Test Gran Turismo 7 : un retour en demi-teinte sur PS5

 
gran turismo 7
  • 53.1€
    Voir l'offre
  • 54.99€
    Voir l'offre
  • 62.86€
    Voir l'offre
  • 68.28€
    Voir l'offre
  • 73.23€
    Voir l'offre

C'est l'heure de notre grand test sur Gran Turismo 7 sur PS5 ! Après un Gran Turismo 6 qui a déçu les fans et un GT Sport tourné exclusivement vers le multijoueur, dire que GT 7 est attendu au tournant est un sacré euphémisme. La pression sur ses épaules est grande : il devra amener les puristes à se reconcilier avec la série tout en étant suffisamment accessible pour les nouveau venus… Alors, pari tenu ? 

gran turismo 7
Crédits : Phonandroid

Restée pendant longtemps l'une des références absolues du jeu de course, la saga Gran Turismo a perdu de sa superbe avec plusieurs sorties de route marquantes. Lancé en 2013, Gran Turismo 6 fait partie des épisodes les moins appréciés de la licence, la faute à une intelligence artificielle aux fraises et un mode Carrière soporifique. Polyphony Digital est revenu ensuite sur PS3 en octobre 2017 avec GT Sport. Changement de cap radical avec cet opus, qui axe principalement son expérience sur le jeu en ligne. Plus accessible (une qualité qui lui sera d'ailleurs reprochée par les fans de la série), il pêche malheureusement par un contenu limité et peu diversifié.

Après ces deux épisodes ratés aux yeux de la communauté, le studio japonais est attendu au tournant. Mais voilà qu'en juin 2020, la nouvelle tombe : Gran Turismo 7 fera bel et bien partie des jeux présents au lancement de la PS5 en novembre 2020. Finalement, la pandémie bouleversera le calendrier et la sortie sera reportée au 4 mars 2022.  D'après le directeur du titre Kazunori YamauchiGran Turismo 7 proposera un véritable retour aux sources, “une expérience traditionnelle à grande échelle comme dans Gran Turismo 1 et 4 pour offrir le meilleur Gran Turismo disponible.”. Grâce à Sony, nous avons pu poser nos mains sur la version PS5 du titre pendant plusieurs dizaines d'heures de jeu. Alors, ce Gran Turismo est-il le grand reboot de la saga tant attendu ? La réponse dans notre verdict complet. En piste !

gran turismo 7
Crédits : Phonandroid

Gran Turismo 7 : une formule entre classicisme et nouveauté

Kazunori Yamauchi l'a promis. GT 7 devra allier modernité et tradition. Pour ce faire, les développeurs de Polyphony Digital ont choisi de réintégrer des modes de jeu emblématiques de la saga. En premier lieu, la carte du monde fait son grand retour. C'est ici que vous pourrez accéder aux différents stands et activités offerts par le jeu.

Le Centre des permis, une fonctionnalité réclamée de longue date par la communauté, est également de la partie. Ici, vous apprendrez le b.a.-ba du pilotage à travers une dizaine d'épreuves par permis environ.

gran turismo 7
C'est parti pour le centre du permis ! Crédits : Phonandroid

Comme dans les précédents volets qui proposent cette feature, vous y reviendrez régulièrement pour obtenir de nouvelles licences et débloquer la possibilité d'acquérir des véhicules de catégorie supérieure.

À ce sujet et si vous êtes un adepte de la collectionnite, vous serez au paradis. L'objectif du joueur est simple : compléter le catalogue des 424 véhicules disponibles. D'ailleurs, chaque acquisition fera grimper votre score de collectionneur, une notion importante puisqu'il conditionnera l'accès à certains stands et certaines pièces et composants. Pour remplir votre garage, de nombreux moyens s'offrent à vous. Bien entendu, vous pouvez obtenir des voitures après avoir gagné des courses internationales et des championnats, remporter l'or sur chaque épreuve d'un permis ou encore via les tickets cadeaux.

gran turismo 7
À vous de remplir votre collection / Crédits : Phonandroid

Des marchés pour toutes les bourses

Libre à vous également de dépenser vos CR durement gagnés pour compléter votre garage, l'un des principaux stands du jeu depuis lequel vous pourrez admirer votre collection, changer de voiture, modifier les paramètres de votre véhicule ou bien ouvrir vos cadeaux. On retrouve ici différents stands emblématiques de la saga, à commencer par la concession de voitures d'occasion à prix cassés. Si vous cherchez la Mini Cooper de vos rêves à tarif réduit, c'est ici que ça se passe.

Vient ensuite le Marché central où vous pourrez trouver des voitures du monde entier fabriquées après 2001 comme la Tesla Model S par exemple.

gran turismo 7
La concession des voitures d'occasion / Crédits : Phonandroid

Chaque marque détient d'ailleurs son propre showroom avec sa boutique, sa chaîne officielle avec différentes vidéos YouTube et un onglet Musée plutôt bien fichu grâce auquel vous pourrez en apprendre plus sur l'histoire d'un constructeur en particulier. Un peu plus tard dans l'aventure, le joueur débloquera l'accès au stand Voitures de légende.

Comme son nom l'indique, vous pourrez vous procurer ici des voitures de collection du XXe siècle extrêmement prisées comme l'Aston Martin DB5 de 1964, modèle emblématique popularisé par un certain agent secret britannique, ou encore la sublime Guilia TZ2 Carrozzata da Zagato de 1965 signée Alfa Romeo. Notez que la sélection est régulièrement mise à jour (seulement 5 voitures sont proposées à la vente), il faudra donc se jeter rapidement sur le véhicule de vos rêves, à condition d'avoir un portefeuille sacrément bien rempli.

gran turismo 7
Le marché des voitures de légende / Crédits : Phonandroid

Le Gran Turismo Café, la principale nouveauté

Le Gran Turismo Café se présente comme l'une des principales nouveautés de la licence. Ici, les pilotes pourront discuter avec les designers et les concepteurs des différents bolides disponibles via ce qu'on s'appelle des menus, des livres de mission si vous préférez. En vérité, compléter ses menus s'impose comme la seule et unique voie d'accéder aux contenus end-game. On peut donc les comparer à une campagne, puisqu'ils vous permettront de découvrir certaines catégories de voitures comme les compactes japonaises, les sportives à hayons européennes comme la Polo GTI 14′ ou encore les américaines emblématiques comme les Ford Mustang et les Camaro. Vous serez également invités à participer à des championnats ou à essayer de nouveaux pavillons disponibles sur la carte du monde. Au total, on retrouve une trentaine de menus proposés par Luca, le maître des lieux.

gran turismo 7
Les menus permettent de compléter des collections / Crédits : Phonandroid

L'autre nouveauté, plus anecdotique, n'est autre que le mode Rallye Musical. Via ce mode de jeu, Polyphony Digital veut mettre en avant la BO du titre, composée de plus de 300 titres de 75 artistes différents. Il y en a pour tous les genres, entre hip-hop, pop-rock, classique, jazz ou electro-lounge. Pas de chrono à battre ou de première place à obtenir ici, le but du jeu est d'effectuer le plus de tours possible sur un circuit avant la fin de la musique en cours. Une activité sympathique qui n'offre rien de transcendant cela dit.

Enfin et si vous êtes un amateur du mode Photo, le mode “Video Scapes”, inédit là encore, vous comblera. Ici, vous pourrez incruster et immortaliser votre Alfa Romeo 8C Competizione sur des prises de vue réelles de plus de 2500 lieux répartis dans 43 pays. On retrouve tous les outils caractéristiques d'un mode Photo digne de ce nom : ouverture, exposition, mise au point, flou de mouvement, format, orientation, résolution, filtres à gogo, etc. Vous pouvez ensuite partager vos créations sur les réseaux sociaux et avec la communauté du jeu.

gran turismo 7
Le mode “Scape” offre tout ce qui faut pour réaliser la photo parfaite / Crédits : Phonandroid

Pimp my ride & my driver

Bien entendu, GT 7 n'oublie pas de faire la part belle à la customisation et à la personnalisation de votre véhicule. Depuis le stand GT Auto, vous pourrez tout d'abord modifier l'apparence de votre véhicule, en y ajoutant un aileron, des pare-chocs et autres joyeusetés. Il est également possible de la laver, de changer l'huile ou restaurer le moteur. Des options essentielles, notamment lorsque votre bolide préféré commence à accuser le poids des kilomètres. L'éditeur de livrée fait également son grand retour. C'est ici que vous pourrez réellement modifier de A à Z le design de votre véhicule. Libre à vous d'y greffer les jantes de votre choix (parmi les modèles de plus d'une dizaine de marques différentes), d'y appliquer la peinture de vos rêves sur l'ensemble ou une partie de la carrosserie.

gran turismo 7
Crédits : Phonandroid

Les connaisseurs apprécieront d'ailleurs la possibilité d'acheter des peintures officielles des constructeurs si vous jurez uniquement par les rouges caractéristiques de Ferrari par exemple. Vous pourrez également façonner vos propres stickers de course à l'aide d'un éditeur plutôt complet, ou bien télécharger et installer directement les créations de la communauté. En outre, le joueur pourra également customiser le look de son pilote à l'envie avec des tenues et des casques qu'il sera possible d'obtenir soit en récompenses, soit grâce à la communauté.

gran turismo 7
Crédits : Phonandroid

L'atelier de préparation, le stand pour gonfler ses stats

Comme le proposait la plupart des Gran Turismo, chaque voiture dispose d'une note de PP qui décrit tout simplement sa puissance globale. Plus la note est élevée, plus les performances sont au rendez-vous. Pour gonfler cette note de PP, il faudra se rendre dans l'atelier de préparation, un stand dans lequel vous reviendrez souvent et dans lequel vous dépenserez la majeure partie de vos CR, faites-nous confiance.

Au départ, le joueur a uniquement accès aux pièces de la catégorie Sport. Plutôt bon marché, ces composants sont suffisants pour faire grimper la note au-dessus des 500 PP et remporter les premières courses sans aucune difficulté. Dès la catégorie Club débloquée, le volet Customisation de GT 7 se développe davantage.

gran turismo 7
Crédits : Phonandroid

Ici, les pièces peuvent apporter des bonus comme des malus, et surtout, elles permettent d'accéder à différentes options pour modifier de manière plus poussée les paramètres de votre voiture. Par exemple, la ballast sera utile pour répartir le poids du véhicule comme vous l'entendez, tandis que le restricteur de puissance réduira le nombre de PP d'une voiture. Pratique pour accéder à des courses de moindre envergure avec sa cylindrée favorite.

En montant de grade dans votre score de collectionneur, vous débloquerez l'accès à des pièces de catégories supérieures (Sport, Club, Semi-Course, Course et Extrême) qui vous permettront de personnaliser les suspensions, les pneus, la boite différentielle, la transmission, l'aérodynamisme, l'appui, la nitro, le compresseur, l'admission, l'échappement, le freinage ou encore la carrosserie et la direction comme vous l'entendez.

gran turismo 7
Crédits : Phonandroid

Un gameplay exigeant au détriment du fun

Dans cette partie, nous allons tenter de répondre à une question qui nous semble essentielle : à quel public se destine Gran Turismo 7  ? Si vous cherchez une expérience similaire à ce qu'offre un Forza Horizon 5, vous faites fausse route. Le titre de Polyphony Digital s'oriente avant tout comme une simulation exigeante, dans laquelle la moindre erreur de pilotage est lourdement sanctionnée.

Si vous êtes un novice des jeux de course, le premier contact avec GT 7 se fera dans la douleur. Il faudra passer de longues sessions, notamment dans le Centre des permis, pour appréhender le freinage, l'accélération, l'aspiration ou encore la prise des virages. En d'autres termes, le jeu demande un certain investissement et il demeurera à vous et uniquement à vous de savoir si vous êtes prêt à l'accepter.

gran turismo 7
Crédits : Phonandroid

À lire également : Gran Turismo – une IA de Sony explose les chronos des meilleurs pilotes du monde

Mais si vous avez décidé d'adhérer au concept, le jeu offre une marge de progression plutôt grisante. Si on débute avec des voitures de faible puissance et sur des circuits accessibles, on se surprend à apprécier ce pas-à-pas dans les différentes cylindrées. Au fil des heures, les erreurs de pilotage se font plus rares, tandis que les performances de plus en plus élevées des voitures permettent d'engager les courses les plus complexes avec plus de sérénité. En revanche et si vous êtes un habitué de la saga, vous serez en terrain connu en un rien de temps, l'expérience de conduite se voulant finalement très proche de celle offerte par GT Sport.

Au total, le jeu propose 97 circuits, chacun offrant différentes activités comme des courses classiques, du contre-la-montre ou des concours de drift sans oublier les championnats, des compétitions à points se déroulant sur plusieurs manches. Le mode Circuit Experience vous permet d'ailleurs d'en apprendre plus sur les particularités d'un parcours avant de prendre position sur la ligne de départ. Concernant l'IA de vos adversaires, elle offrira un véritable challenge en Difficile. Dans les niveaux de difficulté inférieure, il suffira de conduire agressivement, quitte à frotter un peu la tôle de votre opposant, pour grimper sur la 1ère marche du podium. Sur ce point donc, Gran Turismo 7 n'arrive pas à se défaire de ce défaut signalé depuis de nombreux opus…

gran turismo 7
Crédits : Phonandroid

Une expérience multijoueur efficace à défaut d'être originale

Quant au multijoueur, Gran Turismo 7 reste encore une fois dans le classique. On retrouve le mode Lobby, depuis lequel les joueurs pourront créer leurs parties avec des règles personnalisées en modifiant par exemple le nombre de PP maximum, les circuits, les catégories de voitures autorisées, le tuning accepté ou non, etc. Le mode Lobby s'adresse avant tout aux pilotes qui cherchent une expérience détendue.

En revanche et pour ceux qui aiment la compétition, le mode Sport est fait pour vous. Ici, vous prendrez part à des courses et des contre-la-montre officiels contre d'autres joueurs. Chaque victoire vous permet d'augmenter votre rang de pilote ou RP qui va de E à S. Il y a également un autre classement, à savoir le rang de fair-play (RFP). Pour l'améliorer, le joueur devra s'appliquer à conduire correctement et proprement, sans percuter ses adversaires, en maintenant des distances de sécurité ou bien sans couper la ligne blanche en entrée ou sortie de stand.

gran turismo 7
Crédits : Phonandroid

Les apports de la DualSense et du son 3D

Attardons-nous maintenant sur la DualSense qui fait une nouvelle fois des merveilles, notamment via les apports du retour haptique (les gâchettes adaptatives se font plutôt discrètes). On sent bel et bien le revêtement du bitume ou les secousses d'un chemin de terre via les vibrations de la manette de la PS5. Un plus non-négligeable qui apporte énormément à l'immersion.

Autre amélioration exclusive de la console de Sony, l'intégration de la spatialisation du son 3D. Grâce à cette technologie, le son et le bruit de votre bolide se “reflète” de manière réaliste et en temps réel sur les différents éléments qui composent un circuit, que ce soit dans un tunnel, en ville avec des murs de parts et d'autres de la piste ou bien dans un ovale. Résultat, l'ambiance sonore se veut très naturelle, ce qui participe grandement au réalisme du jeu.

gran turismo 7
Crédits : Phonandroid

Un rendu graphique en demi-teinte

Mais venons-en maintenant au volet qui intéresse probablement la majeure partie des joueurs : la partie graphique. Sur PS5, le titre dispose de deux modes d'affichage, à savoir Performances et Priorité au Ray-Tracing :

  • En mode Performances, la plus haute fréquence d'images possible sera utilisée tout le long du jeu, et les effets de Ray-Tracing seront simplifiés ou désactivés selon les situations. Notez toutefois que le RT sera activé dans certaines scènes 3D ou le mode Photo
  • En mode Priorité au Ray-Tracing, le RT sera activé systématiquement dans les rediffusions des courses et dans les scènes 3D (lorsque vous admirez vos voitures dans le garage par exemple ou dans le mode Scapes). En revanche, le RT sera désactivé dans les sections où les temps de réponse sont importants. En d'autres termes, durant les courses.

Vous l'aurez compris, le studio japonais n'a pas opté pour le duo classique 4K dynamique 60 FPS et 4K + RT en 30 FPS. Qu'importe le mode choisi, le jeu donnera en réalité la priorité à la fluidité, aux alentours des 60 images par seconde. Sachant cela, le jeu est-il la claque graphique tant attendue ? Oui et non.

gran turismo 7
Crédits : Phonandroid

Des véhicules impeccables, des décors passables

Concernant la modélisation des véhicules, il n'y a rien à redire. Tous les véhicules sont reproduits avec une fidélité d'une extrême précision, que ce soit la carrosserie ou les intérieurs. Le Ray-Tracing fait parfaitement son office, avec des reflets particulièrement impressionnants et des effets de lumières saisissants. On se surprendra à prendre quelques minutes à reluquer une voiture sous toutes les coutures tant le rendu graphique laisse pantois.

En revanche, il faut bien reconnaître que les extérieurs des différents circuits, le public dans les gradins ou même les effets de la météo dynamique n'ont pas bénéficié du même soin. Les environnements ne décrochent jamais vraiment la mâchoire, sans oublier qu'il arrive parfois de voir des éléments apparaître subitement à votre approche. Il en ressort cette impression que le gros du travail a été dirigé sur les voitures au détriment de tout le reste. On ne constate pas vraiment cet écart en restant en vue cockpit, la vision du joueur étant focalisée sur ses opposants, le tableau de bord et la route, mais il saute vraiment aux yeux lorsque on adopte un autre point de vue, notamment en vue Large.

gran turismo 7
Crédits : Phonandroid

Même la météo dynamique ne rattrape pas cet écueil, tant les effets graphiques liés à la pluie, au brouillard ou à la neige se veulent discrets. On est donc bien loin du rendu offert par un certain Forza Horizon 5, même si la comparaison n'a pas vraiment lieu d'être, l'un offrant un monde ouvert et l'autre des courses sur des circuits fermés existants et fictifs. Reste que Gran Turismo 7 risque de souffrir de la confrontation avec un certain Forza Motorsport 8, qui tentera de s'imposer sur le même segment cette année.

Autre point qui fera grincer des dents, il est difficilement acceptable de constater en 2022 l'absence total de dégâts physiques sur les voitures. C'est simple, vous pouvez très bien foncer à 130 km/h dans un mur sans que votre bolide n'affiche une seule rayure. Pour un jeu pensé comme une simulation, on comprend mal ce choix. D'autant que l'intégration des dégâts prendrait tout son sens dans un jeu de ce type qui prône une conduite propre et technique. Il aurait été intéressant de voir apparaître des dysfonctionnements sur la voiture en cas de chocs avec un adversaire ou une barrière de sécurité. Ces aléas auraient pu contraindre le joueur à passer au stand pour effectuer des réparations par exemple. Malheureusement, ce n'est pas le cas.

gran turismo 7
Crédits : Phonandroid


Note finale du test : Gran Turismo 7

Polyphony Digital avait promis un retour aux sources avec Gran Turismo 7. Dans une certaine mesure, le pari est réussi. On retrouve effectivement des activités emblématiques des premiers opus, comme le Centre des permis, aux côtés de nouveautés appréciables comme le Gran Turismo Café et ses menus, sorte de long tutoriel permettant d'accéder aux contenus end-game. Disposant d'un catalogue généreux de 424 voitures, le titre du studio japonais est une déclaration d'amour à l'automobile et offre d'excellentes sensations de conduite manette en main, surtout avec la DualSense. Néanmoins, si les voitures bénéficient d'une modélisation impeccable, il faut reconnaître que les décors et les environnements n'impressionnent jamais. Il faut ajouter à la liste des défauts une IA perfectible, l'absence totale de dégâts physiques, une certaine répétitivité dans la boucle de gameplay et un multijoueur très classique. 


Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers tests !