurions aimé avoir plus de choix.

test huawei watch gt cadran

Un bon relais du smartphone

Malgré ces petites déceptions, la Watch GT se révèle très agréable au quotidien. Elle sert d’abord de relais du smartphone pour les usages courants. Notifications d’applications, messages, appels, la montre peut tout signaler. Le filtrage des notifications s’opère grâce à l’application Huawei Health.

Néanmoins, la Watch GT présente quelques limites. Si la lecture des messages se révèle confortable, envoyer une réponse (même vocale) demeure impossible. De la même manière, la montre indique les appels entrants, mais répondre s’avère impossible, seul le rejet d’appel s’affiche sur le cadran. Mais là encore, mauvaise surprise : alors que l’on pense avoir raccroché, le smartphone continue de sonner. Appuyer sur le petit bouton rouge stoppe les vibrations de la montre, mais ne rejette pas vraiment l’appel.

test huawei watch gt notifications

Malgré tout, nous avons beaucoup aimé porter la Watch GT quotidiennement. L’impossibilité d’interagir directement avec la montre (appels, messages) présente un effet bénéfique : nous réapprenons à prioriser, à remettre à plus tard, à s’autoriser à ne pas répondre. Cette « détox » nous détache (un peu) de notre smartphone, et cela ne peut pas nous faire de mal.

Comme tous les autres constructeurs, Huawei voit aussi sa Watch GT comme une « assistante santé » fixée au poignet. La montre intègre donc un paquet de technologies : GPS (Galileo, Glonass), accéléromètre, gyroscope, magnétomètre et lecteur optique de rythme cardiaque. Cette flopée de capteurs se contrôle depuis l’application compagnon. On peut choisir par exemple de ne pas suivre son rythme cardiaque en continu ou ses données de sommeil. Cela permet en prime d’économiser de l’énergie.

test huawei watch gt white meteo

La Watch GT embarque une fonctionnalité particulièrement intéressante pour les sédentaires (comme nous, journalistes, lors de nos sessions d’écriture). Lorsque la montre ne détecte aucune activité (elle sait lorsque vous vous levez et marchez), elle indique régulièrement que vous devez bouger (toutes les heures). Huawei intègre cette fonctionnalité par défaut, mais elle peut être désactivée au même titre que les autres.

Notons que le suivi du rythme cardiaque se révèle particulièrement précis. Il indique non seulement les données à l’instant T, mais également le pic le plus élevé ainsi que la fréquence la plus basse. Enfin, soulignons que Huawei s’est « inspiré » de l’interface de l’Apple Watch pour le suivi d’activité.

Pour les sportifs du dimanche, mais pas seulement

Outre le suivi quotidien des données de santé, la Watch GT vous accompagnera également lors de vos sessions de sport. Les traileurs et coureurs/cyclistes acharnés peuvent passer leur chemin : le GPS se montre trop imprécis pour obtenir des données fiables. Là encore, nous ressentons une vraie frustration, car la montre se révèle précise en ce qui concerne le rythme cardiaque et le dénivelé. Hélas, la distance parcourue (erronée) mesurée par le GPS fausse toutes les autres données : temps, cadence, calories brûlées. Les sportifs du dimanche s’en contenteront, ceux en recherche de performances s’agaceront très rapidement.

test huawei watch gt rythme cardiaque

Malgré ces imprécisions, la Watch GT reste un bon coach dans la mesure où elle reconnait de nombreux types d’exercices. La course à pied figure bien évidemment dans le programme, mais Huawei propose également la natation (intérieure et extérieure), le cyclisme (intérieur et extérieur), la marche, la randonnée et pour la première fois le triathlon. Une dernière catégorie baptisée « autre » permet d’analyser les données lors de sessions de fitness par exemple.

test huawei watch gt sport

La variété des exercices figure parmi les grandes forces de la Watch GT. Si les sportifs les plus exigeants se tourneront davantage vers des marques comme Garmin ou Polar, la montre de Huawei conviendra à celles et ceux qui souhaitent se maintenir en forme.

Autonomie d’une semaine, au moins

La Watch GT embarque une batterie de 420 mAh, ce qui peut sembler léger à première vue. Huawei promet pourtant une autonomie de 14 jours. En réalité, nous avons en moyenne tenu une semaine avec une charge complète et une utilisation intensive (Bluetooth et lecture du rythme cardiaque activés en permanence).

Même si ces résultats n’atteignent pas les promesses de la marque, ils restent excellents pour une montre équipée d’un écran OLED. La plupart des concurrentes ne dépassent pas les cinq jours d’utilisation, alors que l’Apple Watch, montre connectée la plus vendue du marché, doit passer par la case recharge tous les jours.

Dans la boîte, Huawei fournit un socle de recharge rond sur lequel on pose la montre. On relie ce support à un câble USB-C/USB-A, mais le bloc d’alimentation manque à l’appel. Nous avons donc connecté la montre à un PC ou le bloc d’alimentation de notre smartphone. En utilisant cette dernière méthode, la montre se recharge en un peu moins de deux heures.

Notre avis sur la Huawei Watch GT

Si les interactions s’avèrent limitées, la Watch GT remplit parfaitement son rôle de relai du smartphone. Son excellente autonomie et sa vitesse de recharge en font l’une des montres connectées grand public les plus endurantes. Enfin, ses nombreuses options liées à la santé et la multitude d’exercices pré-installés raviront les sportifs du dimanche ainsi que les plus réguliers. Les confirmés, eux, s’orienteront davantage vers des modèles dédiés de chez Garmin ou Polar. À moins de 200 euros, la Watch GT s’impose donc comme un modèle d’élégance, de polyvalence et d’endurance.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers tests !
Test du Honor 20 : du neuf avec du View

Honor a dévoilé sa nouvelle gamme Honor 20. Nous avons utilisé en avant-première le plus abordable des deux modèles présentés. Découvrez notre test complet du Honor 20.

Prise en main du Honor 20 Pro : cap sur la photo !

Très attendu, le Honor 20 Pro est désormais officiel. Honor a dévoilé son arme pour lutter contre le 7 Pro de OnePlus, le Mi 9 de Xiaomi ou encore le Zenfone 6 d’Asus. La marque met avant la qualité photo…

Prise en main du Zenfone 6 : Asus crée la surprise !

Asus revient en force avec le Zenfone 6. Son nouveau smartphone haut de gamme intègre un appareil photo rotatif inédit sur le marché. Lors d’un reportage à Taiwan, nous avons pu prendre en main le Zenfone 6 en avant-première.

Test du OnePlus 7 Pro : OnePlus atteint les sommets

OnePlus lance le OnePlus 7 Pro, un smartphone truffé de technologies dernier cri. La marque qui monte souhaite rivaliser avec les ténors du marché ultra-premium que sont Samsung ou Apple. Objectif atteint ? Nous l’avons testé.

Test du P Smart Plus 2019 : la valeur sûre de Huawei à moins de 300 euros

Huawei lance le P Smart Plus 2019, une version revue et corrigée de son smartphone à succès lancé en 2018. Le constructeur adopte l’encoche « goutte d’eau » et le triple capteur photo. Suffisant pour rivaliser avec les ténors de ce segment ? Réponse dans notre test complet !

Test du Honor 20 Lite : le principal, c’est l’essentiel

Quelques semaines avant le lancement de son Honor 20, le constructeur chinois, désormais numéro 5 mondial, lance le Honor 20 Lite. Cette version allégée aux saveurs d’apéritif réunit les standards de 2019 pour moins de 300 euros. Nous l’avons testé.

Test du Dell XPS 13 (2019) : l’ultrabook parfait

Dévoilé lors du CES 2019, le Dell XPS 13 (9380) est une version améliorée du modèle précédent, avec un processeur plus puissant et quelques raffinements design, en particulier un nouveau coloris blanc givré et la webcam qui passe sur la…

Test du Xiaomi Mi 9 : corps d’athlète, cerveau de génie

Dévoilé en Chine puis annoncé pour l’Europe à Barcelone, le Xiaomi Mi 9 est le premier smartphone équipé du processeur Snapdragon 855. Mais sa puissance est-elle son seul atout ? Nous l’avons testé pendant plusieurs jours. Voici notre verdict.

Test du Galaxy S10 de Samsung : for me, formidable

Pour les 10 ans de la gamme Galaxy, Samsung a lancé quatre smartphone : le Galaxy Fold, son modèle pliable, le Galaxy S10en, le S10 et le S10 Plus. Nous avons testé le Galaxy S10 pendant plusieurs jours, découvrez toutes nos impressions.