Tesla est banni de cette ville chinoise qui craint d’être espionnée

Les voitures Tesla ont été interdites d'accès à Beidaihe, une station balnéaire chinoise, pendant deux mois en raison de crainte d'espionnage alors que le site accueillera bientôt des réunions des dirigeants du pays.

tesla model 3
Crédits : Tesla

Les conducteurs de Tesla en Chine seront bientôt interdits d'accès dans le district côtier de Beidaihe, en Chine, une zone où les dirigeants du Parti communiste chinois se réuniront bientôt pour leur réunion annuelle, selon la police. La ville chinoise a annoncé qu'elle interdisait à tous les véhicules Tesla de pénétrer sur son territoire pendant une période de deux mois à compter du 1er juillet, en raison de crainte d'espionnage.

La décision des autorités de Beidaihe intervient quelques semaines seulement après que les voitures Tesla ont également été interdites sur certaines routes de la ville centrale de Chengdu début juin, ce qui coïncidait avec une visite du président chinois Xi Jinping dans cette ville. Au mois d’avril dernier, la Chine avait même interdit aux véhicules électriques de circuler sur certaines autoroutes après un accident mortel.

La Chine commence à se méfier des caméras embarquées de Tesla

La raison exacte de l’interdiction des véhicules Tesla n’a pas été officiellement évoquée, mais il semble que les autorités craignent que les caméras des véhicules Tesla qui sont utilisées pour les fonctionnalités d’aide à la conduite ainsi que pour le mode Sentinelle enregistrent ce qui se passe autour des voitures. Celles-ci pourraient ensuite envoyer les vidéos sur le cloud, avant qu’elles ne soient stockées dans des serveurs contrôlés par Tesla.

Afin d'apaiser les tensions, Tesla avait pourtant récemment assuré qu'elle conserverait toutes les séquences capturées par ses véhicules en Chine dans un nouveau serveur basé dans le même pays, mais cela n'a apparemment pas suffi au gouvernement.

La Chine semble tout de même ne pas être totalement contre la présence de Tesla en Chine, puisqu’on le rappelle, le constructeur automobile américain est le seul étranger autorisé à exploiter seul une usine chinoise, sans devoir former une coentreprise avec un constructeur automobile local. De plus, Tesla a bénéficié d'un certain nombre d'exemptions liées au Covid qui lui ont permis de relancer la production plus rapidement que la plupart des autres entreprises.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !