Salto démarre timidement avec 200 000 abonnés et 93 millions d’euros de déficit

 

Salto a attiré 200 000 abonnés depuis son lancement fin octobre 2020. Un chiffre pas vraiment décevant, mais également loin d'être impressionnant. Le service de streaming devrait connaître un déficit de 93 millions d'euros en 2021.

Salto

On ne peut pas vraiment parler d'échec. En revanche, ce n'est pas non plus une réussite grandiloquente. Lancé en octobre 2020, Salto a revendiqué 100 000 utilisateurs trois semaines plus tard. Trois mois après sa mise en ligne, les chiffres sont un peu moins encourageants : 200 000, selon une source interne. En comparaison, avant de passer la barre des 200 millions d'abonnés dans le monde, Netflix a attiré 100 000 utilisateurs français en deux semaines et 750 000 en un an. Avec, certes, beaucoup moins de concurrence en 2014 qu'aujourd'hui.

Reste que le résultat paraît un brin fade, malgré les dires de la source interne, qui assure que “Salto est au-dessus de ses objectifs”, et qui rappelle d'ailleurs que les utilisateurs passent entre deux heures et deux heures et demie par jour” sur la plateforme. À noter que le nombre d'abonnés annoncé comprend également ceux bénéficiant du mois d'essai gratuit, ainsi que les employés de TF1, M6 et France Télévisions qui se sont vus offerts un abonnement de 6 mois et que l'on compte au nombre de 14 000. Résultat : Salto devrait enregistrer 93 millions d'euros de déficit en 2021.

Les utilisateurs ne se jettent pas sur Salto

“Ce n'est ni un carton absolu ni un échec quand on le compare par exemple à des services thématiques français comme FilmoTV”, estime Gilles Pezet de chez NPA Conseil. “Il faut désormais que le contenu exclusif soit plus conséquent”. Ce que prévoit de faire Salto, qui propose pour le moment 10 000 heures de programmes au total.

À lire également : Disney+ ou Salto ? Celui que les FAI ont choisi pour leur box Internet ne va pas vous plaire

Pour François Godard, analyste chez Enders Analysis, “le nombre d'abonnés reste limité. Pour un tel lancement, on aurait pu espérer plusieurs centaines de milliers d'utilisateurs. Le taux de désabonnement aux services numériques est élevé d'où l'importance d'un lancement réussi”. Contrairement aux prévisions, le service de streaming n'a pas profité du confinement et du couvre-feu pour augmenter ses résultats. Début décembre, on comptait 60 000 utilisateurs payants.

Source : Les Echos



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !