Tesla : l’Autopilot réduit la vigilance du conducteur selon une étude

 

L'Aupilot, le logiciel de pilotage automatique des Tesla, s'accompagne d'une baisse de la vigilance des conducteurs. D'après une étude du MIT, la conduite assistée pousse les automobilistes à se laisser distraire, notamment par leur smartphone ou l'écran du tableau de bord de la voiture électrique. 

tesla model s proces
Crédits : Tesla

L'Autopilot, le logiciel de conduite assistée développé par Tesla, ne permet pas encore de se passer d'un conducteur. Pour l'heure, les voitures de la marque ne sont pas entièrement autonomes. Sur son site web, la firme d'Elon Musk précise d'ailleurs que “le pilote automatique est destiné à être utilisé par un conducteur pleinement attentif, qui a les mains sur le volant et est prêt à prendre le relais à tout moment”. 

Lors d'un trajet en mode pilotage automatique, le conducteur est invité à rester vigilant. En réponse à ses détracteurs, Tesla estime que le pilotage automatique permet justement à l'automobiliste d'être pleinement attentif à la route, en se chargeant à sa place de certaines tâches liées au contrôle du véhicule.

Lire aussi : Une Tesla Model S avec Autopilot activé a percuté une voiture de police

L'Autopilot de Tesla pousse à les conducteurs à la distraction

D'après une étude d'un groupe de chercheurs du MIT, relayée par nos confrères d'Electrek, l'Autopilot a l'effet inverse sur la vigilance du conducteur. Après avoir enregistré les réactions de 209 automobilistes lors d'un trajet avec le pilotage activé, les chercheurs assurent que la technologie de Tesla pousse les utilisateurs à se laisser distraire.

Les individus testés lors de l'étude se sont plus souvent détournés de la route, et pendant de plus longues périodes, quand l'Autopilot est activé. Dès que le pilotage automatique est désactivé, le conducteur se focalise à nouveau sur la route en l'espace de quelques minutes. “Les conducteurs regardaient moins la route et se concentraient davantage sur les zones non liées à la conduite qu'après la transition vers la conduite manuelle”, expliquent les chercheurs du MIT.

Parmi les sources de distraction les plus répandues, on trouve sans surprise le smartphone et l'écran tactile intégré au tableau de bord de la Tesla. Lors de l'étude, plusieurs conducteurs n'ont pas réagi à “une situation critique (par exemple, un objet sur la route)” parce qu'ils étaient plongés dans l'écran. Notez qu'il n'est pas rare qu'un automobiliste soit repéré dans une Tesla avec Autopilot en train de dormir ou de regarder un film.

Source : Electrek



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !