Squid Game : la série ultra sanglante cartonne sur Netflix mais inquiète les parents

 

Véritable phénomène mondial, Squid Game est aussi un succès auprès des enfants. Or, on ne peut pas vraiment dire que la série convient à un public jeune. De nombreux pays, dont la France la déconseille déjà aux moins de 16 ans. Et pour cause : plusieurs écoles ont envoyé des messages aux parents, les prévenant que des versions sanglantes des habituels jeux de cour de récré ont commencé à apparaître.

squid game netflix
Crédits : Unsplash

Squid Game continue de surfer sur la vague du succès. Partout dans le monde, la série bat tous les records d’audience, au point d’attiser la curiosité de Jeff Bezos. Netflix ne s’y trompe pas. À défaut d’annoncer une saison 2 — qui pourrait tout de même arriver un jour, au vu de la manière dont se termine pour le moment la série —, certaines sources indiquent déjà qu’une adaptation en jeu vidéo est en cours de production.

Pourtant, ce succès n’est pas au goût de tout le monde. Violente critique du capitalisme, certains accusent Squid Game de sombrer dans le sensationnalisme tant la série enchaîne les passages sanglants. De l’autre côté du spectre, on dénonce les dérives du système qui profitent du phénomène pour vendre à foison des produits inspirés de l’œuvre, une belle ironie vu les thèmes abordés. Mais dernièrement, ce sont surtout les parents qui s’inquiètent des effets de la série sur leurs enfants.

Squid Game, c’est quoi ?

Pour comprendre d’où vient cette inquiétude, il convient de rappeler succinctement de quoi parle Squid Game. Durant le premier épisode, les spectateurs font la connaissance de Gi-Hun, ancien entrepreneur devenu chômeur criblé de dettes. Incapable de s’occuper correctement de sa fille et accro aux jeux de hasard, sa femme demande le divorce. Un jour, il se fait interpeller par un homme mystérieux qui lui propose de participer à un jeu tout aussi mystérieux, dans l’espoir de remporter 45,6 milliards de won (33 millions d’euros).

Gi-Hun se retrouve alors au milieu de 455 autres candidats qui tentent tous de remporter le jackpot. Pour se faire, l’énigmatique organisation — décidément — leur fait participer à une série de jeux pour enfant, dont le fameux 1, 2, 3 soleil qui clôt le premier épisode et qui est devenu le symbole de la série aux côtés des costumes des gardes. Le hic, c’est que les perdants ne sont pas simplement mis de côté pour le reste de la compétition. Ils sont tués froidement, au milieu des autres participants. Ces derniers comprennent alors qu’ils jouent pour rester en vie.

Sur le même sujet : Squid Game — Netflix supprime une scène qui contenait un vrai numéro de téléphone

Au fur et à mesure de la série (attention, spoiler), on apprend que c’est en fait un petit groupe de milliardaires qui se trouve derrière ce jeu morbide. La seule raison donnée par la série est qu’après avoir tout essayé, tout vu, tout goûté, ils sont chacun à la recherche d’une nouvelle expérience. Les riches dans une cage de verre qui observent les pauvres se battre contre la mort : le dessin est plutôt clair. Squid Game pointe directement du doigt la société capitaliste qui, ces dernières années, a profondément creusé les inégalités en Corée du Sud, d’où est originaire son créateur.

squid game netflix
Crédits : Netflix

Les écoles mettent en garde les parents contre Squid Game

Autant dire que Squid Game ne convient pas vraiment à un public jeune. De nombreuses scènes sont particulièrement graphiques et le sang coule régulièrement à flots. En France comme en Belgique, la série est déconseillée aux moins de 16 ans. Ce qui n’empêche pas cette dernière d’avoir des conséquences indésirables. Certaines sont sans gravité, comme la soudaine pénurie de chaussures blanches qu’elle a engendrée.

D’autres sont un peu plus inquiétantes. On peut notamment citer l’événement tenu par Netflix à Paris le 2 et 3 octobre dernier. L’ouverture d’un pop-up store dédié à la série a provoqué quelques violences parmi les personnes présentes, probablement exacerbées par l’interminable file d’attente. Mais surtout, ce sont bien les écoles qui se retrouvent face aux dérives les plus dangereuses. Elles sont déjà plusieurs à prévenir les parents des comportements problématiques de leurs enfants.

Nous n’y avons pas échappé à la rédaction. Un message nous a été envoyé, spécifiant que les enfants jouent de plus en plus à 1, 2, 3 soleil dans la cour de récréation. Heureusement, pas de problème de notre côté, aucun acte de violence n’ayant été constaté, indiquant toutefois que les enseignants restent à l’affût de tout comportement dangereux. Mais tout le monde n’a pas cette chance. Dans certains établissements, les enfants frappent et fouettent leurs camarades ayant perdu au jeu, imitant ainsi la sentence de la série.

Un phénomène que l’on retrouve également dans d’autres pays. Au Royaume-Uni, The Independant rapporte que de nombreux établissements demande aux parents d’interdire leurs enfants de regarder la série, qu’ils qualifient de « dangereuse ». En France, l’Éducation nationale a fait savoir que le problème est prix très au sérieux. « Un message d’alerte va être envoyé aux directeurs académiques des services de l’Éducation nationale concernant l’éventualité de cas de Squid Game », a indiqué le ministère.

alerte squid game


Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !