Rachat d’Activision : des joueurs attaquent Microsoft en justice pour bloquer l’acquisition

 

Dans l'espoir d'arrêter l'acquisition en cours d'Activision Blizzard par Microsoft, un groupe de joueurs de Call of Duty a déposé une plainte privée en Californie contre le fabricant de la Xbox, Microsoft.

Microsoft Activision
Crédit : fellowneko / 123RF

Grâce à une loi antitrust, les citoyens ordinaires peuvent également poursuivre les entreprises en justice pour empêcher la formation de monopoles, et 10 Américains ordinaires se sont associés pour en tirer parti. Ce groupe de joueurs cherche donc vraisemblablement à empêcher l'acquisition d'Activision Blizzard par Microsoft en déposant une plainte fédérale à San Francisco.

Alors que Microsoft espère acquérir Activision Blizzard depuis plusieurs mois maintenant pour 68,7 milliards de dollars, la plainte allègue que cela donnerait au géant américain un contrôle bien trop important sur le paysage des jeux aux États-Unis.

Des joueurs portent plainte contre Microsoft à cause du rachat d’Activision

Ce nouveau recours collectif fait donc écho à la plainte de la FTC, qui alléguait qu’un tel rachat permettrait à Microsoft de « supprimer des concurrents » dans le secteur. Cependant, Microsoft n’a pas dit son dernier mot, et est désormais prêt à tout pour que les différents régulateurs valident le rachat du studio.

Sans surprise, la plainte poursuit en affirmant que la nouvelle société « réduira sensiblement la concurrence » et « pourrait tendre à créer un monopole sur divers marchés ». Microsoft avait déjà fait l’acquisition de Rare en 2002 puis de l’éditeur de Minecraft Mojang en 2014, mais cela ne l’avait pas empêché de continuer à proposer les jeux sur différentes plateformes.

De plus, le groupe de joueurs allègue que la fusion aurait un impact sur le marché de l'emploi dans le domaine des jeux en combinant deux des plus grandes entreprises qui emploient des personnes ayant des compétences en matière de développement de jeux. L'action en justice souligne que la taille des divisions jeux des deux entreprises est déjà le résultat de fusions antérieures.

Dans une déclaration à Bloomberg Law, un porte-parole de Microsoft a défendu la fusion prévue. « Cette opération permettra d'accroître la concurrence et de créer davantage d'opportunités pour les joueurs et les développeurs de jeux, car nous cherchons à proposer davantage de jeux à un plus grand nombre de personnes », peut-on lire dans la déclaration de Microsoft.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !