Tesla : les États-Unis veulent ralentir le déploiement de la conduite entièrement autonome

 

Le Conseil national de la sécurité des transports américain souhaite ralentir le déploiement de la Conduite Entièrement Autonome de Tesla. Selon l'institution, la technologie du constructeur présente encore trop de “problèmes de sécurité fondamentaux” pour être diffusée à une plus grande échelle.

tesla fsd
Crédits : Unsplash

Si vous suivez l'actualité autour de Tesla, vous n'êtes pas sans voir que le Full Self Driving de Tesla, son système de Conduite Entièrement Autonome, est au centre des inquiétudes des autorités américaines. Face à la recrudescence d'accidents de la route où le FSD et l'Autopilot étaient impliqués, la NHTSA (La National Highway Traffic Safety Administration) a par exemple ouvert une enquête sur la technologie phare de Tesla. L'entreprise est d'ailleurs sommée de partager les données relatives à l'Autopilot avec l'administration américaine.

Et comme nous l'apprennent nos confrères du site Mashable, c'est au tour de la National Transportation Safety Board (NTSB), soit le Conseil national de la sécurité des transports, de partager ses recommandations vis-à-vis de la Conduite Entièrement Autonome. Sans surprise, l'agence fédérale américaine ne voit pas d'un bon œil la diffusion à plus grande échelle du FSD, qui vient justement d'être annoncée par Elon Musk.

Le NTSB n'a pas confiance dans la Conduite Entièrement Autonome

Les problèmes de sécurité fondamentaux doivent être résolus avant d'étendre le système à d'autres rues de la ville et d'autres zones”, assure  Jennifer Homendy, responsable du NTSB. Selon elle, l'appellation Full Self Driving de Tesla a “clairement induit en erreur de nombreuses personnes qui ont abusé de la technologie”. Elle ajoute que le terme FSD donne aux consommateurs l'impression “trompeuse et irresponsable” que le système est entièrement aux commandes de la voiture.

Ce n'est évidemment pas le cas, comme le rappelle d'ailleurs Tesla dans sa page d'assistance officielle dédiée au FSD et l'Autopilot. En effet, le constructeur a toujours précisé que les deux fonctions sont destinées “à être utilisées avec un conducteur pleinement attentif, qui a les mains sur le volant et est prêt à prendre le relais à tout moment”, ajoutant même que “les fonctions actuellement activées ne rendent pas le véhicule autonome”.

Néanmoins et du point de vue de Jennifer Homendy, ces précisions sur l'utilisation du FSD ne sont pas assez mises en avant par le constructeur. En résulte un manque d'attention de la part des conducteurs, qui peuvent à tort avoir une confiance aveugle dans le FSD ou l'Autopilot. Notons toutefois que la NTSB n'a pas les attributions nécessaires pour ordonner l'arrêt ou le ralentissement du déploiement du FSD. Reste que ses recommandations peuvent motiver les autorités compétentes à prendre une telle décision. Pour rappel, une étude menée par des chercheurs du MIT a récemment prouvé que l'Autopilot réduisait la vigilance des conducteurs.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !