Sites pirates : le trafic s’est effondré en 2020 suite à des mises à jour de Google

 

Les sites pirates sont en perte de vitesse. En 2020, le trafic des sites de téléchargement et de streaming illégal s'est complètement effondré. Plusieurs mises à jour des algorithmes de Google sont à l'origine de cette baisse. 

torrent pirate téléchargement illégal

Pour dénicher des films ou des séries en téléchargement illégal ou en streaming, de nombreux internautes passent par des moteurs de recherche, dont le célèbre et incontournable Google. Pour empêcher les internautes de consulter ces sites pirates, les ayant droits demandent régulièrement à Google de ne plus les référencer. Au fil des années, les sites proposant des contenus illégalement sont ainsi de moins en moins visibles sur le moteur de recherche de Google.

Pour éviter de référencer des sites pirates, Google améliore régulièrement ses algorithmes. Cette année, la firme de Mountain View a déployé deux mises à jour de ses algorithmes de recherche dans cette optique. Dès le mois de janvier, le groupe californien a implémenté une mise à jour de profondeur qui a bouleversé la manière dont de nombreux sites sont référencés, rapporte Torrent Freak. Quelques mois plus tard, une seconde mise à jour est venue enfoncer le clou.

Sur le même sujet : le blocage des sites pirates profite bien aux sites de streaming légal, mais à une condition

Une baisse de 20% en mai 2020, Google a déclaré la guerre au piratage

La mise à jour Google du mois de mai 2020 s'est illustrée par une baisse de 20% du trafic des sites pirates provenant des moteurs de recherche, montre MUSO, une firme de recherche consacrée à la lutte contre le piratage. Entre le mois de décembre 2019 et décembre 2020, les données récoltées montrent une forte baisse des visites sur les sites de téléchargement et de streaming illégal.

Fin de l'année dernière, les sites pirates recensés par MUSO étaient encore consultés par près de 350 millions d'internautes, contre moins de 250 millions fin 2020. Même son de cloche du côté du trafic relayé par les moteurs de recherche (dont Google accapare l'essentiel du marché). MUSO a remarqué une baisse sous la barre des 100 millions de visites en date de décembre 2020. Interrogé par Torrent Freak, l'administrateur d'un site de partage de torrents confirme avoir noté une baisse de 30% du trafic l'an dernier.

Source : Torrent Freak



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
google search
Google pourrait bloquer son moteur de recherche en Australie

Google et Facebook reprochent au gouvernement australien un projet de loi qui les forcerait à négocier une plus juste rémunération avec les médias. Le texte prévoit notamment qu’un arbitre indépendant fixe les montants que les plateformes devront payer si les…

yggtorrent
YggTorrent : le site pirate de téléchargement est en panne

Rien ne va plus du côté du site de téléchargement YggTorrent. Celui qui recense des dizaines de milliers de téléchargements, le plus souvent illégaux, est en panne depuis quelques heures. À moins que la panne ne soit finalement qu’une simple…

duckduckgo
DuckDuckGo bat un nouveau record et profite du scandale WhatsApp

100 millions de requêtes quotidiennes pour DuckDuckGo, un record pour le moteur de recherche respectueux de la vie privée qui a de plus en plus la cote. En pleine affaire WhatsApp, le moteur profite surtout de l’inquiétude des internautes à…

wifi 6
WiFi 6, WiFi 6E : qu’est ce que c’est et à quoi ça sert ?

Le WiFi 6 commence peu à peu à s’imposer comme le standard des connexions sans fil. Mais à quoi correspond cette appellation exactement et à quoi correspond le WiFi 6E dont on parle également ? On vous propose d’en apprendre…

pornhub accusé vidéos pédopornographiques
Pornhub n’accepte désormais que les paiements en cryptomonnaies

Pornhub n’acceptera désormais que les paiements réalisés en cryptomonnaies. Privé de Mastercard, Visa et PayPal, le site pornographique invite désormais les internautes à se tourner vers le Bitcoin, Monero ou l’Ethereum pour payer leurs abonnements Premium.  Il y a quelques jours, une…