Test de Super Mario Run : le premier vrai jeu mobile de Nintendo !

Maj. le 19 février 2018 à 19 h 03 min

Nintendo lançait le 15 Décembre 2016 son premier jeu mobile Super Mario Run en exclusivité temporaire sur iOS, mais il est enfin disponible sur Android aujourd’hui. Le moins que l’on puisse dire, c’est que Nintendo a réussi un véritable tour de force et une entrée spectaculaire sur le marché du jeu mobile. Super Mario Run est une vraie réussite même s’il n’est pas dénué de défauts.

super mario run test

L’annonce a surpris tout le monde. C’était en Septembre dernier, lors de la keynote de présentation du nouvel iPhone 7 d’Apple. La firme de Cupertino réussissait sans doute son plus beau coup pour la soirée en invitant Shigeru Miyamoto. Ce soir là, le papa de Mario annonçait l’arrivée du plombier le plus célèbre au monde sur mobile. Nintendo lançait son tout premier vrai jeu mobile, Super Mario Run.

Dans un premier temps, le jeu fut réservé aux appareils iOS, l’iPhone et l’iPad. Une exclusivité temporaire négociée par Tim Cook qui est désormais terminée, Super Mario Run étant enfin disponible sur Android. Le constructeur japonais se lance enfin sur mobile, on a envie de dire « mieux vaut tard que jamais ».

Car Nintendo avait bien besoin de ça. Le géant japonais était à la peine sur le marché du jeu vidéo à cause notamment de l’échec de sa Wii U. Un nouveau souffle était nécessaire, et le mobile va sans doute lui donner. Car l’entrée de Nintendo sur le mobile est une vraie réussite. Super Mario Run ne repose pas seulement sur la puissance de sa licence et du personnage le plus célèbre de la marque. Super Mario Run apporte une vraie expérience de jeu, innovante.

Longtemps, le japonais a été l’un des meilleurs si ce n’est le meilleur pour apporter ce côté ludique aux jeux vidéo(ludiques). L’esprit Nintendo débarque sur smartphone, et on ne peut qu’en être heureux. Que l’on soit joueurs invétérés ou occasionnels. Car Super Mario Run s’adresse à tout le monde, et tout le monde prendra du plaisir à jouer. Cela ne veut pas dire que le jeu est parfait. Il a aussi des défauts.

Super Mario Run détaille ses modes de jeux en vidéo

Tout à 10 balles ou je remballe !

Accéder au monde merveilleux de Mario est gratuit, le parcourir ne l’est pas. Voilà comment on pourrait résumer le modèle économique de ce jeu. Super Mario Run est disponible gratuitement sur le Play Store. Mais qu’on se le dise tout de suite, si vous voulez vraiment en profiter (et vous en aurez sans doute envie) il faudra mettre la main au portefeuille. 9,99 euros, voilà le prix de Super Mario Run. Un tarif assez élevé si on compare le jeu à d’autres sur mobile, mais qui ne l’est pas tant si l’on regarde de près les possibilités offertes par le jeu.

En version gratuite, vous pourrez donc accéder aux premiers niveaux. Et puis lorsque les choses deviennent un peu excitantes et que vous devez allez mettre un coup de pied au c** à Bowser, on vous propose d’essayer le niveau pendant quelques secondes. Rageant. Mais ça marche.

super mario run payant

On a vraiment envie de continuer à jouer, de découvrir toutes les possibilités, tous les modes proposés par le jeu. 9,99 euros c’est un peu cher, mais c’est indispensable pour réellement profiter du jeu. En version gratuite, vous jouerez 10 minutes et au revoir.

Connexion internet et batterie externe obligatoires

Si le prix est un frein, il ne s’agit pas réellement d’un vrai défaut. En revanche, il y a un choix de Nintendo qui pourrait bien en agacer plus d’un : on ne peut jouer à Super Mario Run qu’avec une connexion internet. Pourtant, pour le mode solo, une connexion internet n’est pas nécessaire techniquement. Mais Nintendo l’exige tout de même. Un message d’erreur s’affiche : « Trouvez un environnement disposant d’une meilleure connexion et réessayez ».

Jouer à Super Mario Run dans le métro ou sur les routes de campagne, n’y pensez même pas. Même si vous commencez la partie avec une bonne connexion, une fois dans les tunnels ou les routes escarpées le message d’erreur s’affichera. Vraiment dommage. Nintendo justifie la nécessité de cette connexion par un gain en stabilité et en expérience. Les deux autres modes nécessitant une connexion, l’ensemble de l’expérience doit être similaire. En gros, tous les modes sont logés à la même enseigne et puis c’est tout.

Autre gros point noir, la consommation d’énergie du jeu. Visiblement, Mario n’aime pas que les petits champignons et les pièces. C’est bien simple, si vous voulez jouer durant la journée, prenez votre batterie externe car le jeu est une vraie pompe à énergie.

En 30 minutes de jeu non-stop, la batterie de notre iPhone 6S de test avait fondu d’environ 15%. Certains smartphones Android offrant une bien meilleure autonomie que l’iPhone, l’expérience sera meilleure de ce côté pour les chanceux qui possèdes les modèles plus autonomes.

Le mode économie d’énergie prévu par Nintendo n’est pas des plus recommandés puisqu’il détériore considérablement les graphismes. Et la partie graphique du jeu justement est sans aucun doute l’un de ses plus gros atouts.

Batterie externe : voici comment choisir la meilleure pour votre smartphone !

L’univers merveilleux de Mario

Qui a dit que les jeux mobiles n’étaient pas aboutis graphiquement ? Nintendo nous prouve le contraire. Les couleurs, les lignes, la fluidité, les animations, tout est parfaitement maîtrisé. Ce Super Mario Run est une vraie cure de jouvence pour les fans du jeu mais pas seulement. L’univers merveilleux de Mario est bien là. C’est joyeux, c’est grisant.

On retrouve bien sûr tous nos personnages préférés qui ont pris un bon coup de jeune. Tout est très dynamique. On est vraiment bluffés par le soin apporté aux détails par Nintendo. Il est clair que le géant japonais a pris au sérieux les enjeux de ce Super Mario Run sur mobile. Le jeu donne envie de ranger toutes les consoles portables au placard (bon au moins la Nintendo 3DS alors).

super mario run univers

Du côté du son, nous sommes en totale immersion. On retrouve les sons emblématiques, les petits cris, soupirs et phrases cultes de Mario. Ce mélange de nostalgie et de modernité nous fait littéralement chavirer. Il ne s’agit pas d’une vulgaire adaptation mobile destinée à renflouer les caisses de l’entreprise. Nintendo a fait un vrai travail de développement pour proposer son vrai premier jeu sur mobile. Et ce soin apporté dans les graphismes, dans l’univers, dans l’immersion, Nintendo l’a également amené du côté du gameplay.

Nintendo maître du ludique

Attention, par gameplay on entend plutôt l’aspect ludique du jeu. Parce que finalement il ne s’agit que d’appuyer sur l’écran avec un doigt plus ou moins longtemps au bon moment (on parle bien de Super Mario Run). Car dans Super Mario Run, le plombier court tout seul, le joueur a simplement à appuyer d’un doigt plus ou moins longtemps pour maîtriser un saut. Les petits obstacles sont franchis automatiquement et selon le timing de vos sauts, Mario multiplie les figures acrobatiques : vrilles, saltos, doubles-sauts etc. On se surprend à sourire seul devant le jeu ou à s’exclamer de joie ou de surprise.

Le jeu est d’autant plus intéressant qu’il est possible d’y jouer à une seule main. C’est même recommandé. Cela renforce un peu plus le côté addictif du jeu. On peut jouer en buvant, en fumant (attention très dangereux pour la santé), en mangeant, comme nous l’avait démontrer Shigeru Miyamoto dans une vidéo qui a fait le buzz. Cette possibilité fait qu’on se surprend en cours de journée à se dire « tiens, je ferais bien une petite partie vite fait ».

Alors passer son temps à toucher l’écran pour sauter peut vite devenir rébarbatif. Mais c’est là que le génie de Nintendo intervient. L’entreprise sait mieux que quiconque rendre un jeu ludique. Ainsi on évolue dans un royaume avec plusieurs modes de jeux.

super mario run défis

On peut soit évoluer dans les mondes, ce qui correspond au côté classique classique dans un jeu Mario mais on peut également affronter d’autres joueurs dans les défis Toad. Ces défis permettent de récupérer des éléments qui permettront de personnaliser son royaume et d’accéder à d’autres fonctions et personnages. C’est cette course aux nouveaux éléments qui rend le jeu vraiment addictif. Mais pas seulement.

Car si l’on peut terminer la traversée des mondes en une bonne trentaine ou quarantaine de minutes, on peut également les refaire quasiment à l’infini. Soit pour récupérer toutes les pièces, soit pour tuer un maximum d’adversaires, soit pour pulvériser les temps.

Bref, pour terminer un stage à 100% il faut s’y reprendre à plusieurs fois. Ce qui allonge sensiblement la durée de vie du jeu. Très clairement, Super Mario Run n’est pas un simple runner, il révolutionne le genre. Et en plus, on a droit à un univers qui a bercé plusieurs génération.

Meilleurs jeux Android gratuits : notre top à télécharger !

Super Mario Run : un futur classique !

Soyons clairs, Super Mario Run n’est pas parfait. Pour pouvoir y jouer il faut débourser 9,99 euros. La version gratuite est complètement anecdotique. Mais elle permet au moins de rendre le jeu accessible à tous et de se faire son propre jugement avant de mettre la main au portefeuille.

Mais le défaut le plus important est sans aucun doute la nécessité d’avoir une connexion internet pour pouvoir jouer, même pour le mode solo qui techniquement n’a pas besoin de data. C’est d’autant plus dommage que cette recherche de réseau en permanence draine énormément la batterie. En déplacement il faudra obligatoirement une batterie externe.

Mais malgré ces petits défauts, l’expérience de Super Mario Run est tout simplement magique. Nintendo a su allier qualité graphique, gameplay simple, fluide et addictif, tout en proposant un côté ludique souvent oublié par les développeurs de jeux. Nintendo maîtrise l’exercice à merveille et on ne se lasse pas de suivre les aventures du plombier le plus célèbre de la planète.

super mario run classique

Nintendo réussit donc une entrée fracassante sur le marché du jeu mobile. Super Mario Run est un jeu à part entière et on l’espère le premier d’une longue liste. Nintendo a fait du smartphone sa nouvelle console, universelle. Son premier jeu est une vraie réussite et montre à quel point le géant japonais maîtrise son sujet.

Et disons le franchement : il était temps de pouvoir jouer à de bons jeux Nintendo sans avoir à acheter les consoles. Super Mario Run a tout pour devenir un grand classique, comme l’ont été certaines moutures par le passé. Le support a beau changer, l’esprit Nintendo est bien là. On a hâte de voir la suite.

Test Nintendo Switch : enfin une console audacieuse !

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers tests !
Test du Honor 20 : du neuf avec du View

Honor a dévoilé sa nouvelle gamme Honor 20. Nous avons utilisé en avant-première le plus abordable des deux modèles présentés. Découvrez notre test complet du Honor 20.

Test de l’Oppo Reno : comme un requin dans l’eau

Avec le Reno, Oppo s’attaque au milieu de gamme. Ecran OLED sans encoche, design réussi et performances correctes : le Reno d’Oppo serait-il le modèle parfait ? Réponse dans notre test !

Test du Sony Xperia 1 : un cinéma dans votre poche

Avec le Xperia 1, Sony propose une expérience multimédia unique sur le marché. Grâce à un écran au format 21:9 (le même qu’au cinéma) il souhaite rester au plus près des créateurs de vidéos. Nous l’avons testé pendant plusieurs jours et il a plus d’un atout dans son sac.

Test du Realme 3 Pro : la nouvelle référence des smartphones à 200 euros

Realme débarque en France avec un premier modèle baptisé Realme 3 Pro. La nouvelle marque chinoise attaque le marché par le bas avec un modèle à 199 euros. Comme ses concurrents, le constructeur mise sur un excellent rapport qualité-prix. Nous avons testé le Realme 3 Pro pendant quelques jours. Découvrez nos impressions.

Test du Zenfone 6 : Asus revient en force

En difficulté sur le marché des smartphones, Asus revient avec un Zenfone 6 original. Equipé d’une caméra rotative unique au monde, il intègre également tous les standards de 2019. Nous avons eu la chance de le tester pendant plusieurs semaines. Découvrez notre avis.

Test du OnePlus 7 : et si la vraie star c’était lui ?

Après le OnePlus 7 Pro, le constructeur chinois lance le OnePlus 7. Plus abordable, ce modèle n’en est pas moins séduisant. Nous l’avons utilisé pendant plusieurs jours. Découvrez notre test complet !

Test du OnePlus 7 Pro : OnePlus atteint les sommets

OnePlus lance le OnePlus 7 Pro, un smartphone truffé de technologies dernier cri. La marque qui monte souhaite rivaliser avec les ténors du marché ultra-premium que sont Samsung ou Apple. Objectif atteint ? Nous l’avons testé.

Test du P Smart Plus 2019 : la valeur sûre de Huawei à moins de 300 euros

Huawei lance le P Smart Plus 2019, une version revue et corrigée de son smartphone à succès lancé en 2018. Le constructeur adopte l’encoche « goutte d’eau » et le triple capteur photo. Suffisant pour rivaliser avec les ténors de ce segment ? Réponse dans notre test complet !

Test du Honor 20 Lite : le principal, c’est l’essentiel

Quelques semaines avant le lancement de son Honor 20, le constructeur chinois, désormais numéro 5 mondial, lance le Honor 20 Lite. Cette version allégée aux saveurs d’apéritif réunit les standards de 2019 pour moins de 300 euros. Nous l’avons testé.

Test du Xiaomi Mi 9 : corps d’athlète, cerveau de génie

Dévoilé en Chine puis annoncé pour l’Europe à Barcelone, le Xiaomi Mi 9 est le premier smartphone équipé du processeur Snapdragon 855. Mais sa puissance est-elle son seul atout ? Nous l’avons testé pendant plusieurs jours. Voici notre verdict.

Test du Galaxy S10 de Samsung : for me, formidable

Pour les 10 ans de la gamme Galaxy, Samsung a lancé quatre smartphone : le Galaxy Fold, son modèle pliable, le Galaxy S10en, le S10 et le S10 Plus. Nous avons testé le Galaxy S10 pendant plusieurs jours, découvrez toutes nos impressions.

Test du Xperia 10 Plus : quand Sony fait son cinéma

En 2019, Sony a choisi de se démarquer. Le japonais lance trois nouveaux smartphones équipés d’un écran 21:9, le format utilisé au cinéma. Nous avons testé le Xperia 10 Plus, son modèle milieu de gamme. Découvrez nos impressions.

Test Xiaomi Redmi Note 7 : du haut niveau pour 200euros

Quelques jours après le MWC de Barcelone et l’annonce du Xiaomi Mi 9, le constructeur chinois a remis le couvert. Avec le Redmi Note 7, la marque s’attaque au marché d’entrée de gamme. Commercialisé à 199 euros, le dernier né…