Test du Google Home Mini : le futur à la portée de tous !

test google home mini

Maj. le 30 mars 2018 à 21 h 33 min

Google a dévoilé le Google Home Mini début septembre 2017. La firme de Mountain View propose un modèle réduit, moins puissant mais surtout beaucoup moins cher de son enceinte connectée. Google Assistant est bien entendu de la partie. Alors petit mais costaud ? Réponses dans notre test complet.

test google home mini

Le marché des enceintes connectées s’est étoffé en 2017. Après l’Echo d’Amazon (avec l’assistante Alexa), c’est Google qui a dévoilé son Google Home. En début d’année, Apple levait également le voile sur le HomePod, une enceinte connectée avec Siri qui a la particularité d’offrir une qualité de son optimale.

En septembre 2017, Google a pris l’avantage sur ses concurrents en dévoilant deux nouveaux produits : le Google Home Max et le Google Home Mini. Avec ces deux produits, le géant américain est à même de proposer une gamme complète d’enceintes connectées. La version « classique » à 150 euros a déjà fait ses preuves. La version Max (axée sur le son) n’est pas disponible en France. Dommage puisqu’elle entre en concurrence directe avec le HomePod d’Apple qui sera très probablement commercialisé dans l’Hexagone à un prix très élevé.

Reste une version Mini qui fait office d’excellent produit d’appel pour découvrir le potentiel des enceintes connectées. A 59 euros, le Google Home Mini est la moins chère des enceintes connectées du marché. Un prix attractif, c’est bien, encore faut-il que le produit soit à la hauteur. Google a su par le passé prouver qu’il savait créer des produits abordables et redoutablement efficaces avec le Chromecast. Le Google Home Mini est-il le nouveau Chromecast ? Nous l’avons testé quelques jours, voici nos impressions.

Design

Google a toujours su proposer des produits au design soigné, minimaliste et épuré. Le Chromecast 2 ou le Google Home en sont des preuves indéniables. Avec le Google Home Mini, la firme remet le couvert avec un appareil que l’on qualifiera de « mignon ». Il prend la forme d’un galet parfaitement rond (diamètre de 10 cm et hauteur de 4 cm) qui tient aisément dans une main.

test google home mini review

Comme le Google Home classique, il est divisé en deux parties. La partie inférieure est en plastique blanc alors que la partie supérieure est constituée de tissu. Sur notre modèle de test il s’agit d’un tissu gris mais d’autres versions plus colorées existent également.

Sous le galet on a une petit surface ronde en caoutchouc permettant au Google Home Mini de ne pas glisser sur les meubles. On retrouve sur la partie blanche en plastique un port micro USB qui permet à l’enceinte d’être branchée. Un petit interrupteur est également présent et permet de couper le micro si besoin.

test google home mini dessous

Sous la surface en tissu, on distingue quatre petites LED qui s’allument lorsque l’on communique avec le Home Mini. Ils permettent également d’indiquer le niveau du volume. Un système identique à ce que l’on trouvait sur le Google Home classique, mis à part que ce dernier compte 11 lumières.

test google home mini design

Autre différence, il n’est pas possible d’interagir (complètement) avec le Google Home Mini de manière tactile. La surface en tissu est bien sensible au toucher mais Google a dû désactiver cette fonction suite à quelques problèmes lors du lancement. Seuls les côtés peuvent être touchés pour régler le volume. Un bug lié à cette fonction permettait au Google Home Mini d’enregistrer un peu trop de conversations et de données qu’il ne le devait. Il est heureusement toujours possible d’interagir avec le Home Mini par la voix. C’est d’ailleurs son principal usage.

test google home mini volume

Le design général du Google Home Mini lui permet de se fondre parfaitement dans le décor. Encore mieux que la version classique déjà pourtant très réussie. La surface en tissu fait son effet, on a l’impression de voir un petit coussin. Il est compact, discret, et peut être posé un peu partout : un bureau, un meuble TV, une console, un meuble de salle de bain… Partout on vous dit.

A l’usage

A quoi sert le Google Home Mini ? A faire exactement la même chose que le Google Home standard. Il permet grosso modo de faire un premier pas vers la maison connectée. On peut par exemple contrôler ses contenus multimédia par la voix (Netflix, OCS, Spotify, Deezer et d’autres) à condition d’avoir accès à des abonnements premium pour la plupart des services, et d’avoir un Chromecast. On peut également gérer les lumières si l’on a installé des ampoules Philips Hue par exemple. Il est également possible de poser des questions à Google puisque Google Assistant est bien évidemment de la partie.

La grosse différence entre la version Mini et la version standard est la qualité de l’enceinte. La version classique n’est déjà pas une référence de qualité même si elle s’en sort pas mal. Disons qu’il vaut mieux connecter un Chromecast Audio à une vraie bonne enceinte si l’on veut une qualité audio premium. Pour la version Mini cette astuce est tout simplement indispensable.

test google home mini enceinte connectee

Le Google Home Mini délivre un son monophonique avec un volume qui peut être assez fort pour écouter de la musique. Le problème vient de la qualité du son. On a un son qui sature vite, des grésillements, des basses complètement absentes et des aigus qui atteignent le niveau 6 sur l’échelle de Gilbert Montagné. Autant dire qu’il faut oublier l’écoute de musique via la petite enceinte.

Sauf pour un usage. Si vous le placez dans votre salle de bain et que vous ne mettez pas le volume à fond les ballons, ça peut être sympa. Si vous êtes un amateur de l’écoute de la radio pendant que vous prenez votre douche, le Google Home Mini est plutôt pas mal. Ou quand vous cuisinez, ça peut aussi être très sympathique.

Pour le reste, il fait comme son grand frère. Nous vous invitons donc à consulter notre test complet du Google Home classique pour découvrir toutes les possibilités qu’il offre au quotidien.

Nos impressions

Que penser de ce Google Home Mini ? On ne peut finalement n’en penser que du bien. La petite enceinte embarquant Google Assistant est vraiment mignonne et s’invitera facilement dans n’importe quel mobilier. D’autant que Google propose trois coloris : Charbon, Galet (notre version de test) et Corail exclusif. L’appareil est d’un simplicité d’utilisation remarquable. Pour l’installer il suffit de le brancher et de le connecter au réseau WiFi via l’application Home. Et le tour est joué.

test google home mini usb
test google home mini chargeur

La voix est parfaitement reconnue grâce à un micro qui capte les sons à 360 degrés. Impressionnant pour un si petit appareil avec un seul micro. On distingue aussi très facilement les réponses de Google Assistant. On a vraiment une version du Google Home avec toutes ses qualités mais avec une faiblesse au niveau de la qualité audio. Pour le reste c’est du tout bon.

Le Google Home Mini peut donc faire office d’enceinte d’appoint pour ceux qui sont déjà équipés de la version classique. On le place dans une pièce un peu éloignée comme la chambre, la salle de bain ou la cuisine (si elle est loin de la pièce principale). Pour ceux qui ne sont pas équipés, le combo Google Home Mini + Chromecast Audio permet de profiter des avantages du Google Home classique avec une connexion sur une vraie enceinte audio grâce au Chromecast.

test google home mini installation

A 59 euros, le Google Home Mini est un excellent produit pour faire ses premiers pas dans le monde de la maison connectée. Les plus méfiants, les curieux hésitants, les convaincus au budget serré pourront tenter l’expérience sans se ruiner. Les seuls personnes qui n’adhéreront pas seront celles qui ne veulent pas être espionnées par Google. Avec son Google Home Mini, la firme de Mountain View pourrait bien reproduire la success story du Chromecast.

Notre avis

Avec son Google Home Mini, le géant américain frappe un grand coup. Le produit n'est pas parfait : la qualité audio de l'enceinte n'est pas au rendez-vous et une partie du tactile est désactivé. Mais Google reprend ici les ingrédients qui ont fait le succès du Chromecast. A l'époque l'entreprise voulait moderniser la TV avec un produit abordable. Aujourd'hui, avec le Home Mini, Google laisse entrevoir la maison du futur au plus grand nombre. Car à 59 euros, le Google Home Mini est à la portée de tous. Après tout, ce n'est pas ce que l'on demande aux géants du high-tech ? Donner accès à tous à l'innovation ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers tests !
Test du Xiaomi Mi 9 : corps d’athlète, cerveau de génie

Dévoilé en Chine puis annoncé pour l’Europe à Barcelone, le Xiaomi Mi 9 est le premier smartphone équipé du processeur Snapdragon 855. Mais sa puissance est-elle son seul atout ? Nous l’avons testé pendant plusieurs jours. Voici notre verdict.

Test du Galaxy S10 de Samsung : for me, formidable

Pour les 10 ans de la gamme Galaxy, Samsung a lancé quatre smartphone : le Galaxy Fold, son modèle pliable, le Galaxy S10en, le S10 et le S10 Plus. Nous avons testé le Galaxy S10 pendant plusieurs jours, découvrez toutes nos impressions.

Test du Xperia 10 Plus : quand Sony fait son cinéma

En 2019, Sony a choisi de se démarquer. Le japonais lance trois nouveaux smartphones équipés d’un écran 21:9, le format utilisé au cinéma. Nous avons testé le Xperia 10 Plus, son modèle milieu de gamme. Découvrez nos impressions.

Test Xiaomi Redmi Note 7 : du haut niveau pour 200euros

Quelques jours après le MWC de Barcelone et l’annonce du Xiaomi Mi 9, le constructeur chinois a remis le couvert. Avec le Redmi Note 7, la marque s’attaque au marché d’entrée de gamme. Commercialisé à 199 euros, le dernier né…

Test de la Shadow Ghost : faut-il craquer pour le PC du futur ?

Annoncée le 27 février 2019, la Shadow Ghost fait figure de PC du futur. Elle permet d’accéder au service Shadow, un PC dans le cloud. Nous avons pu tester la Ghost pendant plusieurs semaines. Faut-il craquer pour cette box avant-gardiste ? Découvrez notre test complet.

Test du Meizu 16th : le retour inattendu !

Pour fêter son retour en France, Meizu lance le Meizu 16th. Derrière ce nom se cache un condensé de technologie pour un prix abordable. Découvrez notre test complet du Meizu 16th.

Test du Nokia 8.1 : le petit prince du milieu de gamme

Après une année 2018 réussie, Nokia attaque 2019 avec un Nokia 8.1 prometteur. Annoncé comme la référence photo de la marque, ce nouveau modèle a bien d’autres atouts dans son jeu. Nous avons eu l’occasion de l’utiliser pendant quelques jours. Découvrez notre test complet !

Test du Honor View 20 : petit trou, grand smartphone !

Honor a lancé le 22 janvier 2019 le Honor View 20. Il est l’un des premiers smartphones dotés d’un écran à trou. Mais il a bien d’autres atouts à faire valoir. Nous l’avons testé en avant-première. Voici nos impressions.