Le « roi du revenge porn » condamné à 2 ans de prison bien mérités

Maj. le 5 avril 2016 à 10 h 25 min

Hunter Moore, le « roi du revenge porn » a été condamné à 2 ans et demi de prison. Celui que l’on appelle aussi « l’homme le plus détesté d’internet » risquait jusqu’à 7 ans de prison. Sa condamnation est bien méritée.

revenge porn roi 2 ans prison

C’est le site du Guardian qui rapporte cette information. Le « roi du revenge porn » vient d’être condamné à 2 ans et demi de prison. Pour ceux qui ne le sauraient pas, le principe du « revenge porn » est de poster sur internet des photos ou vidéos intimes de ses ex petites amies. Un truc déjà bien dégueulasse à la base donc.

Hunter Moore a quand même réussi à faire pire. Sur son site IsAnyoneUp.com fermé en avril 2012 il permettait aux internautes de poster ce type d’images. Et comme si cela n’était pas suffisant, il a également demandé à un complice de l’aider à pirater des comptes mail pour voler des images et les afficher sur son site. Un chic type en somme.

En plus de sa condamnation à 2 ans et demi de prison ferme le « roi du revenge porn » sera placé 3 ans sous contrôle judiciaire à l’issue de sa première peine. Pendant ces trois années, il sera suivi par un officier de probation à qui il devra communiquer tous les « ordinateurs, appareils, pseudonymes, mots de passe et comptes courriels » qu’il utilisera.

Le « revenge porn » est pris très au sérieux partout dans le monde particulièrement aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. En Grande-Bretagne par exemple, un loi a été votée en début d’année pour faire de cette pratique un délit.

A Los Angeles, un trentenaire a été condamné à 18 mois de prison ferme pour avoir géré le même type de site que Hunter Moore. Enfin, récemment Google s’est engagé à surveiller ces pratiques de près et Microsoft s’est déjà attaqué au problème.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Microsoft Edge va supporter les extensions Chrome

Microsoft Edge va supporter les extensions disponibles pour Google Chrome quand le développement de la prochaine version du navigateur, avec le moteur de rendu Chromium, sera achevé. Cette nouvelle mouture ne devrait d’ailleurs pas être seulement disponible sur les ordinateurs…