SNCF, Fnac, Cdiscount : l’UFC-Que Choisir dresse la liste des pires sites en matière de CGV

 

L'UFC-Que Choisir, l'association de défense des consommateurs, vient de publier un nouveau rapport dans lequel elle s'intéresse aux CGV (conditions générales de ventes) et CGU (conditions générales d'utilisation) de différents sites web. Ainsi, la SNCF remporte la palme des CGV les plus indigestes et interminables du marché. Il vous faudra près de 7h pour les lire intégralement !

sncf cgv ufcquechoisir
Crédits : Unsplash

En janvier 2022, l'UFC-Que Choisir a publié plusieurs études sur les télécoms français. L'association de défense des consommateurs a par exemple dénoncé la mauvaise qualité du réseau 4G dans certaines zones rurales françaises, un comble dix ans après le lancement de cette génération du réseau mobile. Dans un autre rapport, l'organisme a tenté de déterminer quel est l'opérateur qui offre le réseau mobile le plus rapide de l'Hexagone. C'est Orange qui l'emporte.

Pour l'une de ses premières études de février 2022, l'UFC-Que Choisir a décidé de s'attarder sur les CGV (conditions générales de vente) et CGU (conditions générales d'utilisation) des sites web les plus visités en France. L'auteur du rapport est parti du postulat suivant : si le commun des mortels ne lit généralement pas les CGV d'un site, combien faudrait-il de temps pour les lire dans leur intégralité ?

Autant le dire tout de suite, il faudra faire preuve d'un sacré courage et d'une patience hors-normes pour venir à bout de certaines CGV ou CGU de différents acteurs de notre quotidien. Au temps qu'il faut pour les consulter, l'association s'est ensuite penchée sur le fond : ces CGV sont-elles accessibles et explicites pour le consommateur ? Les références juridiques mentionnées sont-elles à jour ? Contiennent-elles des clauses abusives ?

À lire également : La SNCF va proposer des films en streaming dans le train, plus besoin de Netflix

Netflix et la CAF sont de bons élèves, la SNCF en revanche…

Concernant le temps de lecture, les organismes publics font logiquement partie des bons élèves. Il faut dire que les utilisateurs ne s'y rendent pour effectuer une transaction, en d'autres termes les CGV n'ont pas besoin d'aborder des domaines comme le remboursement, la livraison, etc. Voilà pourquoi la CAF affiche les CGV les plus digestes, avec seulement 3 minutes et 2 secondes pour en venir à bout. Service-public.fr affiche quant à lui 6 minutes et 9 secondes.

Si l'on s'attaque aux autres sites (divertissement, actualités, streaming, e-commerce, etc.), les bons élèves côtoient les cancres :

  • Caisse-Epargne.fr : 4 minutes et 43 secondes
  • Jeuxvideo.com : 9 minutes et 15 secondes
  • Netflix : 10 minutes et 15 secondes
  • Leboncoin.fr : 1 heure et 21 minutes
  • Fnac.com : 1 heure et 53 minutes
  • Cdiscount.com :  2 heures et 8 minutes

Et puis nous avons le vilain petit canard, le site dont la lecture des CGV prend autant de temps que de regarder la Communauté de l'Anneau et les Deux Tours : la SNCF ! En effet, il faudra pas moins de 6 heures et 52 minutes pour venir à bout des 256 pages des CGV de la société ferroviaire française. D'après les dires de l'UFC-Que Choisir, des irrégularités ont déjà été repérées dans les clauses de certains sites. Un rapport centré sur le sujet sera publié prochainement.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !