Une taxe LeBonCoin ? Le gouvernement a bien l’intention de lever un nouvel impôt

Les ventes réalisées sur Leboncoin et d’autres plateformes similaires pourraient faire l’objet d’une taxe prochainement. Un projet de loi anti-fraude est présenté aujourd’hui même, 17 septembre 2018, à l’Assemblée nationale. Le dirigeant du boncoin déplore le manque de transparence dont fait preuve le gouvernement concernant cette initiative alors que précédemment le fisc maintenait ne pas vouloir taxer les particuliers utilisant ces plateformes.

leboncoin taxe particuliers

FranceTV Info annonce qu’aujourd’hui, le 17 septembre 2018, un projet de loi anti-fraude sera présenté à l’Assemblée nationale par Bercy. L’objectif étant de démasquer tous les professionnels qui ont recours aux plateformes comme Leboncoin pour vendre leurs produits sans payer de taxes. Cependant, il serait aussi question d’avoir un contrôle sur les ventes réalisées sur les plateformes, tous les particuliers vendant pour plus 1000 euros de produits par an seraient aussi dans le collimateur. En revanche, la vente de véhicules, d’électroménager ou l’immobilier ne sont pas concernés.

Leboncoin : le fisc veut finalement taxer les particuliers sur les ventes réalisées

Leboncoin qui vient de lancer les paiements par carte bancaire s’est exprimé à ce sujet par l’intermédiaire de son directeur général Antoine Jouteau. Ce dernier s’exprime concernant les projets du gouvernement : « je suis inquiet à plusieurs titres : d’abord on parle de lutte contre la fraude pour réguler une économie collaborative qui est saine, vertueuse et transparente, je n’aime pas trop le terme de lutte contre la fraude. Deuxièmement, le fondement de ce projet est de taxer les revenus des particuliers« . Pour défendre son point de vue, le patron de la célèbre plateforme parle de moins-value sur les objets d’occasions, ce qui ne constitue pas en soi un quelconque revenu pour les particuliers. Bien au contraire.

Antoine Jouteau ajoute qu’il n’y a quasiment pas de faux particuliers sur Leboncoin, quelques centaines au maximum. Le patron craint que les plateformes situées à l’étranger n’exploitent cette potentielle faiblesse de la plateforme si la loi venait à être votée par l’Assemblée nationale pour « gagner des parts de marchés » sans payer d’impôts en France. Précédemment, le fisc maintenait ne pas vouloir d’une taxe Leboncoin. De votre côté, que pensez-vous des effets de ce projet de loi ? Partagez votre opinion à ce sujet dans les commentaires.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Combien Amazon paie d’impôts en France ? L’enquête de Capital

Combien Amazon paie d’impôts en France et qu’est-ce que cela représente par rapport au chiffre d’affaires et aux bénéfices de la firme ? Dans une enquête exclusive, le site Capital dévoile que le chiffre d’affaires impressionnant de la marque aboutit…

Pourquoi Google a payé 8,5 milliards d’euros à Apple en 2018

Google a dépensé 8,5 milliards d’euros pour la seule année 2018 afin que son moteur de recherche soit la solution par défaut présentée aux utilisateurs sur les appareils iOS, MacOS et exploitant Siri. Cela représente environ 20% des revenus d’Apple…

Pourquoi Apple devrait racheter Netflix

Apple devrait vraiment envisager de racheter Netflix, le leader incontesté de la VOD, assure des analystes financiers. Il s’agirait de la meilleure option stratégique pour la firme de Cupertino, qui profite d’une importante trésorerie. Explications.  JPMorgan Chase, célèbre banque d’affaires américaine, a…

Battlefield V fait un bide, Electronic Arts plonge en bourse

Battlefield V a enterré Electronic Art au dernier trimestre 2018. Les mauvaises ventes du FPS ont causé des résultats financiers décevants et le titre de EA a plongé de 17,5% en bourse. L’éditeur regrette ne pas s’être concentré sur l’aspect…

Apple accepte de payer 500 millions d’euros au fisc français

Apple et le fisc français ont signé un accord pour le paiement de 10 ans d’arriérés d’impôts. Après des mois de négociations, les deux entités se sont entendues sur un montant de 500 millions d’euros. L’année dernière, Amazon avait déjà…