T411 : site T411.si, le staff s’explique sur l’usage des trackers publics

Maj. le 26 octobre 2018 à 11 h 21 min

A la fin du mois de juin, le célèbre site de téléchargement T411 devenait totalement inaccessible. Une fermeture soudaine, provoquée à la suite d’une enquête judiciaire menée par les autorités françaises et suédoises. Plusieurs copies du site ont alors vue le jour par la suite, dont une certaine « T411.si », qui repose sur des trackers publics. Le staff a ainsi décidé de s’expliquer par rapport à la situation.

t411

Le 25 juin 2017, soit peu de temps après le début de l’été, le site de torrent n°1 en France, T411, fermait soudainement ses portes. Personne ne comprenait alors ce qui se passait vraiment jusqu’à ce que les autorités françaises et suédoises procèdent à l’interpellation de plusieurs individus à la tête du fameux site web.

La fermeture de T411, hautement apprécié pour sa fiabilité et la richesse de son catalogue, a ainsi laissé sur le carreau plusieurs millions d’utilisateurs, tous scotchés par la tournure des événements. Or peu de temps après, plusieurs clones du site ont mystérieusement fait leur apparition sur la toile dans une version très proche de celui d’origine.

A la différence près que le catalogue est loin d’être aussi garni et que ces derniers ne reposent finalement que sur des trackers publics. Comme c’est le cas de « T411.si », une déclinaison qui s’est attirée les foudres de la part de la communauté.

T411 : usage des trackers publics, le staff s’explique

En s’appuyant uniquement sur des systèmes dits de « trackers publics », le site T411.si et donc en l’occurrence les équipes qui en sont à la tête, a suscité une vive colère du côté des utilisateurs, qui lui ont reproché d’avoir pris beaucoup trop de liberté et adopté une nouvelle stratégie qui ne leur plaisait guère.

Compte tenu d’une tournure quelque peu critique, le staff a alors décidé de clarifier la situation au travers d’un long message posté sur le compte Twitter @t411_v2. Dans ce post, les équipes s’expliquent au sujet de l’usage des trackers publics et justifient l’utilisation de ce système par le fait qu’elles sont plus facilement en mesure de rebondir dans le cas où les serveurs du site sont amenés à être saisis.

Une déclaration qui a donc tendance à rassurer certains utilisateurs, même si la plupart ont une image négative de ce type de procédé. Par ailleurs, ce dispositif est loin de faire l’unanimité puisqu’il est totalement incompatible avec le système de ratio, l’un des fondements même de T411 à l’origine. Ce qui ne semble pas déranger les équipes du site, qui prétendent vouloir « viser une plus grande communauté, moins sélective, et donc d’amener de nouveaux seeders », en tirant un trait sur ce fameux système de ratio.

A voir donc ce qu’il en sera par la suite et si cette copie de T411, dont l’histoire est un parfait mélange de trahison, d’argent et de cavale, durera encore longtemps ou non. On le verra bien assez tôt, à moins que la justice ne décide à nouveau de le faire fermer.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Funcl : les écouteurs True Wireless à prix plancher !

Avec la disparition du bon vieux jack audio, les casques et écouteurs Bluetooth sont de plus en plus courants. Parmi eux, les écouteurs « true wireless » intéressent de plus en plus de monde, expliquant sans doute la multiplication des constructeurs. La…

Les tickets de caisse en papier abandonnés dès 2020 ?

Les tickets de caisse pourraient bien disparaître à partir de 2020. Une députée LREM vient de déposer une proposition de loi qui interdit l’impression systématique du ticket de caisse papier. Celui-ci ne sera proposé qu’à la demande du client. Pour…