Tesla est condamné pour avoir bridé les performances de ses batteries

 

Tesla est contraint de verser des millions de dollars de dédommagement en raison d'une mise à jour logicielle qu'il a publiée en 2019 pour aider à protéger la batterie de ses véhicules électriques. Elle aurait fortement bridé l'autonomie de certains Model S et X.

Tesla
Crédit : Pixabay

Des clients norvégiens ont intenté un procès contre Tesla, affirmant qu'une mise à jour logicielle déployée en 2019 sur leurs voitures Model S et X a eu pour but de brider la batterie. En effet, certains clients auraient constaté avoir perdu plusieurs dizaines de kilomètres d’autonomie après avoir installé la mise à jour. La perte d’autonomie s’élevait pour certains jusqu'à 11 %. Déjà en 2019, la NHTSA (la National Highway Traffic Safety Administration) avait ouvert une enquête sur un éventuel bridage de ces véhicules.

La mise à jour logicielle a été publiée pour « protéger la batterie et améliorer sa longévité », mais elle s'accompagne de deux effets secondaires importants. Le premier était une réduction de l'autonomie, et le second était une réduction de la vitesse de charge aux stations Supercharger pour les véhicules Model S et Model X avec des batteries de 85kWh. Les modèles concernés ont été vendus par Tesla jusqu'en 2016. Cette pratique n’est pas utilisée que par Tesla, puisque le géant de la téléphonie Apple a déjà bridé ses iPhone par le passé.

Tesla doit dédommager des milliers de clients

Le constructeur américain de voitures électriques a été condamné à payer 136 000 couronnes (13 350 euros) de dédommagement à chaque propriétaire de Tesla visé par la plainte. Cela pourrait inclure près de 10 000 personnes, si l'on en croit le nombre de véhicules Model S vendus au cours de la période concernée.

Par conséquent, les Norvégiens possédant un modèle fabriqué entre 2013 et 2015 devraient avoir droit au versement. Tesla aurait jusqu'au 30 mai pour payer l'amende. La société a la possibilité de faire appel du jugement auprès du bureau de conciliation d'Oslo d'ici le 17 juin.

Il semblerait que ce n’est pas la première fois que Tesla a eu recours à une telle pratique. En effet, à la sortie des Tesla Model 3 d’entrée de gamme, le site Electrek avait remarqué que Tesla bridait l’autonomie du modèle Standard Range. Une simple mise à jour permettait aux véhicules de bénéficier de l’autonomie du modèle Standard Range Plus.

Source : BBC



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !