Tesla Autopilot : flashé à 150 km/h le conducteur faisait la sieste !

 

L'Autopilot des véhicules Tesla est encore au centre d'une nouvelle affaire. Au Canada, un jeune conducteur a jugé bon de profiter de l'Autopilot pour faire une sieste. Problème, il était lancé à 150 km/h sur l'autoroute.

tesla autopilot
Crédits : Unsplash

Ce n'est pas la première fois que l'Autopilot, le système de conduite autonome des véhicules Tesla, défraie la chronique. On se souvient par exemple de cette affaire, où un conducteur ivre avait été poursuivi pendant 11 km par la police pendant qu'il dormait dans sa Tesla. En 2018 en Grande-Bretagne, un chauffeur britannique s'était fait arrêter en “conduisant” sa voiture depuis le siège passager.

L'histoire de ce vendredi 18 septembre ne risque pas de faire bonne publicité à la technologie d'Elon Musk. Selon nos confrères de la BBC Canada, un jeune conducteur a eu la bonne idée d'incliner totalement son siège pour faire une petite sieste au volant de sa Tesla. Le tout lancé à 150 km/h sur l'autoroute.

Les autorités locales ont reçu des appels de plusieurs conducteurs, affirmant qu'un véhicule visiblement sans conducteur se déplaçait à vive allure sur l'autoroute. Les sièges avant étaient complètement inclinés, et il était impossible d'apercevoir le chauffeur. Très rapidement, un véhicule d'intervention a été dépêché sur la bretelle pour stopper la voiture. 

Après que l'officier en charge ait activé les gyrophares de son véhicule, la Tesla a automatiquement commencé à accélérer. L'officier a pu obtenir des relevés radar sur le véhicule, confirmant qu'il avait automatiquement accéléré jusqu'à 150 km/h exactement”, précisent les autorités.

“Je suis sans voix”

Comme l'explique le sergent de police Darri Turnbull à nos confrères, la Tesla a accéléré car la voie était libre. En effet, les usagers avaient été priés de quitter l'autoroute pour que les forces de l'ordre puissent procéder à l'interpellation en toute sécurité. “Je suis dans la police depuis 23 ans, la majorité passée à traquer les infractions au Code de la route, mais là je suis sans voix. Je n'ai jamais vu quelque chose comme ça auparavant, mais bien sûr la technologie n'était pas là”, raconte l'officier.

La police a fini par interpeller le jeune homme et il s'est vu infliger une amende pour excès de vitesse et une suspension de permis de 24 heures pour conduite en état de fatigue. Après réflexion, les autorités ont décidé de convoquer au tribunal le conducteur pour conduite dangereuse, en vertu du Code pénal canadien.

Pour rappel, l'Autopilot requiert dans tous les cas la vigilance du conducteur et ne s'impose en aucun cas comme un chauffeur particulier. Même si évidemment, cela reste l'objectif de Tesla à court terme. En effet, Elon Musk a d'ores et déjà annoncé l'arrivée de l'Autopilot 100% autonome d'ici novembre 2020.

Source : BBC



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
tesla model 3
Tesla abandonne la garantie de retour sous 7 jours

Tesla vient d’abandonner la garantie de retour sous 7 jours aux Etats-Unis. Il n’est donc plus possible de rapporter la voiture électrique après une semaine d’utilisation et d’obtenir un remboursement. En France, la politique du constructeur automobile n’a cependant pas encore…