Tesla réclame une augmentation de la taxe sur les voitures thermiques

 

Tesla a déposé plusieurs demandes auprès du gouvernement britannique à propos des taxes sur les véhicules thermiques. Le constructeur automobile demande à ce que ses derniers soient soumis à une taxe plus élevée compte tenu des émissions de gaz à effet de serre. La firme souhaite également une levée de la TVA sur les batteries des voitures électriques.

tesla lobby taxe vehicule thermique
Crédit : Unsplash

Quels sont aujourd’hui les arguments qui vous empêchent d’acheter une voiture électrique et non une voiture thermique ? Il y en a trois principaux. L’autonomie, laquelle ne permet pas de faire de longs trajets, même avec les voitures les plus performantes dans ce domaine. La facilité de recharge, qui inclut non seulement le temps d’immobilisation du véhicule, mais aussi le nombre de bornes accessibles (avec une prise compatible et une puissance de charge adaptée). Et le prix.

Lire aussi – Tesla : la valeur en bourse du constructeur chute de 250 milliards de dollars

Ce dernier argument est également composé de plusieurs points. Il comprend l’achat pur et dur de la voiture. Et il comprend également le coût de la batterie. Vous pouvez acheter la batterie : vous prenez alors entièrement la charge de l’usure et le risque sur la durée de vie de la batterie. Quand il faut en changer, vous devrez financer entièrement son remplacement. Ou vous pouvez la louer. Ce qui implique que le coût initial sera bien inférieur au coût réel, hors révisions, réparations et le montant des recharges, bien entendu.

Les lobbyistes de Tesla mettent la pression sur les gouvernements

Donc, au-delà des problèmes d’usage évoqués en début d’article, il y a donc un problème financier. Les différentes initiatives prises en France pour dynamiser la vente de véhicules électriques et hybrides neufs (prime de conversion et bonus écologique) sont certainement un premier pas pour rééquilibrer le débat. Mais cela ne suffit pas, selon Tesla.

La firme américaine presse les gouvernements à prendre des mesures plus radicales pour favoriser les ventes de voitures entièrement non polluantes. Ou plutôt défavoriser les véhicules polluants, mettant dans le même panier les modèles thermiques et hybrides. Le constructeur américain a déposé auprès du gouvernement britannique plusieurs documents, dont le contenu a été révélé au quotidien The Guardian. Tesla y fait quelques propositions.

Tesla veut plus de taxes pour le thermique

La plus importante d’entre elles est une revalorisation des taxes, dont la TVA, sur l'achat des véhicules polluants. Parallèlement, Tesla propose un allègement, voire une levée, de la TVA sur la batterie des véhicules électriques afin que l’achat (ou la location) de celle-ci soit plus accessible. L’objectif des deux mesures serait de rapprocher le prix de l’électrique de celui du thermique, et ainsi favoriser les ventes des automobiles telles que les… Tesla. Évidemment.

Notez également que Tesla préconise aussi une augmentation des taxes sur l’énergie fossile, un sujet sur lequel aucun gouvernement européen ne souhaite vraiment réfléchir aujourd’hui. Le constructeur propose aussi une interdiction des ventes de véhicules thermiques ET hybrides à horizon 2032. Il est évident que les lobbyistes de Tesla ne travaillent pas qu’avec le gouvernement britannique et que certains pressent la France dans le même sens.

Source : The Guardian



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !