Tesla Semi : les pneus du camion électrique pourraient se gonfler tout seuls !

 

Le Tesla Semi, le camion électrique futuriste d'Elon Musk, pourrait être équipé d'un système de gonflage automatique des pneus. D'après un brevet, les pneus du véhicule pourraient ajuster automatiquement leur pression en fonction de la route. 

Tesla

Fin 2017, Tesla a levé le voile sur le Semi, un camion électrique futuriste semi-autonome. Destiné à révolutionner le transport routier, le camion promet 800 kilomètres d'autonomie. Il serait capable de transporter plus de 35 tonnes. Plusieurs grands groupes américains, dont le géant PepsiCo, ont passé commande de dizaines d'unités alors que la production n'avait pas encore débuté.

Aux dernières nouvelles, la production du Tesla Semi a débuté fin 2021  mais aucune date de sortie n'a encore été communiquée par le groupe d'Elon Musk. Avare en détails, le géant de l'automobile n'a pas non plus donné beaucoup d'informations sur les fonctionnalités de son futur camion.

Tesla invente un système de gonflage automatique des pneus

En parallèle, un brevet déposé par Tesla en 2018 vient d'être approuvé par le Bureau américain des brevets et des marques de commerce. Le brevet décrit un système de gonflage automatique des pneus. Comme le rapportent nos confrères d'Electrek, Tesla a imaginé une technologie qui permet de contrôler et d'ajuster la pression des pneus sans intervention du conducteur ou d'un mécanicien.

Cette invention vise à corriger les défauts des systèmes d'ajustement de la pression déjà existants. De nombreux véhicules militaires et camions lourds sont en effet équipés d'outils automatisés qui modifient la pression des pneus en fonction de la surface de la route. La solution décrite par Tesla a une durée de vie plus longue et nécessite moins d'entretien, avance le brevet. En effet, elle évite les fuites d'air grâce à l'intégration d'un joint garantissant l'étanchéité.

Dans le brevet, Tesla ne précise pas si ce système est destiné à une voiture ou à un autre type de véhicule électrique. Cependant, Electrek a remarqué que John Furtado, un ingénieur de chez Tesla, est mentionné dans le brevet. L'ingénieur a essentiellement travaillé sur le camion électrique de la firme.

Lire aussi : Tesla va accepter les paiements en Dogecoin aux Superchargeurs

Notez qu'il n'est pas garanti que Tesla exploite la technologie décrite dans ce brevet. Il n'est pas rare qu'une entreprise brevette une invention sans jamais l'intégrer à un produit. Ces brevets visent surtout à empêcher un concurrent d'utiliser une technologie similaire.

Source : Electrek



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !