Maj. le 5 avril 2016 à 11 h 48 min

Ces dernières années, avez vous réduit votre fréquence de téléchargement illégal ? La menace d’une condamnation ou la peur de vous faire prendre sur le fait ont-elles freiné votre consommation ? Apparemment non. Comme nous l’apprend aujourd’hui Le Figaro, plus de 10 millions de français se sont rendus sur les 15 principaux sites de streaming et de téléchargement illégal en mai 2015. Des chiffres qui restent quasiment les mêmes depuis deux ans.

telechargement illegal
Le téléchargement illégal a encore de beaux jours devant lui !

Si les logiciels de Peer 2 peer sont encore utilisés par environ 4 millions de français, la plupart des utilisateurs ont désormais migré vers les sites de téléchargement proposant des liens directs et vers les sites de streaming. Une solution plus discrète que les logiciels de P2P. Zone téléchargement est d’ailleurs de loin celui qui concentre le plus gros des utilisateurs puisqu’il a rassemblé pas moins de 3,5 millions de français en mai dernier.

Un site apprécié notamment pour la variété de son offre puisqu’on y retrouve aussi bien des films que des séries ainsi que de la musique, des jeux et des mangas. Par ailleurs, il est hébergé au Bahamas et surtout ne contient pas le moindre fichier sur ses serveurs puisqu’on y retrouve seulement des liens vers des services tiers comme Uptobox.

A ce sujet, la récente condamnation du fondateur du forum Wawa Mania a reverser 15,6 millions d’euros aux ayants droits d’œuvres musicales et cinématographiques a d’ailleurs de quoi faire réfléchir, même si le jeune homme en question, Zac, vit actuellement aux Philippines, continue ses activités illégales en dehors de nos frontières et ne craint visiblement pas que cette peine soit appliquée un jour.

Après avoir demandé le blocage d’Allostraming et DPStream.tv, fin 2013, les ayants droits cherchent actuellement des solutions plus efficaces et préconisent le retrait des liens des moteurs de recherche. Le mois dernier, la société qui représente les producteurs de musique avait demandé, sans succès, à Google et à Microsoft de retirer Wawa Mania de leurs moteurs de recherche respectifs.

De son côté, le Ministère de la Culture préconise de couper les revenus publicitaires des sites de téléchargement illégal et de streaming avec une « charte des bonnes pratiques dans la publicité pour le respect du droit d’auteur » visant à décourager les annonceurs, mais le piratage semble avoir encore de beaux jours devant lui.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Dark web : les dealers se mettent eux aussi au Black Friday

Les dealers se mettent eux aussi au Black Friday sur le dark web. Les cybercriminels profitent de cet événement commercial pour vendre leurs produits illicites à prix cassé. La drogue, les cartes de crédit volées, et les logiciels de piratage…

Amazon, eBay et Wish sont accusés de vendre des produits explosifs et mortels

Chargeur qui explose, sèche-cheveux qui s’enflamme… Une association britannique accuse eBay, Amazon et Wish de commercialiser des produits électriques potentiellement mortels. Les géants du e-commerce sont dans le collimateur de l’Electrical Safety First, une association britannique à but non lucratif….

Internet : un Français sur six est incapable de s’en servir

Un Français sur six ne sait pas se servir d’Internet, annonce une étude de l’Insee. En 2019, une importante partie de la population ne dispose en effet toujours pas d’accès au web. De plus, de nombreux usagers quotidiens d’Internet manquent…

Amazon vend de la nourriture périmée depuis 2 ans sur son site

Amazon vend de nombreux aliments périmés sur son site de e-commerce, révèle une enquête de CNBC. De nombreux vendeurs tiers commercialisent en effet à l’insu d’Amazon des brownies, du lait maternel ou des biscuits dont la date de péremption est passée depuis plusieurs…