Tesla : la conduite entièrement autonome provoque son 1er accident, la Model Y est en miettes

 

Une Tesla Model Y a été quasiment détruite lors d'un accident tout près de Los Angeles. Mauvaise nouvelle pour Tesla, puisqu'il s'agit du premier incident où la conduite entièrement autonome est impliquée. D'après le conducteur, le FSD a provoqué cette accident.

model y fsd
Crédits : Tesla

Voilà une bien mauvaise nouvelle pour Tesla. Comme le rapportent nos confrères de The Verge, une Model Y qui circulait sur une autoroute de Brea, une ville située au sud-est de Los Angeles, a été quasiment détruite lors d'un accident. Fort heureusement, personne n'a été blessé. Seulement et c'est un problème pour le constructeur américain, il s'agit du premier incident où le système de conduite entièrement autonome (ou FSD pour Full Self Driving) est impliqué, voire responsable.

En effet, le propriétaire lui-même de la Model Y affirme que l'accident a été causé par le système de Tesla : “Le véhicule était en mode FSD Bêta et en prenant un virage à gauche, la voiture s'est engagée sur la mauvaise voie et j'ai été percuté par un autre conducteur qui se trouvait sur la voie voisine de la mienne. La voiture a émis une alerte à mi-chemin du virage, j'ai donc essayé de tourner le volant pour éviter qu'elle ne s'engage sur la mauvaise voie, mais la voiture a pris le contrôle d'elle-même et s'est engagée quand même, mettant ainsi tout le monde en danger”, explique-t-il dans le rapport qu'il a fourni à la NHTSA, l'agence américaine pour la sécurité routière qui enquête actuellement sur l'Autopilot.

À lire également : Tesla – les États-Unis veulent ralentir le déploiement de la conduite entièrement autonome

La NHTSA veut maintenant se pencher sur le FSD de Tesla

Difficile néanmoins de déceler le vrai du faux dans cette affaire, le conducteur ayant tout de même une part de responsabilité puisqu'il doit être prêt à reprendre le contrôle du véhicule à n'importe quel moment. Chose qu'il semble avoir fait si l'on en croit son témoignage. Il faudra toutefois attendre la conclusion de l'enquête avant de tirer des conclusions hâtives.

En effet, il faut rappeler que l'utilisation du FSD, à ce stade du développement de la technologie, ne permet pas de se passer de la supervision d'un être humain. Selon la Society of Automotive Engineers (SAE), le système de conduite entièrement autonome de Tesla est pour l'instant classé niveau 2 sur l'échelle d'autonomie, soit “Automatisation partielle avec conducteur superviseur”.

Après ce premier incident impliquant le FSD, la NHTSA a annoncé vouloir obtenir plus d'informations sur la bêta publique de la conduite entièrement autonome, sur le processus d'évaluation du “Safety Score” lancé récemment pour participer au programme, ou encore les accords de non-divulgation que faisaient signer encore Tesla il y a quelques semaines.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !