Téléphone au volant : retrait du permis de conduire en cas d’infraction

Le téléphone au volant pourra valoir un retrait du permis de conduire immédiat quand une autre infraction est commise en même temps. Il s’agit d’une des 18 mesures présentées par le premier ministre pour la sécurité routière. Edouard Philippe a aussi confirmé l’abaissement de la vitesse autorisée sur les routes secondaires de 90 km/h à 80km/h et entend intensifier la lutte contre l’alcoolémie au volant.

telephone volant permis

Comme cela avait été anticipé, le téléphone au volant va bientôt coûter leur permis de conduire aux automobilistes. Les forces de l’ordre pourront « retenir le permis de conduire » et le véhicule d’un contrevenant qui a commis une infraction (passage au feu rouge, excès de vitesse, défaut de clignotant, refus de priorité…), a annoncé le premier ministre Edouard Philippe. L’automobiliste se retrouve alors directement dans l’impossibilité de conduire et une procédure ultérieure décidera de la restitution, suspension ou retrait du permis.

Le téléphone au volant peut vous faire perdre directement votre permis de conduire

Cette mesure sera appliquée à partir de 2019. Aujourd’hui, être pris en train d’utiliser son téléphone en conduisant est passible d’une amende de 135 euros et un retrait de 3 points, cumulables jusqu’à huit points en cas d’autres infractions simultanées. Il est aussi possible d’être verbalisé après coup si une caméra nous a pris en flagrant délit. D’après le site gouvernemental sur la sécurité routière, « seuls 51% des conducteurs estiment que le téléphone constitue un véritable danger, [alors qu’] il est pourtant responsable d’1 accident corporel sur 10 ».

Autre mesure (parmi les 18) qui fait du bruit, la baisse de la limitation de vitesse de 90 km/h à 80 km/h sur les routes secondaires à double sens sans séparateur central. Elle sera appliquée dès le 1er juillet 2018 et un premier bilan aura lieu deux ans plus tard pour constater le succès ou l’échec de cette nouvelle règle. Autre changement : les conducteurs coupables d’un excès de vitesse à plus de 40 km/h au-dessus de la limite autorisée pourront conduire sans permis si leur véhicule est équipé d’un contrôleur électronique de vitesse.

Nouveauté également au regard de l’alcoolémie. Des éthylotests anti-démarrage seront obligatoires dès 2018 pour les récidivistes. Les éthylotests standards bénéficieront quant à eux de plus de visibilité, notamment dans les rayons d’alcool des magasins et dans les bars. L’éthylotest obligatoire à bord de tout véhicule va par contre être supprimé : il a été jugé compliqué à mettre en place tout en ne s’avérant pas efficace.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Voitures électriques : bientôt des batteries avec 1000 km d’autonomie

Les voitures électriques de demain seront équipées de batteries d’une autonomie de 1000 km. C’est en tout cas la promesse faite par le gouvernement allemand. Il a lancé un projet avec quatre grandes entreprises pour développer une nouvelle technologie de batteries. Objectif : une production de masse dès 2020.