Samsung : les tensions entre la Corée du Sud et le Japon menacent sa production de smartphones

Samsung va être la victime collatérale des tensions diplomatiques entre le Japon et la Corée du Sud. Le groupe va être limité dans ses importations de matières premières japonaises, qui lui sont précieuses pour la fabrication des écrans et semi-conducteurs qui équipent ses smartphones… et ceux des autres marques.

samsung smartphone

Alors que l’actualité est ponctuée par la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis, dont Huawei est l’une des principales victimes, Samsung souffre de son côté des tensions diplomatiques entre le Japon et la Corée du Sud, rapporte Reuters. En effet, le Japon va resserrer dès le 4 juillet 2019 les restrictions sur les exportations de matériaux high tech vers la Corée du Sud, a annoncé le ministre de l’industrie sud-coréen. Or, certains d’entre eux sont utilisés par Samsung pour la fabrication des écrans et semi-conducteurs de smartphones.

Samsung : des conséquences pour la production d’écrans et semi-conducteurs ?

Le groupe sud-coréen va donc devoir trouver des solutions face à ce manque d’approvisionnement de matières premières à venir. Il doit bien sûr les utiliser pour fabriquer les composants de ses propres smartphones, mais Samsung fournit aussi toute l’industrie du mobile en écrans et en semi-conducteurs. Il est notamment très largement leader sur le marché des dalles OLED. Les entreprises SK Hynix et LG Display sont aussi concernées par ces sanctions.

Lire aussi : Samsung imagine un smartphone dont l’écran se déroule comme un parchemin

L’origine des tensions entre la Corée du Sud et le Japon, qui découlent sur cette décision du Japon de limiter ses exportations à destination de son rival, remontent à loin. Durant la seconde guerre mondiale, des citoyens sud-coréens avait été forcés de travailler pour le compte d’entreprises japonaises. Après des décennies de querelles, Tokyo a alors décidé d’obliger l’une de ces sociétés, Nippon Steel, à indemniser ces travailleurs.

Mais le Japon estime que la Corée du Sud n’a de son côté fait aucun effort pour contribuer à un apaisement après ce geste de bonne volonté, rejetant toutes les propositions japonaises. Pour Tokyo, Séoul a « brisé la confiance mutuelle » entre les deux nations avec cette affaire. Le ministre sud-coréen Sung Yun-mo a indiqué que son pays allait prendre des mesures appropriées pour contre-attaquer.

Source : Reuters

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Samsung Electronics : le bénéfice opérationnel plonge de 56% au 3e trimestre

Samsung Electronics anticipe un plongeon de 56% de son bénéfice opérationnel au troisième trimestre 2019. Un résultat dû principalement à des difficultés dans un marché du semi-conducteur baissier depuis le début de l’année. La sortie du tunnel serait néanmoins proche.  Samsung Electronics enchaine…

Facebook Libra : PayPal lâche déjà l’affaire

La rumeur lancée par le Wall Street Journal se confirme. PayPal a annoncé vendredi qu’il quitte la Libra Association qui regroupe les membres fondateurs de la cryptomonnaie que Facebook souhaite lancer l’année prochaine. Le retrait de PayPal constitue un nouveau…

Free pourrait lancer FreeBank, une banque mobile à la Orange Bank

Free aurait l’intention de lancer une banque mobile concurrente d’Orange Bank. Ce 13 septembre 2019, Iliad, maison mère de l’opérateur de Xavier Niel, a en effet obtenu un numéro d’identifiant permettant d’exercer une activité bancaire. Tout porte à croire que l’arrivée d’une « FreeBank » sur le marché soit imminent.  Iliad…