Tesla : il est dangereusement simple d’activer l’Autopilot sans personne au volant

 

Des ingénieurs ont découvert une méthode extrêmement simple pour tromper l’Autopilot de Tesla. Suite à l’accident ayant causé la mort de deux personnes, ces derniers ont voulu vérifier s’il est possible d’activer le système sans se trouver sur le siège conducteur. Il s’avère qu’il suffit d’enrouler une chaîne autour du volant pour que la voiture continue de rouler.

tesla model s accident
Crédit : Unsplash

La semaine dernière, deux personnes ont été tuées dans un accident impliquant une Model S. Selon les premiers éléments dans l’enquête, aucun des deux hommes présents dans la voiture ne se trouvait derrière le volant lorsque celle-ci a foncé contre un arbre. Dans la foulée, Elon Musk s’est empressé de déclarer que l’Autopilot n’était pas activé lors de l’accident. En effet, la route sur laquelle a lieu le crash ne comporte pas de marquage au sol, condition sine qua non à l’utilisation du système de conduite. Pour autant, peut-on tout de même activer l’Autopilot sans que personne ne se trouve sur le siège conducteur ?

C’est ce qu’a voulu vérifier Jake Fisher, ingénieur chez Consumer Reports. En réalité, la manipulation s’avère extrêmement simple. Pour parvenir à ses fins, il a d’abord fallu allumer l’Autopilot après avoir lancé la voiture sur la piste. Ensuite, Jake Fisher a paramétré la vitesse du véhicule à 0 pour qu’elle s’arrête sur la route. La dernière étape est de placer une chaîne légèrement lourde sur le volant pour que celui-ci détecte la présence d’un conducteur, puis de se glisser sur le siège passager pour observer le résultat. Impossible en effet d’ouvrir les portières, sans quoi l’Autopilot se serait désactivé.

Une chaîne sur le volant suffit à tromper l’Autopilot

Pendant plusieurs kilomètres, la Model Y utilisée pour le test n’a pas remarqué l’absence de conducteur au volant. L’Autopilot s’est contenté de suivre les marquages au sol, comme à son habitude, sans envoyer de messages d’erreur ou arrêter le trajet. « C’était un peu effrayant de réaliser à quel point il était facile de contourner les garanties, que nous avons prouvé être clairement insuffisantes », a déclaré Jake Fisher. L’ingénieur précise que l’expérience n’apporte aucun élément concluant sur le crash de la Model S, mais qu’en revanche, elle illustre le retard de Tesla en matière de sécurité des conducteurs.

« Dans notre évaluation, non seulement le système n’a pas réussi à vérifier si le conducteur était attentif, mais il n’a pas non plus pu dire s’il y avait au moins un conducteur. Tesla a du retard par rapport à d’autres constructeurs automobiles comme GM et Ford qui, sur les modèles dotés de systèmes avancés d’aide à la conduite, utilisent cette technologie pour s’assurer que le conducteur regarde la route ». La plupart des organismes chargés de la sécurité routière recommandent en effet la présence d’un tel dispositif dans les voitures automatisées.

Sur le même sujet : Tesla — l’Autopilot est de plus en plus efficace et limite les accidents selon le constructeur

Des systèmes plus sécurisés existent déjà

De leur côté, BMW, Ford, GM et Subaru proposent tous un système de caméras qui détectent les mouvements des yeux et la position du conducteur pour s’assurer de sa bonne attention. Certains, notamment sur la GM Super Cruise, vont même jusqu’à stopper la voiture si le pilote n’a pas tenu compte des différents avertissements de sécurité. Aucune de ces pistes n’a été pour le moment explorée par Tesla.

Jake Fisher estime qu’au minimum, le constructeur pourrait utiliser le capteur intégré au siège conducteur pour contrôler que ce dernier y est bien assis. Pour l’heure, celui-ci est seulement utilisé pour vérifier que la ceinture est bien attachée et pour déclencher les airbags en cas de besoin. Tesla dispose donc, en théorie, de la technologie pour imiter ses concurrents et, in fine, mieux protéger ses utilisateurs.

Source : Consumer Reports



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !