Quand Wish incite les utilisateurs à acheter des armes illégales

Le site de vente en ligne Wish n’a-t-il pas connaissance des lois ? Il semblerait qu’il s’autorise quelques largesses. Un journaliste britannique a reçu une notification publicitaire pour acheter une arme. Ce qui est illégal au Royaume-Uni.

tazer wish

Valorisée à presque 8,5 milliards de dollars, Wish est le site marchand du moment. Encore au rang de start-up il y a quelques mois, Wish est devenu un incontournable.

Basée à San Francisco, Wish commercialise des produits venant tout droit de Chine. Si l’application Wish cartonne c’est parce que les produits référencés sont vendus à des prix défiant toute concurrence. Et surtout le catalogue est titanesque. On peut tout acheter sur Wish. Même des armes.

Pas la première fois

Matthew Hugues, journaliste chez The Next Web, a témoigné de son expérience étonnante avec Wish. Si vous utilisez l’application, vous recevez certainement des notifications publicitaires assez régulièrement (sauf si vous avez refusé les notifs, évidemment). Notre confrère britannique a eu la mauvaise surprise de recevoir une publicité pour un produit étonnant : un tazer.

Problème : au Royaume-Uni, lieu de résidence de Matthew Hugues, les tazers sont illégaux, au même titre que toute autre arme à feu. La possession d’une arme est condamnable d’une peine de prison ferme pouvant atteindre 10 ans. Pourtant Wish a bien envoyé sa publicité.

A juste titre, Matthew Hugues s’interroge sur les méthodes de Wish. Comment une telle publicité a-t-elle pu être diffusée dans un pays où la loi interdit la possession d’une arme ? Le rapport aux armes des américains est certes différent, mais une entreprise de cette dimension se doit d’être vigilante sur les législations des pays dans lesquels elle exporte.

Ce n’est pas la première fois qu’une telle histoire fait surface. La plateforme e-commerce avait déjà fait l’objet d’une polémique il y a quelques mois. Deux britanniques originaires de Newcastle ont été condamnés à 20 mois de prison après avoir importé des armes dissimulées dans des coques d’iPhones. En France, 60 millions de consommateurs a condamné les méthodes de Wish : faux produits, prix mensongers, problèmes de livraisons etc.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !