Qualcomm SafeSwitch : le kill switch qui permet de récupérer vos données en cas de vol !

Maj. le 21 décembre 2018 à 15 h 55 min

Vous ne connaissez peut-être pas le nom « technique » de cette nouvelle touche sécurité de nos téléphones, le Kill Switch, mais vous allez vous rendre compte que vous l’avez sûrement déjà utilisé. Qualcomm a ajouté son propre Kill Switch appelé SafeSwitch dans sa nouvelle génération de CPU pour appareil mobile : le Snapdragon 810.

Qualcomm Snapdragon 810 Safewitch

Le Kill Switch c’est tout simplement la solution sécurité qui est dorénavant intégrée de base dans les dernières moutures des trois grands OS mobiles, dans Android 5.0 Lollipop, iOS 8, Windows 8.1. Pour ces trois derniers, en cas de perte ou de vol de votre appareil, vous pourrez le désactiver. C’est ce qui vous permet de protéger des données sensibles ou autres qui se trouvent sur votre téléphone et empêche le voleur de l’utiliser à sa guise.

Qualcomm a apparemment voulu rejoindre la bande en proposant sa propre solution de kill switch, cette fois-ci c’est une solution hardware (matériel) et non software (logiciel) et elle semble offrir plus de possibilités. Ce fameux SafeSwitch peut faire beaucoup pour vous, comme « mettre en place un mot de passe à distance, effacer et récupérer vos données et localiser ou verrouiller un appareil perdu ou volé » .

Si votre futur smartphone est équipé d’un Snapdragon 810 vous devrez donc être à peu près sûr de toujours pouvoir le contrôler, et ce, même en cas de vol ou de perte. Quoi de mieux pour nous autres de pouvoir même récupérer nos données alors que le téléphone n’est plus en notre possession ? Cette fonctionnalité, nous l’avons longtemps attendue.

  • A lire également : Snapdragon 810, voilà ce que pourront faire vos smartphones en 2015 [Vidéo]
Qualcomm Snapdragon 810 Safewitch

Au-delà de la pluralité des options proposées dans cette solution de kill switch, nous avons aussi la sécurité anti-hack. Je m’explique, étant donné que processus SafeSwitch s’active très tôt au démarrage même de votre smartphone, cela le rend quasiment impossible à retirer ou hacker. Alors que la solution disponible sur nos OS ne démarre que bien plus tard et peut donc être plus ou moins facilement contournée.

Pour le moment nous ne savons pas sur quels CPU sera disponible cette option mis à part le Snapdragon 810, le LG G Flex 2 en est donc doté. Mais selon toute logique Qualcomm devrait l’intégrer à tous ses produits de manière à ce que la marque devienne aussi un gage de sécurité en plus d’un gage de performance. Vous pouvez regarder la vidéo de Qualcomm d’un scénario qui pourrait bien vous arriver.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
La plupart des antivirus Android sont inefficaces contre les malwares !

Les antivirus Android servent-ils à quelque chose ? AV-Comparatives s’est penché sur 250 antivirus disponibles sur le Play Store. Or, plus de 55% d’entre eux s’avèrent inefficaces contre les malwares et seules 23 des applications testées (9%) offraient une protection…

Apex Legends : cette fausse application Android cache des malwares

Apex Legends, le jeu vidéo du moment, n’est pas encore disponible sur Android. Bien décidé à profiter du succès du titre, des pirates ont mis en ligne de fausses applications sous forme d’APK. Sans surprise, ces applications factices sont parfois…

Google Play Store : 17 000 applications Android vous espionnent en permanence

17 000 applications Android du Google Play Store espionnent leurs utilisateurs en permanence, révèlent des chercheurs en cybersécurité. En opposition totale avec les règles de confidentialité mises en place par Google, elles collectent les données de votre smartphone à votre insu. Leur but…

Ce malware Android va piller votre compte PayPal en seulement 5 secondes !

Un malware Android cherche actuellement à s’emparer de comptes PayPal, révèle une enquête. Selon les chercheurs, le logiciel malveillant se cache dans le code d’une application Android, disponible sur certaines plateformes tierces. On vous explique comment ce malware procède.  L’application…

Google Play Store : ces 8 applications Android espionnent 2 milliards d’utilisateurs

Huit applications Android sur le Google Play Store sont accusées d’espionner leurs utilisateurs afin de générer des revenus publicitaires frauduleux. Pour parvenir à extorquer d’importantes sommes aux annonceurs et aux marques, ces applications ont analysé à leur insu le comportement en ligne de milliards d’internautes….